Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/257

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Andilly (Arnauld d’). V. Arnauld.
Angélique (la Mère). V. Arnauld.
Angélique de Saint-Jean (la Mère). V. Arnauld d’Andilly.
Angers, ville épiscopale de l’Anjou (Maine-et-Loire). Le diocèse comprenait 668 paroisses ; le revenu de l’évêque était de 26.000 livres.
Angran (Louis), docteur de Sorbonne, chanoine de Troyes, puis conseiller-clerc au Parlement de Metz (1622-1706) [56].
Angran de Bélisi (Catherine), amie de Port-Royal, morte à 80 ans le 24 mai 1701. — Le Nécrologe de Rivet lui donne par erreur le nom de Bétisi [217].
Annat (François), jésuite français, né en 1590, mort en 1670. Confesseur de Louis XIV depuis 1654, il ne cessa de poursuivre avec acharnement Port-Royal et ses adeptes. C’est à lui que sont adressées les deux dernières Provinciales de Pascal [67, 86, 100, 104, 108, 185].
Anne d’Autriche, reine de France, épouse de Louis XIII, mère de Louis XIV, régente du royaume durant la minorité de son fils. Née à Madrid en 1602, elle mourut en 1666 [42, 65, 77, 84, 87, 134].
Anne de Jésus (de Chamesson), religieuse française, chanoinesse de Remiremont, entra comme postulante au monastère du Saint-Sacrement de la rue Coquillière en 1633, en sortit en 1636 [22].
Annonciades, ordre de religieuses fondé en 1604 par une veuve génoise. Leur règle était très sévère ; elles portaient une robe blanche et un manteau bleu, d’où leur nom de Célestes ou de Filles bleues.