Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/242

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


1694. — Le 9 novembre, le cœur de M. Arnauld est apporté de Hollande[1], où il était mort le 12 d’août, à Port-Royal-des-Champs.

1695. — M. de Harlay est frappé d’une apoplexie foudroyante qui l’emporte le 6 août. M. de Noailles, évêque de Châlons-sur-Marne, est nommé le 20 pour lui succéder. Les religieuses de Port-Royal lui écrivent, et il leur fait une réponse très obligeante. Heureux s’il eût toujours conservé les mêmes dispositions à l’égard de ces saintes filles qui en étaient si dignes.

1696. — Le 5 février, la Mère de Sainte-Thècle-Racine est continuée abbesse.

M. de Roynette est fait supérieur de Port-Royal. Il fait sa visite le 21 mai, et la termine le 25 par un glorieux témoignage qu’il rend à la communauté.

1697. — M. de Noailles fait lui-même la visite à Port-Royal le 20 octobre, et en est très satisfait. Autre visite par des confesseurs extraordinaires, qui attestent l’innocence de ces vierges chrétiennes.

1698. — Le 11 janvier, le corps de M. de Tillemont est transporté à Port-Royal où il avait désiré d’être enterré. Le cœur de M. Du Fossé, mort le 4 novembre, est transféré à Port-Royal.

1699. — Le 5 février, la Mère Elisabeth de Sainte-

  1. Arnauld est mort à Bruxelles, et non pas en Hollande.