Livre:Le Tour du monde - 40.djvu

Le Tour du monde - 40.djvu
JournalLe Tour du monde Voir l'entité sur Wikidata
VolumeVolume 40
ÉditeurÉdouard Charton Voir l'entité sur Wikidata
Maison d’éditionLibrairie Hachette et Cie
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1880
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68
Nouvelle série : 1 - 2 - 3a - 3b - 4 - 5a - 5b - 6 - 7 - 8 - 9a - 9b - 10 - 11 - 12a - 12b - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20

Pages

- - - - Titre 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 - TdM TdM TdM TdM



Tébessa et ses monuments (Algérie), par M. Ant. Héron de Villefosse
 1


De Cayenne aux Andes, par M. Jules Crevaux, médecin de première classe de la marine française. — Exploration de l’Oyapock et du Parou.
 
Je n’ai pas fini que je veux recommencer. — J’écris mon premier voyage en commençant le second. — Demerara ; sauvages en ville, — Cayenne ; personne au rendez vous. — Promenade à Surinam à la recherche d’un équipage. — Ville sous l’eau. — Le pied d’éléphant. — Gymnote électrique. — Retour dans le Maroni. — Apatou retrouvé. — Doutes sur la fameuse lanterne du fulgor. — Au clair de la lune. — Vieilles gravures et vieilles poteries. — Grenouilles prises pour des hommes. — Départ pour l’Oyapock. 
 33
Nom trompeur d’une montagne. — Hiéroglyphes indiens pris pour un monument de la conquête. — Salut de la nature. — Pas d’entrain. — Loin du faste et des grandeurs. — Dieu au milieu de ses œuvres. — En route ! — Le malheur de l’un sert à l’autre. — Première nuit en campagne. — Raies dans les cours d’eau de la Guyane. — Les avant-coureurs des chutes. — Une ruine historique. — Jacques ou le Robinson français. — Le pataoua des Indiens Oyampys. — Un astre qui nous persécute. — Une prouesse de chasse. — Divers modes de sépulture. — Une terrible épreuve de jeunes piays. — Bocaves. 
 37
Mots français dérivant de l’oyampys. — Ancienne mission de Saint-Paul. — Un bal d’oiseaux. — Détail de toilette du singe hurleur. — Son incapacité de faire des duos à lui tout seul. — Guérison du bégayement. — Quelques mots sur les plantes à l’ordre du jour, le conguérecou et le carapa. — La saison des pluies se prolonge. — Un tamouchy de la tribu des Oyampys. — Costumes. — Vanitas vanitatum, omnia vanitas. — Le bois des arcs et la côte du Paria. 
 44
La roche Emonet. — Réception chez le chef des Oyampys. — Le bâton du commandement. — Les mangeurs d’œufs deviennent stériles. — Arrivée d’Indiens Émerillons. — Apatou géographe. — Solution d’un problème important. — Il faut diminuer la longueur de la Mana d’un tiers. — Fabrication des arcs et des flèches. — Émerillons mangeurs de tigres et amateurs de pain frais. — De l’utilité des hôpitaux. — Un musicien voguant sur les eaux de l’Oyapock. — Je montre la lune aux Oyampys. — Les indigènes de la Guyane n’adorent pas les astres. 
 49
Discorde. — Manière de tuer les parasites. — Un prodige d’éducation. — Le Camopi. — Leblond et Leprieur. — Les RR. PP. Griller et Béchamel. — Glande à huile de hocco ; effets toxiques. — Campement pittoresque. — Rencontre d’un boa. — Légende du saut Massara. — Le péché originel raconté par Apatou. 
 52
Le baiser du sauvage. — La crique Vavé. — Pêche au parou. — Variation de la végétation suivant la nature du terrain. — Le payement chez les Indiens. — Nous trouvons l’étymologie de trois rivières. — Commerce et religion. — La crique Motoura. — Saba pris par la fièvre. — Effet de la chaleur sur les nouveaux débarqués. — Activité fébrile précédant la cachexie tropicale. — Espérances de succès. — Les difficultés de la navigation sur l’Oyapock sont exagérées. — Noirs récalcitrants, Indiens bons enfants. — Le succès d’une exploration dépend du choix de l’équipage. — Cheveux en voyage. 
 56
Moucou-moucou des régions marécageuses. — Élégance stérile de la végétation. — Domination du règne animal par le règne végétal. — Nom de la capitale de l’Eldorado. — Véritable cause du succès de mon premier voyage. — Un seul mot pour désigner le piment dans des tribus éloignées de plus de mille lieues. — Saut de l’Indigestion. — Crise de la fièvre. — Le premier gué de l’Oyapock. — Éboulement de la rive. — Les Trois sauts. — Les gens distraits doivent savoir nager. — Une amazone. — Étymologie du mot canot. — Soleil à pic. — Une mission de jésuites dont il ne reste pas de vestiges. 
 60

À la recherche des indigènes. — Pas de porteurs pour franchir la montagne. — Je brûle mes vaisseaux. — Un repas homérique aux sources de l’Oyapock. — Légende d’Anancy. — Le coup de l’étrier. — Une heureuse rencontre : nous atteignons un village oyampys. — Une ménagerie. — Un détail de fabrication des poteries. — Pas de pays où l’on rencontre plus de ruisseaux. — Manière de franchir les arbres tombés. — La folie des voyages. — Adieu à mes souliers. 
 65
Jean-Pierre dans les honneurs. — Une rivière à chaque pas. — Vernis noir sur les roches. — La cigarette des Oyampys. — Chasse à l’agouti. — Mœurs des Indiens. — L’art culinaire en déshonneur chez les hommes. — Manières spéciales de manger et de s’asseoir. — Arrivée chez Acara. — Un heureux mortel. — Une situation lamentable. — Manière d’éloigner les serpents. — Un Indien qui a quelque ressemblance avec les Chinois. — Les Oyampys savent dessiner. — Vêtement appelé couyou. — Les Pleiades servent à indiquer les saisons. — Un singe qui casse des noix. — Indications géographiques. — Il n’y aura bientôt plus d’Indiens. — Absence d’embarcation au dégrad. — Nous construisons une pirogue d’écorce. 
 71
Une race qui s’éteint. — Piqué par un scorpion. — Suicide de cet insecte. — Un voyageur qui n’est malade que dans ses moments de loisir. — Fuite des porteurs. — Un canot au fond l’eau ; un autre avarié. — Un passage à coups de hache. — Brûlés par le suc d’un arbre. — Pêche de l’aymara. — Une tonnelle. — Indien blessé. — Honoré. — Raccommodage des canots. — On trouve des cordages et de l’étoupe dans la forêt. — Terrains noyés pendant la saison des pluies. — Toujours la hache à la main. — Déception. — Nouvelle espérance. — Un nid de mouches à miel. — Oasis au milieu du grand bois. — Le repas des serpents. — Guêpes comestibles. — Nouvelles difficultés. — Découragement. — Murmures. — La dernière cigarette. 
 81
Bagages avariés. — Petit saut. — Enfin nous atteignons la crique Kou. — Pirogues coulant bas. — Des sauveurs. — Une lettre. — Une riche collection. — Arrivée chez les Calayouas. — Besoin de repos après une marche vertigineuse. — Apatou malade. — Privation de sel de cuisine. — Le Yari. — Plaisir de revoir un lieu de combat. — Faut-il battre en retraite ? — En avant ! 
 86
Culture du manioc. — Vie facile des Roucouyennes. — Trois malades dans une armée de quatre hommes. — Défection des convoyeurs. — Un lever de soleil. — Le dernier des Apourouis. — Le vrai nom des Roucouyennes est Ouayana. On en parle dans les vieux grimoires. — Gourmandise punie. — Petite guerre entre Bonis et Apourouis. — Une visite à feu Macuipi. — Sépulture d’un piay. — Législation du mariage chez les Ouayanas. — On épouse la mère pour épouser les filles. — Titre de noblesse et patrie sacrifiés à l’hyménée. — Après l’accouchement c’est l’homme qui se couche. — Asperges à l’arrivée d’un voyageur. 
 87
Le maraké. — Préparatifs de La fête. — Un chapeau monumental. — Ceinture en poil de couata. — Grelots. — Panache dans le dos. — Battant du tambour avec les pieds. — Le supplice des fourmis et des guêpes. — Un médecin qui se fait prier. — Les trois diables qui gardent les sources du Yari. 
 97
Une lettre avant la bataille. — Au voleur ! — Pas de guides ni de porteurs. — Adieu Vat ! — Les Indiens se laissent entraîner. — Marche accélérée. — Soif insatiable. — Ligne de partage des eaux entre le Yari et le Parou. — Nous entrons dans une région nouvelle. — Étrange, usage des chasseurs roucouyennes. — Dolmen élévés au diable. — Manière d’indiquer l’absence. — Grossiers personnages qualifiés de maipouri. — J’engage une lutte contre la maladie. — Battu. — Je reviens à la charge. — Vainqueur. 
 100
Monarques cantonniers. — Manière de se chauffer pour éviter une surprise. — Osiers de la Guyane. — Étymologie de la crique Apaouani. — Les deux femmes du tamouchy ; il faut rechercher les bonnes grâces de la vieille. — Chasse à l’aï. — Il est ennuyeux d’être médecin pour voyager en Guyane. — Tuer et baptiser. — Apatou missionnaire évangélique. 
 101
Nous atteignons la rivière de nos rêves. — Le Parou ! — Un bain dans une eau vierge. — Récapitulation d’une course au clocher. — Danse du pono. — Caneapo. — Indiens déguisés en juges faisant claquer le fouet. — Roches mamelonnées formant un barrage. — Bon accueil. — Histoire d’un couteau. — Il est avantageux d’accomplir ses engagements. — Toujours la discorde dans nos rangs. — Combat des hercules noirs. — Désobéissance. — Je sauve la vie d’un colibri. — Site pittoresque. — Le berceau et les aiguilles des Roucouyennes. — Petit commerce des indigènes. — On paye d’avance. 
 102
Maison sur un arbre. — La chute des feuilles en été. — Véritable rivière des Amazones. — Description de ces femmes qui ont fait rêver nos grands-pères. — Autant de galons que d’enfants mâles. — Comment on devient amiazone. — Un souper frugal dans ce pays légendaire. — Mangeur de termites. — Influence de la latitude et de l’altitude sur mon état sanitaire, — Le kinoro. — Un monolithe. — Les impressions de voyage d’un Indien dans le pays des blancs. — Ananas sauvages. — Sentier du Parou au Maroni. — Renseignements pour les chasseurs de coqs de roches. — Canot chaviré. 
 107

Un Indien véritablement grand ; d’autres qui lé paraissent. — Œil trompé par un buste disproportionné. — Sans pitié pour l’orphelin. — Révélation achetée à bon compte. — Excursion botanique. — La plante de mes rêves, l’urari ! — Cérémonial qui précède l’extraction de la précieuse racine. — J’ai les racines, la tige, les feuilles, les fleurs. — À la recherche de plantes accessoires du curare. — Plus sorcier qu’un piay. — La racine d’urari est amère et colore les doigts en jaune. — Détails de la fabrication de l’urari ou curare. — Le curare se prépare à froid. — Addition de piment. — Expérience. — Les petites flèches empoisonnées sont décochées au moyen de l’arc. — Une révolte à propos du curare. — Ils sont punis par où ils ont péché. — Un équipage timoré. 
 109


Voyage à Murry (Himalaya du Nord), par M. de Bérard
 113


Voyage dans le nord de l’Inde, excursion à Attok, sur l’Indus, par M. de Bérard
 129


À travers l’île de Sumatra, par M. D. D. Veth
 145


Explorations aux isthmes de Panama et de Darien en 1876, 1877 et 1878, par M. A. Reclus, lieutenant de vaisseau.
 
Deuxième expédition. — Départ de Saint-Nazaire. — L’isthme du Darien occidental ou de San-Blas. — Le rio Bayano. — Indiens dariénites. — Chepo. — La Capitana. 
 241
Le rio Mamoni. — Les iguanes : gourmandise et cruauté. — Les saltos de Charare ou cascades du Mamoni. 
 243
Exploration de la vallée du Terrable. — Retour à Panama. — Quatre-vingts kilomètres à cheval dans la Savane, le marais, la colline. 
 244
En route pour la Tuyra. — Chepiyana : les vieux amis. — Remonte à l’espiga. — Yaviza en pleine décadence. — Les « coloradillos ». 
 247
Notre nouveau personnel ; les treize engagés, — En remontant le Tupisa. — Sur le Tiati ? — La nouvelle trocha. — Trente académiciens au lieu de quarante. — Je deviens momentanément chef de l’exploration. 
 248
L’appel des jaguars. — Le cours du Tiati, ses « chorros », ses « caletas ». — Un personnel éreinté. — Vasques et cascades du rio. — La rancheria de l’hôpital. 
 252
La trocha sort du bassin du Tiati. — Les « chitras ». — Mauvais pas. — Puces géantes. — Monteadores et cazadores. — Caritas et iguanes. — Les cocouyous, « vivantes plerreries ». 
 254
Nouveau renfort. — Un pendu. — Jaguar tacheté et lion noir. — Chasse au jaguar. — À cheval sur un tigre. — Combats du jaguar avec le pécari et le tapir. 
 257
Nous atteignons le Tupisa. — Nous nous séparons faute de vivres. — En route pour la Cordillère. — Ascension de la montagne. — Nous voyons enfin l’Atlantique ! Descente. — Est-ce, n’est-ce pas le Dupetit-Thouars
 260
Difficultés de la marche, exercices fanambulesques. — Chute périlleuse. — Le Dupetit-Thouars est parti. — Le Cacique Ouisapilélé. — Les Indios Mansos de la tribu d’Acanti. — Baie et marais de l’Acanti. 
 263
Un petit Cacique lent au calcul. — Le grand Cacique. — Le retour. — « Réascension » et« redescente » de la Cordillère. — Arrivée au port Tiati. — Descente du rio Tiati. — Faits et gestes du morocoï. — Yaniza. — Panama. 
 267
Chevauchée fantastique de Wyse et Verbrugghe entre Buenaventura et Bogotá. — Opérations de M. Sosa dans la vallée du Caïmito. — Incendie de Panama. 
 273
Le petit fleuve Caïmito. — Reconnaissance du Bernardino, du Cope, de l’Aguacate. — La Constancia, hacienda modèle. — Troupeaux et bœufs de l’isthme ; les garapateras ; les vaqueros et leur lazo. 
 276
La Chorrera. — Les Indiens au Chiriqui. — Les gallinazos. — Cascade du Caïmito. — Retour à Panama par le littoral. 
 282
Travaux dans l’isthme de Panama. — L’Obispo et sa cascade. — Matachin, Mameï, San Pablo, Gatum et le marché aux bananes. — Départ pour la France. 
 286


Excursions dans le Caucase, de la mer Noire à la mer Caspienne. — L’Iméréthie, province du Caucase, par Mme Carla Serena
 289


Deux mois au Tibesti, épisodes des voyages en Afrique de M. le docteur Gustave Nachtigal d’après l’allemand, par Jules Gourdault
 305


Voyage du Bornou au Baguirmi, par le docteur Gustave Nachtigal, traduit par Jules Gourdault.
 
Coup d’œil sur Kouka, — Mes apprêts de départ pour Le Baguirmi. — Ce qui se passait en ce pays au commencement de 1872. — Mise en marche de la caravane. — La province bournouane de Kotoko ; mœurs, paysages et bourgades. — Le fleuve Cambarou. — Entrée sur le territoire logonien. 
 337

Halte à Tillé. — Aspect des demeures choas. — À Méléri. — Comment j’entrai à Logon. — Coup d’œil général sur le pays ; la chronique locale. — Les Makaris. — La cour logonienne. — Une réception officielle. — Comment je sortis de Logon. — Arrivée à Koultchi, puis à Bougoman. 
 353
De Bougoman à Mandjafa. — Fourmis et termites. — État du pays plus en amont Baïngana et Mofaling. — Marche sur la Rivière Noire. — Le premier village païen : la population. — Mœurs et siles du Somraï. — Sous un figuier, à Goubougou. — Lecroi Guédik et le seigneur Bousso. — Incident de départ. — Arrivée au camp de Mohammedou. — Grande fantasia. 
 369
Premier salut au mbang fugitif ; la réception officielle ; l’échange de discours. — Une revue de l’armée d’Abou Sekkin. — Coup d’œil sur la constitution politique du Baguirmi. — Us et coutumes ; le pieux sacre ; cérémonies funéraires. — Le siège des cotonniers de Kimré. — Marche vers l’est. — Attaque du village de Kolik ; résistance héroïque des Gaberis ; épisodes. 
 385
Mon séjour au Toummok. — Coup d’œil sur les tribus d’alentour. — Affluence d’esclaves à notre campement et ce qu’il en résulte. — Où la générosité du mbang m’embarrasse. — Comment je repris enfin la route du Bornou. — Hécatombes d’esclaves. — Difficultés du trajet. — Navigation sur le Chari. — Derniers incidents. — Arrivée à Kouka. 
 402


Revue géographique
 417


Table des gravures
 425


Cartes et plans
 431