Ouvrir le menu principal

Livre:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu

Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu
TitreAbrégé de l’histoire de Port-Royal
AuteurJean Racine Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionSociété française d'imprimerie et de librairie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1908
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages

TABLE DES MATIERES


ABRÉGÉ DE L’HISTOIRE DE PORT-ROYAL.



Fondation de Port-Royal (1-2). — La Mère Angélique réformatrice de Port-Royal et de l’ordre de Cîteaux (2-6). — La Mère Angélique à Maubuisson ; saint François de Sales et Mme de Chantal (6-8). — La Mère Agnès à Maubuisson (8-9). — Retour à Port-Royal ; la Mère Marie des Anges à Maubuisson (9-12). — Établissement de Port-Royal de Paris (12-13). – L’abbaye de Port-Royal devenue élective et triennale, et placée sous la juridiction de l’ordinaire (13-15). — Établissement de l’Institut du Saint-Sacrement (15-18). — Le chapelet secret du Saint-Sacrement (18-19). — L’abbé de Saint-Cyran, l’évêque de Langres, le Père Joseph et Richelieu (19-25). — Querelle de Saint-Cyran avec les Jésuites ; Petrus Aurelius (25-27). — Emprisonnement de Saint-Cyran ; sa mort (27-29). — Fin de l’Institut du Saint-Sacrement ; les religieuses de Port-Royal deviennent Filles du Saint-Sacrement (29-30). — Les solitaires de Port-Royal des Champs (30-31). — Retour des religieuses aux Champs ; la Fronde ; la bonne odeur de Port-Royal ; charité envers les pauvres ; éducation de la jeunesse (33-39). — Démêlés de la famille Arnauld avec les Jésuites (39-40). — La Fréquente communion (40-43). — Haine des Jésuites contre Port-Royal ; calomnies du Père Brisacier et du Père Meynier (43-48). — État d’esprit des Jésuites (48-49). — Leur jalousie contre Port-Royal (49-52). — L’Augustinus ; Nicolas Cornet et les cinq propositions (52-57). — Constitution d’Innocent X reçue avec respect (57-58). — Excès des Jésuites, leurs calomnies réitérées (58-66). — Mazarin et la constitution du pape (66-71.) — Ouvrages d’Arnauld ; Pascal ; l’affaire d’Arnauld en Sorbonne (71-77)- — Destruction des Petites Ecoles de Port-Royal (77). — Le miracle de la sainte Epine (77- 87). — Revirement en faveur de Port-Royal ; Singlin nommé supérieur (87-go). — Le cardinal de Retz et Port-Royal (90-93). — Caractère d’Arnauld ; ses sentiments (93-98). — Les Provinciales ; consternation des Jésuites (98-100). — Condamnation des casuistes ; l’Apologie du Père Pirot ; soulèvement général contre les Jésuites (100-108). — Le Formulaire ; l’assemblée de 1660 ; mort de Mazarin (108-118).



Prévention du roi contre le jansénisme (119-121). — Le Père Annat (121-123). — Persécution contre Port-Royal ; renvoi des pensionnaires, des postulantes et des novices (123-127). — Courage de la Mère Angélique ; sa mort ; ses funérailles (127-140). — Visite du monastère de Port-Royal ; justification des religieuses (140-142). — Nouveaux troubles causés par le Formulaire ; mandement des grands-vicaires cassé par le roi ; soumission des grands-vicaires (142-147). — Scrupules des religieuses de Port-Royal ; leur horreur du mensonge et des équivoques (i47-i 51). — Opiniâtreté des Jésuites ; ils soutiennent l’infaillibilité du pape (151-153). — Pierre de Marca, archevêque de Paris, sa mort (i 53-154). — Mort de Pascal ; sa prétendue rupture avec Arnauld (155-157)- — Louis XIV en lutte avec le pape au sujet de l’infaillibilité (157-161). — Projet d’accommodement en 1663 ; fourberie du Père Ferrier ; rupture des négociations (161-167). — Péréfixe archevêque ; distinction du fait et du droit ; foi humaine (167-169). — Première visite de Péréfixe à Port-Royal ; Chamillard et le Père Esprit (169-172). — Seconde visite de Péréfixe ; enlèvement de douze religieuses ; chute de six autres ; la Sœur Flavie (172-182). — Situation des religieuses de Port-Royal des Champs ; leurs requêtes (182-185). — Nouvelle bulle pour la signature du Formulaire ; déclaration du roi ; résistance de quelques évêques (185-189), — Situation des religieuses de Port-Royal à ce moment ; leur persévérance ; chute de quelques-unes (189-194). — Apologie des religieuses par Arnauld et Nicole, et par Péréfixe lui-même (194-195).


Table des matières. 
 322



Poitiers. – Société française d’Imprimerie et de Librairie.