Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/349

Cette page a été validée par deux contributeurs.


La Fréquente communion (40-43). — Haine des Jésuites contre Port-Royal ; calomnies du Père Brisacier et du Père Meynier (43-48). — État d’esprit des Jésuites (48-49). — Leur jalousie contre Port-Royal (49-52). — L’Augustinus ; Nicolas Cornet et les cinq propositions (52-57). — Constitution d’Innocent X reçue avec respect (57-58). — Excès des Jésuites, leurs calomnies réitérées (58-66). — Mazarin et la constitution du pape (66-71.) — Ouvrages d’Arnauld ; Pascal ; l’affaire d’Arnauld en Sorbonne (71-77). — Destruction des Petites Écoles de Port-Royal (77). — Le miracle de la sainte Épine (77-87). — Revirement en faveur de Port-Royal ; Singlin nommé supérieur (87-go). — Le cardinal de Retz et Port-Royal (90-93). — Caractère d’Arnauld ; ses sentiments (93-98). — Les Provinciales ; consternation des Jésuites (98-100). — Condamnation des casuistes ; l’Apologie du Père Pirot ; soulèvement général contre les Jésuites (100-108). — Le formulaire ; l’assemblée de 1660 ; mort de Mazarin (108-118).


Prévention du roi contre le jansénisme (119-121). — Le Père Annat (121-123). — Persécution contre Port-Royal ; renvoi des pensionnaires, des postulantes et des novices (123-127). — Courage de la Mère Angélique ; sa mort ; ses funérailles (127-140). — Visite du monastère de Port-Royal ; justification des religieuses (140-142). — Nouveaux troubles causés par le Formulaire ; mandement des grands-vicaires cassé par le roi ; soumission des grands-vicaires (142-147). — Scrupules des religieuses de Port-Royal ; leur horreur du mensonge et des équivoques (147-151). — Opiniâtreté des Jésuites ; ils soutiennent l’infaillibilité du pape (151-153). — Pierre de Marca, archevêque de Paris, sa mort (153-154). — Mort de Pascal ; sa prétendue rupture avec Arnauld (155-157). — Louis XIV en lutte avec le pape au sujet de l’infaillibilité (157-161). — Projet d’accommodement en 1663 ;