Livre:Le Tour du monde - 12.djvu

Le Tour du monde - 12.djvu
JournalLe Tour du monde
VolumeVolume 12
ÉditeurÉdouard Charton Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionLibrairie Hachette et Cie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1865
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68
Nouvelle série : 1 - 2 - 3a - 3b - 4 - 5a - 5b - 6 - 7 - 8 - 9a - 9b - 10 - 11 - 12a - 12b - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20

Pages

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 TdM TdM TdM TdM TdM - - - -



LE SPITZBERG, par M. CHARLES MARTINS. (1838-1839. – Texte inédit.)

  • Découverte et explorations du Spitzberg. – Climat du Spitzberg. – Constitution physique et géologique du Spitzberg. – Flore du Spitzberg. …1
  • Flore du Spitzberg (suite). – Faune du Spitzberg. – Mammifères. – Oiseaux. …17


VOYAGE DANS L’ASIE CENTRALE, DE TÉHÉRAN À KHIVA, BOKHARA ET SAMARKAND, par ARMINIUS VAMBÉRY, savant hongrois déguisé en derviche. (1863. – Texte et dessins inédits.)

  • I. But de mon voyage. – Constantinople. – La Perse. – Hospitalité de l’ambassade turque. – Derviches et Hadjis sunnites tartares. – J’entre en rapport avec l’une de leurs caravanes. – Les quatre routes. – Je me fais Turc. – Pronostics sinistres. – Je pars. – II. Voyage au nord-est de Téhéran. – Les hymnes de marche. – Liste des membres de la caravane. – Traversée des monts Elburz. – Nous entrons dans le Mazendran. – Paradis printanier. – Souvenirs exotiques. – Indiscrétions nocturnes des chacals. – Les Babis. – Sari. – Une colonie sunnite. – Karatepe.– III. Mon hôte afghan, Nur-Ullah. – Je suis soupçonné. – Un Tiryaki. – Souvenirs de Nadir-Shah. – Premier coup d’oeil sur la mer Caspienne. – Le capitaine Yakoub. – Talisman d’amour. – Nous nous embarquons pour Ashourada. – Les Russes et leur marine. – Un amiral turkoman. – Anxiétés inutiles. – Les Inghiliz et leurs balises. – L’embouchure de la Gorghen. – Nous débarquons à Gomüshtepe. – Un chef turkoman. – Bonne réception. …33
  • IV. Avertissement salutaire de Hadji Bilal. – Je distribue des bénédictions et des souffles sacrés. – Un docteur turkoman. – La muraille d’Alexandre. – Une mosquée nouvelle. – Mes excursions chez le Atabeg et les Goklen. – Les tumuli antiques. – Richesses archéologiques et traditions singulières. – Un vol. – Police sacerdotale. – L’esclavage chez les Turkomans. – Institutions. – Repos. – Fiançailles. – Préparatifs de départ pour Etrek. – La Barbe grise. – Retour d’une razzia. – V. Conduite hospitalière. – Grandes tombes turkomanes. – Un émir en croupe. – Rencontre désagréable. – Je risque de mourir impur. – Chez Allah Nazr. – Les esclaves persans. – La muraille noire. – Procédés suspects de maître Kulkhan. – Rose-de-Fête. – Un hypocrite. – À Etrek. – L’esclave russe. – Un verre d’eau. – Ambassade pacifique. – Les trois routes. …49
  • VI. L’ascète-brigand. – Delili-Burun. – Nous traversons l’Etrek. – L’Afghan me dénonce au kervanbashi. – La Fatiha des adieux. – Nous entrons dans le Désert. – Les Takir. – Défense expresse de prendre des notes. – Ruse contre ruse. – Ruines du Korentaghi. – Nouveaux procédés en matière de commerce. – Le Petit-Balkan. – Un proscrit. – La soif et ses tortures. – Sables brûlants. – Le tombeau d’un colosse. – VII. Gazelles et ânes sauvages du Kaflankir. – L’ancien lit de l’Oxus. – Le Teyemmün. – Un cavalier Ozbeg. – Les Yomuts. – Chez Ilias. – VIII. Arrivée à Khiva. – Un protecteur bien choisi. – L’Afghan me compromet encore. – Shükrulla Bay. – Le Thobaz. – L’audience du Khan. – L’appétit aux abois. – Si savant et si petit mangeur ! – Ignorance et préjugés. – Questions d’oisifs. – Hadji Ismaël et ses aventures médicales. – Ma calligraphie mise à l’épreuve. …66
  • IX. Le massacre des prisonniers. – Distribution des robes d’honneur. – Les sacs de têtes. – Excursion. – Adieux à Shükrullah bay. – Départ de Khiva. – X. Entre Khiva et Bokhara. – Un kalenterkhane. – Derviches Tkeryakis. – Traversée de l’Oxus. – Mon passe-port. – Les ânes en bateau. – Shourakhan. – Un marché kirghis. – Discussion sur la vie nomade. – Les suites d’un alaman. – Terrible alerte. – Nous rentrons dans le Désert. – Jalons funèbres. – Nos chameaux à bout de forces. – Un de nous meurt de soif. – Coup de tête et ses conséquences. – Le Tebbad. – Je me crois mort. – Les esclaves persans. – Un enfant. – Les officiers de l’émir. – Environs de Bokhara. – Les rossignols et les cigognes. – XI. Bokhara. – Le Tekkie ou grand séminaire de l’Islam. – Rahmet-Bi. – Les bazars. – Magasins d’habits, échoppes à thé, conteurs et acteurs en plein air. – Derviches Nakishbendi. …82
  • XII. Les espions de Rahmet-Bi. – Une épreuve solennelle. – Livres et manuscrits. – Le Righistan et le palais de l’émir. – Les seize thés. – La cuisine tartare. – Les rishte ou ver de Médine. – Régime des eaux. – Dévotion des Bokhariotes. – L’émir Moffazard-ed-din. – Un harem économique. – Départ. – Le tombeau de Baha-ed-din. – XIII. La route de Samarkand. – Le petit désert de Chol-Melik. – Villages forains. – Kermineh. – La mosquée de Mir. – Premier aspect de Samarkand. – Promenades en ville. – Souvenirs de Timour-Khan. – L’arche ou citadelle. – Le palais d’été, le sépulcre, la mosquée de Timour. – Les medresses. – La vieille et la nouvelle ville. – Dehbid. – Je résiste à la tentation d’aller plus loin. – La rentrée de l’émir. – Le pilow royal. – L’audience périlleuse. – Le mensonge récompensé. – Le départ. – Regrets et remords. – Adieux à Samarkand. – XIV. Mes nouveaux compagnons. – De Samarkand à Karshi ; les puits du désert. – La coutellerie de Karshi. – Conseils d’un hôte bien avisé. – Les ruines de Bactres. – Audkhuy. – Maymene. – Tchitehektoo. – Traversée de la Murgab. – Herat. – Audience du Serdar. – Fin du voyage. …97


VOYAGE DANS LES PROVINCES RUSSES DE LA BALTIQUE, LIVONIE, ESTHONIE, COURLANDE, par M. D’HENRIET. (1851-1854. – Texte et dessins inédits.)

  • I. Arrivée à Riga par mer : la douane et les douaniers. – Le port ; la ville ; premières impressions. – La population : les races. – Allemands, Russes et Lettons. – Fiançailles et mariages. – Armée. – Garnison. …113
  • Galériens. – Religion. – Justice. – La guerre. – II. Voyage d’été. – Préparatifs. – La télègue. – L’iemschik. – Première station. – Le prince S…. – Volmar. – Les étudiants. – Dorpat. – Le lac Peypus. – Les verges. – Narva. – Les morts qui ressuscitent. – Orologie. – Kalkowa. – Serfs et seigneurs. – Saint-Pétersbourg. …129
  • Voyage d’hiver. – Préliminaires. – Requêtes. – Noël. – La malle-poste perd ses voyageurs. – Teherkowitch. – Riga. – La visite domiciliaire. – Départ. – Mitau. – Tauroggen. – La douane. …145


VOYAGE DE L’OCÉAN PACIFIQUE À L’OCÉAN ATLANTIQUE, À TRAVERS L’AMÉRIQUE DU SUD, par M. PAUL MARCOY. (1846-1860. – Texte et dessins inédits.)

  • PÉROU. – Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. – Ce qu’était le phare de Tierra Blanca. – Description d’un mobilier locatif. – Pauvreté n’est pas vice. – Jean et Jeanne. – Une baignoire végétale. – Les Higuerons. – Menu d’un déjeuner et réflexions qu’il suggère à l’auteur. – Un paysage unique en son genre. – Le fourmilier victime du tigre. – Voyage au pays des Sensis. – Le tigre victime de l’homme. – Coup d’oeil rétrospectif sur les Indiens Sensis. …151
  • Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. (Suite.) – Une pêche au barbasco sur le lac de la Palta. – Les lamantins de Mabuiso. – Un évêque et un évêché sur lesquels on ne comptait guère. – Essai sur le Tipi Schca et la Moyuna. – Maquea Runa. …177
  • Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. (Suite.) – Les arbres flottants. – Ignorance du voyageur à l’égard des cigales américaines. – Eustache en tournée. – Les Machusisac. – Effet que peuvent produire des fleurs blanches sur des eaux noires. – Les nids de Caciques. – Un coup de vent sur la rivière Ucayali. – Instinct des oiseaux. – Détails de mœurs intimes. – De l’esclavage chez les indigènes de la plaine du Sacrement. – Une habitation de Chontaquiros. …193
  • Dixième étape. – DE TIERRA-BLANCA À NAUTA. (Suite.) – Divers genres de toitures. – Le canal Sapote. – La plage des Pendus. – Rêveries au crépuscule. – Une rivière apocryphe. – Embouchure du Tapichi. – Quelques mots sur les Indiens Mayorunas. – L’auteur de ces lignes emprunte à Clio sa trompette pour chanter le combat d’un tigre et d’un lamantin. – Lait végétal. – Une habitation d’Indiens Cocamas. – Abyssus Abyssum invocat. – Arrivée à Nauta. …209


VOYAGE EN ABYSSINIE, par M. GUILLAUME LEJEAN. (1862-1863. – Texte et dessins inédits.)

  • Départ de Khartoum. – Kamlin. – Une usine au Soudan. – Ouad Medinè et Messalamié. …221
  • Sennâr. – Une étymologie tirée par les…. dents. – Un peu d’ethnographie. – Un Niam-Niam. – Un Fertit et sa payse. – Excursion au Sagadi. – Prétendues antiquités égyptiennes. – Légendes. – Une ruine chrétienne. – Paysages. – Une réclamation en faveur de Poncet. – Sennâr en 1699. – Audience d’un roi des Fougn. – Un ambassadeur qui n’est pas fier. – Départ de Sennâr. – District du Coton. – Arrivée à Gallabat. – Physiologie de mon ami Dufton : une vocation énergique. – Forêt de Gallabat : Abou Qalambo. – Éditions africaines de Richard Cœur de Lion et du vieil Horace. – Alerte nocturne. – Voehnè : entrée en Abyssinie. – Croquis et paysages d’après Poncet. – Arrivée à Tchelga. – L’obéissance passive en Abyssinie. – Protestation de Dufton et son effet. – Visite au Belambras : un margrave dans sa bauge. – Guelmo n’entend rien à la géographie. – Le lac Tana. – Djenda. – Emfras. – Guizoara : légende française. – Tisbha : des voleurs conservateurs et des gendarmes forts en histoire. …225
  • Ifag. – Le Reb et son lutin. – Un charmant coin de terre. – Gafat : la colonie européenne. – Un homme difficile à marier. – Théodore II. – Départ pour Gondar. – Serbougsa. – Pont portugais – Gondar. – Son caractère particulier. – Le palais des négus. – Ghimp. – Koskoam. – Kantiba Haïlou. – Ras Ghimp. Towari. – Suite du même sujet. – Visite à Atkana. – Silhouette d’Abyssin civilisé. – Le Davezout. – Cascade du Reb. – Les cataractes d’Abyssinie. – Vallée du Makar. – Monastère de Guéref. – Scrupules canoniques de l’abbé. – Hospitalité. …241
  • Un évêque régionnaire. – Voyage à la recherche du baranier insèt. – Je pars pour Koarata. – Ruines d’Arengo. – Kanzila. – Retour. – Tentative par Mahdera. – Retour à Choumaghina. – Un bossu pervers. – L’auteur dans un sac. – Tankoa. – Arrivée à Koarata. – Koarata. – Une ville agreste. – Un usage gothique. – Le lac Tana. – Hippopotames. – Les Wohitos. – Église de Tagour. – Dougours. – Heroé. – Djan-Mieda : cascades. – L’arbre du sacrilége. – Excursion au Gouna. – Épisode : un caprice du négus. – Cinq générations de femmes. – Ascension : le djibera. – Ce qu’on voit du haut du Gouna. – Expulsion de Gondar. – M. Cameron : opinions peu parlementaires du négus. – Silhouette d’un cuirassier français devenu cuisinier abyssin. …257


LE GABON, par le Dr GRIFFON DU BELLAY, médecin de la marine. (1861-1864. – Texte et dessins inédits.)

  • Installation des Français au Gabon. – Étendue de nos possessions. – Climat. – Les grandes pluies. – Peu de chances de succès qu’offre la colonisation. – Premières relations du Gabon avec les Européens. – Les Portugais à la côte d’Afrique. – Le commerce depuis l’abolition de la traite. – Véritable intérêt qu’offre le pays. – Races qui l’habitent. – Les M’Pongwés. – Leurs villages. – Intérieur d’une case. – Toilette des femmes. – Polygamie. – Dure condition des femmes. – Compensations. – La grande femme. – Le conguié. – La pêche à l’Igongo. – Plantes textiles. – Le chanvre. – Manière dont le Gabonais entend le commerce. – Esclavage. – Les chefs de villages. – Le roi Denis. …273
  • Religion des Gabonais. – Dieux et cases fétiches. – Féticheurs et féticheuses. – Malades et médecins. – Funérailles d’un Gabonais. – Empoisonneurs et sorciers. – L’épreuve de l’Icaja. – Un fétiche de guerre. – Le dieu des blancs et le dieu des noirs. – Le cousin d’un requin. – Cultures. – Productions naturelles. – Plantes oléagineuses et aromatiques. – Richesse des forêts. – Le Boulous ou Shékianis. – L’huile de termites. – Les Bakalais. – Région des palétuviers. – Construction de cases. – Animaux des forêts. – Fourmis et termites. …289
  • Visite aux Fans ou Pahouins. – Simplicité du costume. – L’Ito. – Armes singulières. – Flèches empoisonnées. – Danses guerrières. – Cannibalisme. – Le gorille. – Chasse aux éléphants. …305
  • EXCURSION DANS L’OGO-WAI. – La rivière Nazaré et l’Ogo-way. – Constitution du sol. – Le Condo. – Le lac Jonanga. – Les Ashiras. – Les Iles fétiches. – Objurgations. – Mirage. – Les hippopotames du Bango. – Le lac Anengué. – Une forêt de joncs. – Voyage à l’Ogo-wai par terre. – Région inconnue. – Conclusion. …310


UNE VISITE AUX GRANDES USINES DU PAYS DE GALLES, par M. L. SIMONIN. (1862. – Texte et dessins inédits.)

  • DE PENZANCE À SWANSEA. – Attraits du pays de Galles. – Bristol. – L’Avon. – Cardiff : Ses charbons et son vieux château. – Maxucorth arms. – Les Galloises. – Swansea. – La houille et le minerai de cuivre. – Importance de Swansea. …321
  • LES USINES À CUIVRE DE SWANSEA. – L’usine Vivian. – Sévérité pour les visiteurs. – Vapeurs empestées. – Le traitement métallurgique. – Grillage du minerai, fusion et grillage des mattes. – Raffinage et essai du cuivre. – Laminage. – Le marteau pilon. – Un tour d’Anglais. – Fabrication des fils et des clous de cuivre. – Le laiton ou cuivre jaune. – Le cuivre argentifère. – Les fondeurs de Swansea. – Coup d’oeil sur les houillères. …325
  • LA LANGUE ET LES MOEURS DU PAYS DE GALLES. – Le Welche. – Les bardes. – Les eisteddfodau. – Conquête des Galles par Édouard Ier. – Le prince de Galles. – Difficultés du welche. – Les Bas-Bretons et les Gallois. – Le welche condamné à périr. – Le chiffonnier des familles. …331
  • DE SWANSEA À MERTHYR TYDVIL. – La vallée du Taff, la nuit. – La dame de Castle-Hotel. – Légende de Tydvil. – Les houillères de Merthyr et les balances d’eau. – Prééminence industrielle de la Grande-Bretagne. – Forges de Cyfarthfa. – Sordide misère. – Dowlais. – Les hauts fourneaux. – Le pari de Richard Crawshay et de Trevithick. – La première locomotive. – Ce qui lui manquait. – Ses sœurs cadettes. – Les mines d’Angleterre donnent naissance aux chemins de fer à la locomotive, comme elles ont déjà conduit à l’invention de la machine à vapeur.
  • PONTYPOOL. – NEWPORT. – Le viaduc de Crumlin. – Abondance de voies de transport. – Environs de Pontypool. – Houillère de Glyn-pit. – Une ouvrière et un gamin des mines. – Les moralistes et les femmes et les enfants. – Les industries de Pontypool. – Blowing sepoys from the guns. – Les gares galloises. – Newport, la ville, les bassins. – Magnifique panorama. – Retour à Londres : Chepstow, la Severn, Gloucester, Swindon, Reading, Windsor, Paddington. – Utile dulci. …342
  • LES HOUILLÈRES ET LES FORGES DU PAYS DE GALLES. – La géologie du pays de Galles. – Siluria. – Les trois assises du terrain houiller. – Les charbons gallois. – Empreintes fossiles. – Un puits de mine. – Le roi d’Aragon, Leibnitz et Voltaire. – Les fours à coke, les hauts fourneaux, les fours à puddler. – Historique du travail du fer dans les Galles : les Romains ; les premiers canons. – Nombreux perfectionnements et accroissement merveilleux dans la production. – La misère des ouvriers gallois.


VOYAGE EN ESPAGNE, par MM. G. DORÉ et CH. DAVILLIER. (1862. – Dessins inédits de G. Doré. – Texte inédit de M. Ch. Davillier.)

  • GRENADE. – De Grenade à Jaen. – La Sierra de Martos ; les bandits ; Jaen. – Les dormeurs en plein air ; les paysans et leurs costumes. – Défense de Jaen au quinzième siècle. – La cathédrale. – Le Santo Rostro. – Départ de Grenade pour les Alpujarras. – Alhendin ; El ultimo suspiro del Moro ; la fin de Poabdil. – L’insurrection des Morisques. – La vallée de Lecrin. – Fernando de Valor. – La guerre dans les Alpujarras. – Padul. – Durcal. – Ginez Perez de Hita, soldat et historien. – Lanjaron, le paradis des Alpujarras. – Le Barranco de Poqueira. – Ujijar. – La Sierra de Gador. – La Puerto del Lobo. – Le Rio Verde et la Sierra Bermeja. – Berja. – Un mendiant centenaire.
  • Almeria ; le Sacro Catino des Génois. – Une pièce de Calderon : Tuzani le Morisque et Don Juan d’Autriche. – Adra. – Motril. – Salobrena et Salambo. – Almuñecar. – Velez-Malaga ; végétation tropical : le coton et la canne à sucre. – Ferdinand le Catholique et Garcilaso de la Vega. – Malaga. – L’Alameda ou le salon de Bilbao. – Les femmes de Malaga. – Le climat. – Les patios. – Chansons populaires de l’Andalousie : les Malagueñas. – Les ruines moresques. – La cathédrale. – Les statuettes de terre cuite. – Les delitos de sangre. – Les serenos de Malaga. – Les gens de vida airada. – Un professeur de naraja. – Les Golpes. – La Parte alta et la Parte baja ; le Jabeque ; le Desjarretazo ; la Plumada et le Revès. – Un coup mortel : le Floretazo ; les Golpes de Costado. – Les Engaños. – Les Tretas ; quelques bottes secrètes. – L’escrime au Puñal et au Cuchillo. – Le Molinete. – Lanzar la navaja. – Les Tijeras des G. tonos. – Les Charranes. – Le Barrio del Perchel. – LArriero et son once d’or. – Le torrent de Guadalmedina ; combats à coups de pierre des Lazzaroni de Malaga. – Les Barateros. – Les Garitos et les joueurs ; comment se touche le Barato. – Les pourfendeurs andalous ; un défi. – Le Baratero sur la place ; dans la caserne ; dans la prison. – La chanson du Baratero. …369
  • Les environs de Malaga ; la Hoya. – Opinion de Voiture sur l’Andalousie. – Le chemin de fer d’Alora à Malaga. – La route de Velez à Alhama. – Les croix de meurtre. – La Sierra Tejada. – Alhama ; les bains. – Ay ! de mi Alhama ! – Santa Fé ; le siége de Grenade ; la couleur Isabelle. – Loja. – La Peña de los Enamorados. – Un chrétien et une Moresque. – Archidona. – Antequera. – La Serrania de Ronda. – Le brigandage en Espagne. – Les Rateros. – Ladrones, Bandides et Bandoleros. – Le capitan et sa partida. – L’attaque de la diligence. – Le partage du butin. – Les Siete Niños de Ecija. – Le capitan Ojitos. – Un sac de duros. – José Maria. – L’indulto. – La chanson du Bandolero. – Sept frères bandits. – La Cabeza del Malvado. – Teba. – Ronda. – Le Tajo. – La casa del Rey Moro. – Une corrida d’enfants. – Les Rondeñas. – Les contrabandistas de la Sierra. – Le corredor. – L’Encuentro. – Ce que deviennent les contrabandistas. – Cancin. – San Roque. – Gibraltar. – Algecoras. – Tarifa ; les Tarifiñas. – Vejer. – Medina. – Sidonia. – Conil. – Chiclana. – Ses surnoms populaires de quelques villes andalouses. – La Isla de Leon. – San Fernando. – Arrivée à Cadix. …385
  • Cadiz. – Le ciel d’Andalousie. – Azoteas et miradores. – Les Gaditanes. – Lord Byron à Cadiz ; le poëte et l’Aficionado. – L’Alameda. – Les mantilles. – Les coufiterias ; gourmandise héréditaire des Andalouses. – Les Cigarreras de Cadiz. – Les marineros. – Les Playeras andalouses. – La chanson du Curriyo marinero. – La baie de Cadiz. – Le Puerto Santa Maria. – Los toros del Puerto. – La Calesa andalouse. – Jerez de la Frontera. – Les Jerezanos. – Majos et Aficionados. – La Plaza. – Le Toro del Aguardlente. – La Cartuja. – Les vignobles ; l’exploitation ; les veillées des travailleurs. – Le Capataz et sa Cuadrilla. – La Vendimia – Les Lagares. – Le Vino Madre. – Le Jerez Seco. – Le Brown Sherry. – L’Amontillado. – Le Pajarote. – Le Moscatel. – Les Bodegas. – Arcos de la Frontera. – La puente de Arcos. – San Lucar de Barrameda ; le manzanilla. – Palos ; le départ de Christophe Colomb. – Bonanza. – Le Guadalquivir. – La Isla Mayor et la Isla Menor. – Les taureaux de combat. – Un Picador en voyage. – Une fête andalouse : le Herradero ; le Tenta’ero ; le baptême des taureaux. – Coria. – San Juan de Alfarache. – Arrivée à Séville. …401
  • SÉVILLE. – Les origines de Séville ; Hercule ; l’antique Hispalis ; Julia Romula. – Saint-Ferdinand. – La Cartuja. – La Feria de Santi Ponce. – Les ruines d’Italica. – L’amphithéâtre antique. – Les environs de Séville. - Alcala de Guadaria, on de los Panaderos. – Le Castillo arabe. – Les Caños de Carmona. – Les Alahonas ou moulins arabes. – Moron. – Osuna. – Le chemin de fer de Cadiz à Séville. – Lebrija. – Utrera, la ville des taureaux et des toreros. – La calle de las Sierpes. – Un patio. – La mantilla de tira. – Le Correo ; les noms de femme. – La casa de l’Ayuntamiento. – Les armes et les devises de Séville ; la Empresa des Rois catholiques. – La calle de los Abades. – La maison de don Juan. – La calle de la Feria ; les Ferias de Murillo. – La Macarena. – La tahoma et le tahonero. – L’hôpital de la Sangre. – La Plaza de la Magdalena. – Les Puestos de agua ; les bebidas ou rafraîchissements populaires. – Le Mercado. – L’Alameda de Hercules et les Delicias de Cristina. – La Giralda. – La statue de la Foi, ou Giraldillo. – Le Caballero del Bosque et la Giralda. – Les cloches. – Le Patio de los Naranjos. – Les portes et les marteaux arabes. – La Puerta del Perdon ; la Puerta del Lagarto. – Les chanoines de Séville. – La cathédrale : le Monumento. – La Custodia de Juan de Arfe. – Le Cirio pascual. – Le saint Christophe. – La Capillo mayor. – Tombeau de Ferdinand le Catholique et de Maria Padilla. – La salle capitulaire et la sacristie. – Le saint Antoine de Murillo. – Les peintures sur verre. …417

REVUE GÉOGRAPHIQUE DU SECOND SEMESTRE 1865, par M. VIVIEN DE SAINT-MARTIN. (Texte inédit). …433


LISTE DES GRAVURES. …441


LISTE DES CARTES. …446