Livre:D’Alembert - Œuvres complètes, éd. Belin, I.djvu

D’Alembert - Œuvres complètes, éd. Belin, I.djvu
TitreŒuvres complètes de D’Alembert
VolumeI
AuteurJean le Rond d’Alembert Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionBelin
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1821
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
SérieTome ITome IITome IIITome IVTome V

Pages

- - - - - - np np np np  i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv  xv  xvi  xvii  xviii  xix  xx  xxi  xxii  xxiii  xxiv  xxv  xxvi  xxvii  xxviii 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 np - 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 np - 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 TdM TdM TdM TdM - - - - - -

TABLE DES MATIÈRES
CONTENUES DANS CE PREMIER VOLUME.

Éloge de d’Alembert, par Condorcet.
j
Mémoire de d’Alembert, par lui-même.
1
Portrait de l’auteur, fait par lui-même, et adressé, en 1760, à madame ***.
9
Discours préliminaire de l’Encyclopédie.
13
Explication détaillée du Système des Connaissances humaines.
99
Mémoire, d’où Histoire.
100
Histoire. — I. Sacrée. II. Civile. III. Naturelle.
ibid.
Raison, d’où Philosophie.
102
Philosophie ou science. — I. Science de Dieu. II. Science de l’homme. III. Science de la nature.
ibid.
Imagination, d’où Poésie.
108
Poésie. — I. Narrative. II. Dramatique. III. Parabolique.
109
Observations sur la division des Sciences du chancelier Bacon.
110
Système général de la connaissance humaine, suivant le chancelier Bacon.
111
Tableau des connaissances humaines.
114
Essai sur les Élémens de Philosophie, ou sur les principes des Connaissances humaines, avec les Éclaircissemens.
115
I. Tableau de l’esprit humain au milieu du dix-huitième siècle.
121
II. Dessein de cet ouvrage.
123
III. Objet et plan général.
126
IV. Méthode générale qu’on doit suivre dans des Élémens de Philosophie.
130
§ I. Éclaircissement sur ce qui est dit du défaut d’enchaînement entre les vérités.
135
§ II. Éclaircissement sur ce qui est dit concernant les idées simples et les définitions.
138
§ III. Éclaircissement sur ce qui est dit des vérités appelées principes.
147
§ IV. Éclaircissement sur ce qui est dit concernant les principes du second ordre, comparés à ceux que j’appelle premiers principes.
149
V. Logique.
152
§ V. Éclaircissement sur ce qui est dit, que l’art du raisonnement se réduit à la comparaison des idées.
155
§ VI. Éclaircissement sur ce qui est dit de l’art de conjecturer.
167
VI. Métaphysique.
180
§ VII. Éclaircissement sur ce qui est dit de l’analyse de nos sens e l de ce que chacun d’eux en particulier peut nous apprendre.
193
§ VIII. Éclaircissement sur ce qui est dit de la distinction de l’âme et du corps.
199
VII. Morale.
207
VIII. Division de la Morale. Morale de l’homme.
211
IX. Morale des législateurs.
217
X. Morale des États.
216
XI. Morale du citoyen.
ibid.
XII. Morale du philosophe.
231
XIII. Grammaire.
234
§ IX. Éclaircissement sur ce qui est dit des differens sens dont un même mot est susceptible.
238
§ X. Éclaircissement sur l’inversion, et à cette occasion sur ce qu’on appelle le génie des langues.
246
XIV. Mathématiques. Algèbre.
260
§ XI Éclaircissement sur les élémens d’Algèbre.
263
XV. Géométrie.
268
§ XII. Éclaircissement sur les élemens de Géométrie.
277
§ XIII. Éclaircissement sur l’application de l’algèbre à la géométrie.
285
§ XIV. Éclaircissement sur les principes métaphysiques du calcul infinitésimal.
288
§ XV. Éclaircissement sur l’usage et sur l’abus de la métaphysique en géométrie, et en général dans les sciences mathématiques.
294
XVI. Mécanique.
299
§ XVI. Éclaircissement sur l’espace et sur le temps.
315
XVII. Astronomie.
317
XVIII. Optique.
329
XIX. Hydrostatique et Hydraulique.
331
XX. Physique générale.
336
XXI. Conclusion.
346
Discours préliminaire, ou Analyse des recherches sur differens points importans du Système du Monde.
349
Introduction au Traité de Dynamique, où les lois de l’équilibre sont réduites au plus petit nombre possible, et démontrées d’une manière nouvelle, et où l’on donne un principe général pour trouver le mouvement de plusieurs corps qui agissent les uns sur les autres d’une manière quelconque.
391
Exposition du Traité de l’Équilibre et du Mouvement des Fluides.
406
Introduction et Analyse des trois parties composant les Réflexions sur la Cause générale des Vents, ouvrage qui a remporté le prix proposé par l’Académie de Berlin, en 1746.
420
Analyse de l’ouvrage.
432
Analyse de la première partie.
ibid.
Analyse de la seconde partie.
433
Analyse de la troisième partie.
434
Remarque.
435
Introduction aux recherches sur la Précession des Équinoxes, et sur la Nutation de l’axe de la Terre dans le système newtonien.
437
Doutes et Questions sur le Calcul des Probabilités.
451
Réflexions sur l’Inoculation.
463
Première partie. Examen des calculs par lesquels on a prouvé jusqu’ici les avantages de l’inoculation, dans l’hypothèse que cette opération puisse faire perdre la vie.
468
§ I. Calcul des partisans de l’inoculation ; objection contre ce calcul, et examen de cette objection.
ibid.
§ II. Difficulté de calculer d’une manière précise le danger de succomber à la petite vérole naturelle, et de comparer ce danger aux avantages de l’inoculation.
469
§ III. Où l’on développe la difficulté du calcul dans ses principaux points.
470
§ IV. Calcul de Daniel Bernoulli pour déterminer les avantages de l’inoculation.
473
§ V. Insuffisance du calcul de Bernoulli.
475
§ VI. Comparaison frappante pour faire sentir l’insuffisance de ces calculs.
477
§ VII. Considération qui sert encore à montrer l’insuffisance du calcul de Bernoulli.
478
§ VIII. Autre considération très-importante à faire sur ce sujet.
480
Seconde partie. Manière nouvelle et plus convaincante de calculer les avantages de l’inoculation, dans l’hypothèse que l’inoculation puisse causer la mort ; et doutes qu’on peut encore avoir sur le résultat de cette nouvelle méthode.
481
§ I. Principes et suppositions qui peuvent servir de fondement au nouveau calcul.
ibid.
§. II. Conséquences qu’on peut tirer de ces principes en faveur de l’inoculation.
482
§ III. Doutes qui peuvent encore subsister malgré ces conséquences.
484
§ IV. Examen de quelques raisonnemens qui paraissent peu concluans en faveur de l’inoculation.
ibid.
§ V. Quel parti chaque citoyen doit prendre sur l’inoculation, en conséquence de tout ce qui a été dit jusqu’ici.
486
§ VI. Ce que doit considérer, toujours dans la même hypothèse, toute personne qui voudra se faire inoculer.
487
§ VII. Examen de quelques faits qu’on a avancés sur la petite vérole naturelle.
ibid.
§ VIII. Ce qu’on devrait faire pour constater la vérité ou la fausseté des faits en cette matière.
488
§ IX. À quelles personnes l’inoculation doit surtout être utile, si elle l’est réellement en elle-même.
489
§ X. Du danger plus ou moins grand de la petite vérole suivant les âges.
490
§ XI. Examen de quelques autres raisonnemens peu concluans en faveur de la petite vérole inoculée.
ibid.
§ XII. Du parti que l’État doit prendre sur l’inoculation.
493
§ XIII. Fatalité des objections théologiques contre la petite vérole artificielle.
494
§ XIV. Où l’on détruit un fait très-faux avancé par les adversaires de l’inoculation.
495
Troisième partie. Raisons qui paraissent les plus persuasives en faveur de l’inoculation.
496
§ I. Qu’on ne meurt point de la petite vérole inoculée quand elle est donnée avec prudence.
ibid.
§ II. Preuves qu’on peut apporter de l’assertion avancée dans le paragraphe précédent.
497
§ III. Si l’inoculation garantit de la petite vérole naturelle.
500
§ IV. Si l’inoculation augmente la vie des hommes.
501
§ V. Seul moyen de décider sans réplique la question, si l’inoculation augmente la vie des hommes ?
503
§ VI. Examen d’une objection proposée par les adversaires de l’inoculation.
504
§ VII. Si l’inoculation augmente la mortalité de la petite vérole.
505
§ VIII. Autres objections peu fondées contre l’inoculation. Ce que doivent faire les inoculateurs pour mettre leur bonne foi entièrement à couvert.
506
§ IX. Exhortation aux médecins, et proposition au gouvernement.
508
Conclusion.
509
Extrait du Mémoire des commissaires de la Faculté de médecine, favorable à l’inoculation.
510
De la Liberté de la Musique.
515
De l’Abus de la Critique en matière de Religion.
547