Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/223

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


DIVERSES PARTICULARITÉS CONCERNANT PORT-ROYAL
RECUEILLIES PAR MON PÈRE
DE SES CONVERSATIONS AVEC M. NICOLE[1].

Les Constitutions de Port-Royal sont de la Mère Agnès, excepté l’Institution des novices, qui était de la sœur Gertrude. M. de Pontchâteau les fit imprimer en Flandre.

— Les deux volumes des Traités de piété sont de M. Hamon, excepté le Traité de la charité qui est à la tête du premier volume. M. Fontaine prit soin de l’impression de ce premier volume, et M. Nicole du second, qui est beaucoup plus exact.

La Religieuse parfaite a été recueillie par la sœur Euphémie sous la mère Agnès, lorsque celle-ci était maîtresse des novices. M. Nicole a fait toutes les préfaces des Apologies des religieuses de Port-Royal, et de plus en commun la première et la deuxième partie. M. Arnauld a fait la troisième.

  1. Le manuscrit autographe de ces notes est aujourd’hui à la bibliothèque nationale.