Page:Racine - Abrégé de l’histoire de Port-Royal, éd. Gazier, 2e éd.djvu/348

Cette page a été validée par deux contributeurs.


TABLE DES MATIÈRES


ABRÉGÉ DE L’HISTOIRE DE PORT-ROYAL.


Fondation de Port-Royal (1-2). — La Mère Angélique réformatrice de Port-Royal et de l’ordre de Cîteaux (2-6). — La Mère Angélique à Maubuisson ; saint François de Sales et Mme de Chantal (6-8). — La Mère Agnès à Maubuisson (8-9). — Retour à Port-Royal ; la Mère Marie des Anges à Maubuisson (9-12). — Établissement de Port-Royal de Paris (12-13). – L’abbaye de Port-Royal devenue élective et triennale, et placée sous la juridiction de l’ordinaire (13-15). — Établissement de l’Institut du Saint-Sacrement (15-18). — Le chapelet secret du Saint-Sacrement (18-19). — L’abbé de Saint-Cyran, l’évêque de Langres, le Père Joseph et Richelieu (19-25). — Querelle de Saint-Cyran avec les Jésuites ; Petrus Aurelius (25-27). — Emprisonnement de Saint-Cyran ; sa mort (27-29). — Fin de l’Institut du Saint-Sacrement ; les religieuses de Port-Royal deviennent Filles du Saint-Sacrement (29-30). — Les solitaires de Port-Royal des Champs (30-31). — Retour des religieuses aux Champs ; la Fronde ; la bonne odeur de Port-Royal ; charité envers les pauvres ; éducation de la jeunesse (33-39). — Démêlés de la famille Arnauld avec les Jésuites (39-40).