Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Explorer


Découvrir un extrait

Léonard de Vinci, Traité élémentaire de la peinture ca 1542

Traduction compilation Francesco Melzi, traducteurs multiples 1803


TRAITÉ
DE
LA PEINTURE.

CHAPITRE PREMIER.

Quelle est la première étude que doit faire un jeune Peintre.


La perspective est la première chose qu’un jeune Peintre doit apprendre pour savoir mettre chaque chose à sa place, et pour lui donner la juste mesure qu’elle doit avoir dans le lieu où elle est : ensuite il choisira un bon maître qui lui fasse connoître les beaux contours des figures, et de qui il puisse prendre une bonne manière de dessiner. Après cela il verra le naturel, pour se confirmer par des exemples sensibles dans tout ce que les leçons qu’on lui aura données et les études qu’il aura faites, lui auront appris : enfin il emploiera quelque temps à considérer les ouvrages des grands maîtres et à les imiter, afin d’acquérir la pratique de peindre et d’exécuter avec succès tout ce qu’il entreprendra.



CHAPITRE II.

À quelle sorte d’étude un jeune Peintre se doit principalement appliquer.



Les jeunes gens qui veulent faire un grand progrès dans la science qui apprend à imiter et à représenter tous les ouvrages de la nature, doivent s’appliquer principalement à bien dessiner, et à donner les lumières et les ombres à leurs figures, selon le jour qu’elles reçoivent et le lieu où elles sont placées.



CHAPITRE III.

De la méthode qu’il faut donner aux jeunes gens pour apprendre à peindre.



Nous connoissons clairement que de toutes les opérations naturelles, il n’y en a point de plus prompte que la vue ; elle découvre en un instant une infinité d’objets, mais elle ne les voit que confusément, et elle n’en peut discerner plus d’un à la fois. Par exemple, si on regarde d’un coup-d’œil une feuille de papier écrite, on verra bien incontinent qu’elle est remplie de diverses lettres ; mais on ne pourra connoître dans ce moment-là quelles sont ces lettres, ni savoir ce qu’elles veulent dire : de sorte que pour l’apprendre, il est absolument nécessaire de les considérer l’une après l’autre, et d’en former des mots et des phrases. De même encore, si l’on veut monter au haut de quelque bâtiment, il faut y aller de degré en degré, autrement il ne sera pas possible d’y arriver. Ainsi, quand la nature a donné à quelqu’un de l’inclination et des dispositions pour la Peinture, s’il veut apprendre à bien représenter les choses, il doit commencer par dessiner leurs parties en détail et les prendre par ordre, sans passer à la seconde avant que d’avoir bien entendu et pratiqué la première ; car autrement on perd tout son temps, ou du moins on n’avance guères. De plus, il faut remarquer qu’on doit s’attacher à travailler avec patience et à finir ce que l’on fait, devant que de se faire une manière prompte et hardie de dessiner et de peindre.


[[Portail:Nouveautés|Nouveautés]]

Derniers textes ajoutés



Derniers ouvrages validés

Découvrir le projet et y participer

Wikisource, projet de bibliothèque soutenu par la Wikimedia Foundation, est élaboré par des contributeurs bénévoles.

Chacun peut participer à la création ou la relecture d’un ouvrage, en respectant les règles du droit d’auteur et celles établies par la communauté ; par exemple, un texte doit être vérifiable grâce à un fac-similé.

De nombreuses pages d’aide sont à votre disposition, notamment pour relire une page, créer un fac-similé ou encore le publier sur le site. N’hésitez pas à poser des questions sur le scriptorium, ou à d’autres utilisateurs, ou bien à vous inspirer des suggestions plus détaillées proposées sur le portail communautaire.

Lire dans une autre langue