Livre:Le Tour du monde - 29.djvu

Le Tour du monde - 29.djvu
JournalLe Tour du monde
VolumeVolume 29
ÉditeurÉdouard Charton Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionLibrairie Hachette et Cie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1875
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68
Nouvelle série : 1 - 2 - 3a - 3b - 4 - 5a - 5b - 6 - 7 - 8 - 9a - 9b - 10 - 11 - 12a - 12b - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20

Pages

001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 TdM TdM TdM TdM TdM - - - Titre



Voyage dans le Lazistan et l’Arménie. Texte et dessins inédits par M. Théophile Deyrolle. (1869.)
Trébizonde. I. Son ancienne splendeur et la route d’Erzeroum. — Le débarquement. — Les hamals. — La douane. — II. Population maritime. — La pêche du khamsi et la chasse aux grèbes. — III. Le Giaour-Meïdan au point de vue utile et agréable. — Caravanes. — IV. Aspect de Trébizonde vue de la mer. — Le couvent de femmes et l’ancien palais des Comnènes. — La mosquée Sainte-Sophie et la mosquée du Sérail. — Les chapelles. — La ville turque. — Les murailles et les portes. — V. La ville chrétienne. — Le grand bazar et ses richesses. — Usages des marchands. — VI. Le petit port du bazar. — Les jours du marché. — L’arrivée d’une caravane. — Les paysans des environs de Trébizonde. — Les professions. — Cafés et salons de coiffure. — VII. Population de Trébizonde. — Chrétiens et musulmans. — Le costume. — Excursion à Djewilisk. Voyage à Karatchoukour. — VIII. Préparatifs de départ. — Un zaptié. — Les drogmans en Orient. — Costume des paysans et des montagnards. — Singuliére occupation des hommes. — Triste condition des femmes. — IX. Départ de Trébizonde par la vallée du Deghermen-Déré. — Le couvent. — Assassinat d’un ingénieur et de son fils. — Les moulins et les fontaines. — X. Arrivée et séjour à Djewilisk. — Le mauvais temps. — Retour forcé à Trébizonde. — Le Kabak-Meïdan et le thé des Persans. — XI. Départ pour Karatchoukour en compagnie de loupeurs. — Un souper pantagruélique. — XII. Départ de Djewilisk. — Les sources minérales et le pont naturel de Yer-Keupru. — L’ascension du Zigana. — Descente. — XIII. Ardasa. — Les ponts du Scharschüt-Tschaï. — Arrivée à Karatchoukour. — Les habitants. — Le choix d’un gîte. — XIV. Indiscrétion des villageois. — L’iman. — Chasse entomologique dans la forêt. — La richesse minérale du pays. 
 1


XV. La caverne et les trésors. — Les inscriptions. Combat contre les chauves-souris. Cristallisations. Retour au logis. Animosité des habitants. XVI. Une habitation pour chaque saison. Mœurs des habitants ; La résine de l’abies orientalis. Les armes. Retour à Trébizonde. Une Exécution a Trébizonde. XVII. Exécution d’un brigand. Potence improvisée. Comment on devient voleur de grand chemin. Du prix qu’on peut mettre à une tète. Courage d’une femme. XVIII. Dix-huit assassinats en quelques minutes par un fou persan. La pelle d’un boulanger. Exécution de ce fanatique criminel. Le bourreau. XIX. La justice turque. Un meurtre par jalousie. Singulier jugement. Le prix du sang. Trois vies pour trente mille piastres. La civilisation et la charité aux prises avec la vengeance d’un père. Heureux dénomment. Paroles d’un des condamnés Voyage à Gumusch-Khané rt à Baïbourt. XX. Nouveau départ de Trébizonde. La route nouvelle. Gumuch-Khané. Hospitalité d’un Arménien. Promenade dans la ville. Importunité des marchands. XXI. Population de Gumuch-Khané. Un échantillon des produits du pays. Scène comique. Un lit trop beau. La culture et le commerce des fruits à Gumuch-Khané. Du commerce en général. Les mines. Ce qu’elles produisaient et ce qu’elles sont devenues. XXII. Départ pour un kaïmackli. Ce qu’on désigne ainsi. Beaux paysages et excellent accueil que reçoivent les voyageurs. Une chasse aux égagres. Adresse et maladresse. Ce que sont les chèvres sauvages. Une battue à l’ours manquée. XXIII. En route. Double avantage des digues en bois de saule. Halte dans la vallée. La gelée au mois de juin. - Le transport du grain par des caravanes d’ânes. Les écureuils de terre. Leur chasse. Leurs mœurs. XXIV. Ascension du plateau de Balachor. Une habitation de pasteurs. - Mauvaise nuit. Singulier concert au réveil. Prairies et marécages. Heureuse chasse pour un ornithologiste. Arrivée à Baïbourt. Baïbourt et Erzeroum. XXV. La ville de Baïbourt. Origine de son nom. - Le château fort. La population. La faune ornithologique. Le commerce. Aspect aride et désolé de la contrée. Départ. La vallée du Tschorock. XXVI. Ascension du Išhochapounar. Source therniale. Rencontre de la poste. Un bon conseil. Le point culminant Lle la route. Descente. llalte. Influence d’un chapeau de feutre sur les brigands. Heureuse nuit dans une prairie. XXVll. L”Euphrate. La plaine d’Erzeroum. Lîmpidité de l’atmosphère à six mille pieds d’altitude. Ilidja. Eaux sulfurezzses. La route nouvelle. Mauvaise construction. Arrivée. Erzeroum. Le marais et les oiseaux qu”on y trouve. Vcvaca au Tuoarouzu. XXVIII. Départ pour le Thortoum. Les marais de l”Euphrate. Bonne chasse. Orages quotidiens. Karalšeuzec. Sareh, chef-lieu du Thortoum. La population et les productions de la vallée du Thortoum. Thortoum-líalessi. Forêt d’arbres fruitiers. La polygamie. Le lac............... 155)lAILÎ’A (Gouooxono). Riãcrr D’UNE Exrèomou Anmrša Dmvs L, AF[IIQUE. CENTRALE. roch LA surraassioiv DE LA ’rnamz nes Noms, commandée par sir SAMUEL Wum : BAKER. (1869-187. Analyse et extraits d’une traduction inédite.).

But de l’expédition. Un firman du khédive. Préparatifs. Approvisionnements. Soldats. Arrivée à Khartoum. Déceptions. Départ. Fachoda. Le confluent du Sobat. Impossibilité de naviguer sur le Nil Blanc. La flottille s”engage dans le Bahr el-Girafe. Obstacles. On ouvre des canaux à coups de sabre. lIortalité. La tète d’un crocodile. Retraite forcée. Morts. Esclaves à la station de Koutchouk-Ali. Déserteur condamné à mort : un coup de théâtre. Chasse. Il survient des renforts. Arrivée au Sobat. Délivrance d“esclaves. Le camp de Touñkiah. Relations avec les indigènes. llort d’un vieux cheik. Délivrance d’esclaves. Tentative pour trouver une nouvelle voie. Excursion à Khartoum. Mécomptes. Nouvelles de France. Autres esclaves délivrés. Départ de TOLlfli(ll1ll-* Épreuves. Découragements. Combat contre un hippopotame. Arrivée au Arrivée à Gondolcoro. Ce qui restait de l’ancienne mission autrichienne. Rapports peu satisfaisants avec le clieik Alloron. Établissement de la station Culture. Dispositions malveillantes des Baris. Leur territoire. Leurs troupeaux. Leurs tambours et leurs armes. Sir S. Baker prend possession du district au nom du khédive. Cérémonie de l’annexion officielle. Commencements d’hostilités. Escarmouches. Expédition contre Belinian. Arrivée d’Abou-Saoud. Lettre que lui adresse sir S. Baker. Les crocodiles. Plusieurs victimes de leur voracité. Nouvelles escarmouches. Coalition de plusieurs tribus. Bataille. Moisson difficile. Guerre de tirailleurs. Difficultés intérieures. insuhordireation. Une lettre menaçante. — Procédé pour dissiper l’esprit de révolte. Une expédition’ructueuse. Insîgne trahison. Un espoir d’alliance. Une chasse aux éléphants.-Des temps meilleurs. ’Travaux pacifiques de l’expédition. Une fête. On songe au départ...... Depart pour le sud. Soldats et serviteurs. - Rocher d’une forme remarquable. Mauvais vouloir du cheik Bedden. Porteurs Loborés. L’Achoua. Splendide paysage. lbrahiméyah.. Aperçu des communications futures avec l’Afrique centrale. Fatiko. Passion des indigènes pour la musique. Ilypocrisie d’Abou-Saoud. Kabba-Réga, roi de l’ounyoro. Avis à Abou-Saoud et à ses agents. Camp à Fatiko. En marche vers l’ounyoro. Le Nil Victoria. La dernière station d’Abou-Saoud. Une nuée de fourmis blanches. Inconvenance d’un cheik réprimée. Châtiment infligé à deux valçils. Masindi, capitale de l’ounyoro. Visite officielle. Porlrait de l{abba›Réga. Prise de possession de l’Ounyoro. - Envoi d’un détachement à Fatiko. Une parade en péril. Empoisonnement. Bataille. Incendie..............................................

En marche vers l’ile du roi Rionga, åt travers lajungle et les embuscades. Arrivée à Foouira. -.La situation. inquiétudes. Nourriture végétale. Messagers de Rionga. Départ pour l’île de Rionga. L”échange du sang. Rionga est proclamé roi de l’Ounyoro. En route pour Fatiko. Rapports inquiétants. Nouveaux méfaits d”Abou-Saoud. Arrivée. Attaque. Combat. - Les suites du combat. Serment de Wat-el-Mek. Engagements. Derniers rapports avec Abou-Saoud.. Impôt accepté par les indigènes. construction d’un fort à Fatiko. Wat-el-Mel : envoyé à Gondokoro. Une partie de chasse avec les Choulis. Nouvelles communications avec M’tésé et Rionga. Arrivée des renforts de Gondokoro. Inhabileté de’l’ayib-Agha ; sa défaite. Trop de reconnaissance. Arrivée à Gondokoro. M. Higginbotham. - Retour au Caire............................ Fowranaeirz (Esracmï, par M. E. Doussauur. (1873. Texte et dessins inédits.) l. Bayonne. Les eacolétières. Voyage en panier. Les légendes basques. Demi-sommeil poétique. Béhobie. Il. La Bidassoa. Obstacle inattendu. Les Cristinos. Ileures de loisir E1 Hendaye. Panorama splendide. Profil de Fontarabie. Tentation. Les oreilles des Anglais. Abandon forcé de mon itinéraire. Regrets persistants. Nouveau départ. Trente ans après. Plus de cacolélières, mais toujours de la fusillade. Ill. Entrée à Fontarabie. Son charme unique. La calle Major. Les patici-›¢. llneiles et balcons. Écussons gigantesques. Apparition de Rosine. Visions et mirage du temps passé. - Dialogaic avec un dect : chanoine. L’église Notre-Dame. La boule iné- vitable. - Les’armes parlantes de Fontarabie. - IV. La forteresse. - Palais de Jeanne la Folle. - Magnifique appareil de la construction. - Délabrement grandiose. - Les habitants actuels du palais. -.Antithèse symbolique. - Souvenirs militaires de la forteresse. - François Ier et le traître Foxet. - Riche’lieu. - Le maréchal de Berwick. - Le capitaine Lamarque. - Ruines et décombres. — V. ’La population actuelle. - La ville neuve. - Sardines et bains de mer. - Les femmes. - Les fêtes. - Les armures du vendredi saint. - Le cortège des rois mages. - Les courses de taureaux à. la corde. - Une malice aux Français. - Allez à Fontarabie......................................... VOYAGE DANS L’E ; vTRs-S|annA, LA VALLÉE DE HUARANCALQUI ET LES mãcions DU PAJOIVAL (BAs-PÉROU), par M. Paul MARCOY. (1862-1863. - Texte et dessins inédits.)............................ IÎISTRIE ET LA DAL1IATIE, par M. Charles YRIARTE. (1874. - Texte et dessins inédits.) Intérêt que peut offrir un voyage dans l*intérieur de l’Istrie et de la Dalmatic. - Trieste, caractère de la ville. — Mouvement commercial. - l-Iouvement social. - Les races diverses des habitants. - Les Cici. - La tribu des Cici. - Région qu’elle occupe. - Son origine. - Ses mœurs. - Costumes. - Son industrie. - Épisode. - Villages cici. - Les grandes institutions commerciales et industrielles de Trieste. - Le lapidaire d”Aquilée. — L’église de Saint-Just. - Les tombes de la famille des Montémolin. - Miramar. - -Résidence construite par l’archiduc Maximilien. - Le château. Les intérieurs. - Les jardins.-Le musée. ~ Environs de Trieste. - Les anciennes salines détruites par les Vénitiens. - Une saline historique. - Petite ville de Muggia. - La domination vénitienne. -f Le port de Pirano. - Muggia.-Traces de la domination vénitienne. - Pirano................................ Géographie de l’Istrie. - Conditions générales du pays. - Ses divisions. - Les côtes. — Districts de l*intérieur. - La population. - Races diverses. - Religion. - Moeurs. - Caractères. - La route de Trieste à. Pisino. - Capo d’Istria. - Buje. - Pisino. - Premier aspect du marché. Les costumes slaves.-Pisino. - La ville. - Son histoire. - Différentes races qui peuplent l’Istrie. - La Foiba. - La route entre Pisino et Parenzo. - Antignana. - Monpaderno. - Sbandati. — Parenzo. - La ville. - Les monuments. - L’1le de San Nicolo......................................... De Parenzo à Pola par mer. - La côte. - Rovigno. Î- Fasana. - Les écueils. - Santa-Catarina in Scoglio. - Le canal de Fasana.’ - Pola. — La place du Forum. - Le palais mun icipal. - Les temples de Diane. - Le temple de Rome et d’Auguste. - L”arène antique. - Les murs antiques. - La porte d”Her’cule. f- Porta Gemina. - Porta Aurata. L’arsenal. - L”intérieur. - Le Scoglío Olivi. 4- La ville autrichienne. - Cancun-Ville. - La musique autrichienne. - La ville militaire. - So n caractèr e. — Le casino des officiers. - Fasana. + Peroï. - La colonie monténégrine de Peroï. - Son origine. - Caractèredes habitants. - Le culte grec à Peroï. - Dignano. - La ville. — Intérieur d”église le dimanche. - Dignano. - La ville. - Les paysans slaves à la messe......................... SOUVENIRS ou PACIFIQUE, par M. A. PAILHÈS, enseigne de vaisseau. (1872-1874. - Texte et dessins inédits.) I. LÎARCI-IIPEL Das MARQUISES. Départ du Callao. - Arrivée dans la baie de Taio-Hae. - Le résident.-Administration. f A l’eau, canards ! + Arbres gigantesques. - Encore des Chinois ! - Le nono. - Une soirée chez Paumea. - La popoi. - Danse indigène. T Le dieu Tíki. - Résumé de l’histoire de l’archipel. - Départ de Taio-Hae, - Ua-Uka ; la baie Invisible. - Hiva-Oa ; la baie Hanamenu. - Le hakapahaá........................,

I (suite). L, ARCHlPEL mas MARQUISES. Le, port de Vaitahu (Tauata). - Atuona. - Retour à Taio-Hae. - Le upe. - La reine Vaekeu. - La Icoíka ou grande fête. - Caractère e t mœurs des indigènes. - II. L’AR-CHIPEL nas TUAMOTU. Las ÎLES GAMBIER. L’île Anaa. - Le village de Tuahora. - Cases. - Danses indigènes.›-Fabrication de l’huile de coco. - Naufragés de l”lle Anuanuraro. - Hao. - Amanu. - Akiaki. - Vahitahi. -Marutea. - L”archipel Mangareva ou des Gambier. - Kauehi, 7 Fakarava. - Pêche des huîtres perlières. - Rairoa...................................... *.... NAUFRAGES AÉRIENS. Texte inédit par ll. Gaston TissANniEn, .illustrations inédites par M. Albert TissAN1>n :R... V’ovAeE DANs LA RÉGENCE DE Tunis, par MM. les docteurs -REBATEL et T1RANa*, de Lyon. ’(1874. - Texte.et dessins inédits.) ’

Départ de Marseille. - La Corse. - La côte africaine. - Arrivée à Tunis. - Notre mission. - Ifacacia gummifère. - Un ministre infidèle. - Notre escorte. — Départ de Tunis. - *Hannnam-Lif. - Kroumbalia. - Hammamet. - Sousa. - El-Djem. - L’amphithéâtre romain de l’ancienne Thysdrus. -’Son histoire comme citadelle. - Une héroïne kabyle. - Désert. - La végétation. - Coquilles. - -Les jardins de I Sfakes ; leurs fruits et leurs fleurs. - La ville ; son commerce. - Le prix d’une once de roses ou de jasmins. - Le port ; la marée. — Les gerboises. — El-Maharès. - Chasse aux outardes. - Le puits de la Chienne. - Sidi-Maliedeb. - M nrsure d*une vipère à corne ; guérison. — -Les gommiers.......... XXIX. 28

1133

97

113

193

209

225

241

258

27

28)

Le Bou-Hedma. Alchimistes. Anciennes mines d’or. - Restes de thermes romains. La vallée de Talah. Une alerte..Une fantasia. Hostilité des tribus entre elles. Les Bachia et les Ahsínía. Razziasfcomment elles se font. L”hospitalité. El-Guettâr. Ses sources. Le Djebel-Arbet ; son ascension. Splendide panorama. Idée d’une mer intérieure. Gafsa. Admirable forêt de palmiers. Richesse et abondance des arbres a fruits ; les légumes. Irrigation. Eaux thermales. Monuments. La population. Retour à. Sfakès par la Majoura. Retour à. Tunis. Kérouan. Dolmens. Pont romain. Ruines. Zaghouan. Djebel-Ressas. Fin du voyage................. LE DESERT D’ATACAMA ET CARACOLÈS (AMÉRIQUE DU SUD), par M. l’ingénieur A. BRESSON. (1870-1874. Texte et dessins inédits.). ’

I. De Saint-Nazaire à Mejillones. La traversée de Pisthme de Panama. Guayaquil, vraie patrie des chapeaux de Panama. Lima. Triomphe des modes parisiennes. II. Cobija. Les distilleries d’eau de mer. Première excursion sur le littoral bolivien. Un échantillon des routes. Mejillones. Fuite subite de mes compagnons. Solitude. Premiers projets de transformation du pays. Beauté de la baie. Architecture du pays. Le baron- de Rivière. III. La péninsule des Guaneras. Le Morro. Les guzmaes. Première vue du désert d’Atacama. Recherche et étude des minerais. Une famille de mineurs. IV. De Mejiliones à Valparaiso. l’aposo. Les Changos. Les balsas. Le coca. Les Atacamenos. Débris de leur ídiome. Les Aymaras. La montera et le topo. V. La Caldera. Les usines du président de la République. Valparaiso. Une mission nouvelle. La découverte de don. Jose Diaz Gana. Les cateado-res. Projets d’un chemin de fer à travers le désert. VI. Le littoral boiivien. Choix d’un port. Progrès de Mejillones. Le vaqueano. Préparatifs de départ. Le charquí. Le masanova. L’arriero. Le poncho. Conditions de réussite d’une exploration. VII. Aspect général du désert d’Atacama. Limites, Nature du sol. Soulèvements successifs. La Cordillère. Le Rio Loa, seul cours d’eau. Les oasis. Calama. La quebrada de Chiuchiu. Le jardin du désert. La capitale Atacama. Le Camino del Inca. Les apache cas.... VIII. Conseil dangereux d’un cateador. Départ pour le désert. Perdu ! La piste. Hallucinations. llirage. Le squelette. Les condors. Les cavaliers. Retour à. Mejillones. IX. Excursion dans la Cordillère. La fête de l’indépendance à Atacama. — Les cholos. Un ballet dans une pulperia. La chicha. Départ pour la montagne. X. Arrivée dans la passe. Un tambo. Effets de la sécheresse de l’air. Commencement de soroche. Descente. Un rancho de chasseurs indiens. Visite à. une hacienda. Uhacendado. Le majordome. XI. Le district de Caracolès, Principaux groupes miniers. Le vent du désert. Histoire de la Placilla. État actuel. Les gisements argentifères. Leur rapport. Procédés d’exploitation. Commerce de l’eau, des combustibles, etc. Modes de transport. XII. Essais de chemin de fer. Échecs. Objections. Réfutation. La locomotive Fairlie. Services que rendra un réseau de voies ferrées. Ressources de la Bolivie. Son VOYAGE EN CHINE, par 1I. J. THOMSON. (1870-1872. Traduction inédite. Dessins inédits, d’après les photographies de l’auteur.).

HoNcxoNG. I. L’ile de Hongkong. Le port de Victoria. II. La ville de Victoria. Sa situation. Les navires chinois. Le débarquement. Les portefaix. Les petits marchands. Leur familiarité. III. Les bateliers. Les chaises à porteurs. Caractère et mœurs des porteurs. Les chèques. Le change. IV. La rue de la Reine (Queen’s-Road). La tour de l’Horloge. Le grand hôtel de Hongkong. Le service et les serviteurs. Les magasins et les boutiques. Un boutiquier modèle. V. Les marchés. Les enseignes. Les poissons. La boucherie. Gigots de chiens. Les restes. Les légumes. VI. Les photographes et les peintres. Comment on fait les portraits. Les miniatures sur ivoire. VlI. Les tavernes. Les fumeurs d’opium. Les musiciens. Une véranda. - Les écoliers. VIII. Les ouvriers chinois. Le temple de la déesse de la Pitié. Le cimetière. IX. La colline de la Grande Paix. Comment réprimer ou restreindre le vice ? Les cafés chantants............ HONGKONG (suite). -X. Les maisons de jeu à. Hongkong. La police. XI. Comment les Européens vivent à. Hongkong. Le prix des denrées. Le salaire des domestiques. Les aventuriers. Les commis. XII. Les serpents à Hongkong. Un typhon. LA Riv1ÈRE r›Es PERLEs (PROVINCE DE CAN’roN). I. Une excursion sur la branche septentrionale de la rivière des Perles. Fatchan. Le monastère de Fi-lai-sz. Le Mang-Tsz-Hap ou Gorge de l’Aveugle. Les rapides. - l’ambition d”Akoum. La grotte de Kouan-yin. La moisson. De Sam-Choui à Fatchan.......................... CANTON. I. Voyage de Hongkong à. Canton. Les passagers. Punition d*un íilou. Le temple du gouverneur Yeh. Les jardins de Fati. II. Une manufacture de thé. Falsification du thé. Pré’paration du thé. Shamin. Dégustation du thé. Les faux-monnayeurs. III. Physionomie de Canton. Monts-de-piété. IV. La pagode åt neuf étages. A travers la ville. Les matrones tartares. Les boutiquiers. V. La rue des Pharmaciens. Les enseignes. Les neuf boules d’ivoire. Salaires. Les souliers brodés. Hostilités contre les machines. VI. De la condition des ouvriers.

VII. Les Chinoises. - VIII. Le gouverneur de la province de Canton. - Un pauvre quartier. - Le temple des « cinq cents dieux ». - L’abbé. - Ses appartements. - Les moines.. Le sanctuaire.-IX. Batelet et batelières. - La vie sur l’eau. - Les bateaux de fleurs................... CANTON (suite). - IX. Les établissements charitables en Chine. f Bureau de bienfaisance. - l-Iôpital.-Les médecins chinois. - Village de lépreux. - Asiles. - Les nourrices. - L’émigration proposée comme moyen de combattre le vice. - Macho. — Son histoire. - Description de la ville. - Agences d’émigration. - Les coolies. ›~- Les Portugais de Macao. - Le commerce. — La promenade. - Camoëns. - Le peintre Chinnery. — Swxrow. - La colonie étrangère. - Inscription sur les rochers. - Décoration des maisons.- Les artistes décorateurs.- Les peintres d’éventail. - L’art chinois. - TcnAo-’renoU.-Sauvagerie des habitants. — Le pont de Thao-tchou. - Le marché. - Rebelles. - Leur châtiment. - I. Swneoi. - Amoy. - Swaboi. - Guerres civiles. - Cruautés. - Comment on traite les fous. - Amoy. - Ses habitants. - Ses boutiques. - Une taxe de guerre. — Massacres. - Il. Hospices d’enfants 21 Amoy. - Abandon des enfants. - Infanticides. - Affreuse misère. - Le cimetière des pauvres. - Ccrcueilsen’terre. - III. Fabrication de fleurs artificielles. - Le quartier riche d’Amoy.-IV. Départ d“Amoy............................................... Rnvm ; cÉocnAi›u1QUE DU i›R| :N1ER ssmssrna DE UANNÉE 1875, par M. VIVIEN DE SAINT-MARTIN. C’exte inédit.) Lisremzscnnvumzs.....................

L1s’n : ces CARTES, PnoF1Ls ET PLANS...

TABLE Dias Mxriùnes.....