Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/51

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


alla contre lui leur ressentiment, par la colère qu’ils témoignèrent contre M. Godeau, pour avoir fait l’éloge que je viens de dire. Ils publièrent contre cet illustre prélat deux satires en latin, dont l’une avait pour titre : Godellus an poeta[1] ? et c’était leur Père Vavasseur qui était auteur de ces satires. L’abbé devint à leur égard, non seulement un hérétique, [mais un hérésiarque] abominable, qui voulait faire une nouvelle Église, et renverser la religion de Jésus-Christ. C’est l’idée qu’ils s’efforcèrent alors de donner de lui, et qu’ils en veulent donner encore dans tous leurs livres.

Le cardinal de Richelieu, excité par leurs clameurs et par ses ressentiments particuliers, le fit arrêter et mettre au Bois de Vincennes, et fit aussi saisir tous ses papiers, dont il y avait plusieurs coffres pleins. Mais comme on n’y trouva que des extraits des Pères et des conciles, et les matériaux d’un grand ouvrage qu’il préparait pour défendre l’eucharistie contre les ministres huguenots, tous ses papiers lui furent aussitôt renvoyés au Bois de Vincennes. On abandonna aussi une procédure fort irrégulière qu’on avait commencée contre lui ; mais la liberté ne lui fut rendue que cinq ans après, à la mort du cardinal de Richelieu ; Dieu ayant permis cette longue prison pour faire

  1. Godeau est-il un poète ?