Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/259

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Arnauld, famille française originaire de la Provence et ensuite de l’Auvergne, dont voici la généalogie depuis le xvie siècle :
Antoine Arnauld, magistrat calviniste, mort catholique en 1585.
Antoine Arnauld (1560-1619), d’abord magistrat, puis avocat [8, 39]. — De son mariage avec Catherine Marion naquirent vingt enfants, et parmi eux, en suivant l’ordre des dates :
Robert (1588-1674), connu sous le nom de Robert Arnauld d’Andilly [8, 31, 44, 88, 134, 182, 213].
Catherine (1590-1651), mariée à Isaac Le Maître ; après la mort de son mari, elle se fit religieuse à Port-Royal sous le nom de sœur Catherine de Saint-Jean.
Jacqueline-Marie-Angélique (1591-1661), abbesse de Port-Royal et réformatrice de ce monastère. Elle se nommait en religion sœur Marie-Angélique de Sainte-Madeleine [2, 6, 8, 13, 15, 20, 31, 36, 39, 43, 72, 127, 175].
Jeanne-Catherine-Agnès (1593-1671), religieuse et ensuite abbesse de Port-Royal sous le nom de Sœur Agnès de Saint-Paul [8, 9, 14, 18, 47, 124, 173, 174, 182, 189, 197, 210, 212, 214].
Anne (1594-1653), religieuse à Port-Royal sous le nom de Sœur Anne-Eugénie de l’Incarnation.
Henri (1597-1692), abbé de Saint-Nicolas et ensuite évêque d’Angers [29, 56, 143, 146, 188].
Marie (1600-1642), religieuse à Port-Royal sous le nom de Sœur Marie de Sainte-Claire.
Simon (1603-1639), tué à la guerre près de Verdun.
Madeleine (1607-1649), religieuse à Port-Royal sous le nom de Sœur Madeleine de Sainte-Christine.
Antoine (1612-1694). Ce vingtième et dernier enfant, le plus illustre de tous, ce fut Arnauld le docteur, le