Ouvrir le menu principal

Explorer


Découvrir un extrait

Jean Polonius,
L’Absence

Paru dans Psyché, 1826 . Août (Vol. 1 / T. 6).



L’Absence


 
Un morne silence
Règne en ton réduit :
L'heure en ton absence
S'y traîne, et languit.
Tandis qu'infidèle,
Tu cours où t'appelle
Le char du plaisir,
Moi, sombre et farouche,
Au pied de ta couche
Je reviens gémir.
 
L'horloge inactive
Dans l'oubli s'endort.
Sa roue est oisive,
Son pendule est mort.
Sur l'émail fragile,
L'aiguille immobile
Semble m'avertir,
Que sans toi, cruelle,
Le Temps, privé d'aile,
A cessé de fuir.

Couvert de poussière,
Ton luth détendu,
Au mur solitaire
Reste suspendu.
Seule à peine encore,
La corde sonore
Vient-elle à frémir,
Quand long-temps muette,
Elle éclate, et jette
Un dernier soupir.

Plus loin, tout livide,
Ton myrte fané,
Dans son vase aride,
Meurt abandonné.
Sans eau, sans rosée,
La plante épuisée
Eût perdu ses fleurs,
Si, pour vivre encore,
Sa tige inodore
N'avait bu mes pleurs.

Et lui, tes délices.
Cet oiseau charmant,
Que tes doux caprices
Stimulaient au chant !
Morose et sauvage,
Vois-le dans sa cage
Demander tout bas,
Où sont les tendresses,
Où sont les caresses
Dont tu l'enivras.

Ah ! quand moins farouche,
Il venait joyeux
Effleurer ta bouche
D'un bec amoureux,
De quels yeux ma rage
Voyait son plumage
Sur ton sein frémir...
Plus de jalousie !
Notre ingrate amie
A su nous unir !

Caché sous son aile
Aux rayons du jour,
Quand


Défi 5000

Défi 5000
Résultats du 17 janvier :
Janvier 2019
4456 (89,12%) (+173 pages)

Nouveautés

Derniers textes ajoutés



Derniers ouvrages validés

Découvrir le projet et y participer

Wikisource, projet de bibliothèque soutenu par la Wikimedia Foundation, est élaboré par des contributeurs bénévoles.

Chacun peut participer à la création ou la relecture d’un ouvrage, en respectant les règles du droit d’auteur et celles établies par la communauté ; par exemple, un texte doit être vérifiable grâce à un fac-similé.

De nombreuses pages d’aide sont à votre disposition, notamment pour relire une page, créer un fac-similé ou encore le publier sur le site. N’hésitez pas à poser des questions sur le scriptorium, ou à d’autres utilisateurs, ou bien à vous inspirer des suggestions plus détaillées proposées sur le portail communautaire.

Lire dans une autre langue