Livre:Bacon - Œuvres, tome 9.djvu

Bacon - Œuvres, tome 9.djvu

Pages

np.
SYLVA SYLVARUM (suite et fin)
Préface Traducteur *

Centurie VIII

Centurie IX

Centurie X

Table des chapitres
TOME IX.

Expériences et observations

Sur les veines de terre médicinale 
Sur la dilatation et le renflement des éponges 
Sur certains poissons de mer mis dans l’eau douce 
Sur l’attraction produite par l’analogie de substance 
Sur une boisson dont on fait beaucoup d’usage en Turquie (le café) 
Sur les sueurs 
Sur les vers luisans 
Sur les différentes manières dont les passions affectent le corps 
Sur le rire, ses causes et ses effets 
Sur les chenilles 
Sur les mouches cantharides 
Sur la lassitude et les moyens de la diminuer 
Sur les animaux qui peuvent quitter leur peau, leurs écailles, etc. 
Sur l’effet de certaines attitudes 
Sur les années pestilentielles 
Sur les pronostics relatifs aux grands hivers 
Sur les médicamens qui condensent et raniment les esprits 
Sur certaines nations qui se peignent le corps 
Sur le bain et les onctions 
Sur le papier marbré 
Sur la sèche ou le calmar 
Sur une espèce de terre dont le poids augmente spontanément 
Sur le sommeil 
Sur les dents et autres substances dures qui se trouvent dans le corps des animaux 
Sur la génération et la durée de la gestation de différentes espèces d’animaux 
Sur les images visuelles 
Sur l’impulsion et la percussion 
Sur le chatouillement 
Sur la rareté des pluies en Égypte 
Sur la clarification 
Sur les plantes qui n’ont jamais de feuilles 
Sur la matière du verre 
Sur les moyens de prévenir ou de retarder la putréfaction et principalement celle des cadavres humains 
Sur le nitre 
Sur certaines eaux où flottent des corps très pesans 
Sur les matières combustibles qui ne se consument 1 point ou presque point 
Sur les moyens de diminuer la dépense du chauffage 
Sur les ventilateurs 
Sur la salubrité et l’insalubrité de l’air 
Sur les moyens d’augmenter la quantité du lait dans les animaux qui en donnent 
Sur certains sables qui ont de l’affinité avec le verre 
Sur la formation et l’accroissement du corail 
Sur la récolte de la manne 
Sur les moyens de corriger le vin 
Sur le feu grégeois et autres feux artificiels 
Sur certains cimens qui deviennent aussi durs que le marbre 
Sur les blessures et les ulcères à la tête et aux jambes 
Sur les vents de sud 
Sur les blessures faites avec le fer et le cuivre 
Sur les mortifications de chair, occasionnées par le froid 
Sur la pesanteur spécifique de certains corps 
Sur les corps qui surnagent 
Sur le mouvement de conversion des corps lancés 
Sur l'eau considérée comme pouvant être le véhicule, ou milieu du son 
Sur le mouvement rétrograde des esprits, occasionné par les objets déplaisans 
Sur la réflexion des sons déjà réfléchis, ou les échos d'échos 
Sur l’analogie des effets de la simple imagination, avec ceux des sensations 
Sur les moyens de conserver les corps 
Sur l'accroissement et la multiplication des métaux 
Sur l’immersion d’un métal vil dans un plus précieux 
Sur les causes qui peuvent rendre les métaux plus fixes 
Sur la tendance perpétuelle de tous les corps à changer 

Expériences et observations.

Sur la faculté de percevoir résidante même dans les corps privés de sentiment ; en rapport avec l’art de la divination et de la révélation des choses cachées 
Sur les signes ou pronostics relatifs aux années d’une constitution pestilentielle et insalubre 
Sur les différentes causes qui, en agissant sur l’estomac, y excitent l’appétit 
Sur l’odeur de l’arc-en-ciel 
Sur les odeurs agréables, et leurs causes 
Sur les causes de la putréfaction 
Sur les mixtes imparfaits 
Sur l’état de concoction, et sur celui de crudité 
Sur les altérations majeures 
Sur les corps fusibles ou non fusibles 
Sur les corps considérés comme fragiles ou tenaces 
Sur les deux genres de substances pneumatiques qui se trouvent dons l’intérieur des corps 
Sur la concrétion et la dissolution des corps 
Sur les corps durs et les corps mous 
Sur les corps ductiles et extensibles 
Sur les différentes qualités de la matière, et les textures intimes des corps 
Sur le durcissement qui est l’effet de l’analogie ou de l’affinité de substance 
Sur le miel et le sucre 
Sur la possibilité de raffiner davantage les métaux les plus vils 
Sur certaines espèces de cimens et de pierres 
Sur la manière de changer la couleur des poils et des plumes 
Sur les caractères distinctifs des deux sexes dans les animaux 
Sur le volume respectif des différentes espèces d’animaux 
Sur les moyens de se procurer des fruits sans pépins et sans noyaux 
Sur les moyens d’améliorer le tabac 
Sur les effets semblables des chaleurs de différentes espèces 
Sur le renflement des corps qu’on fait bouillir 
Sur l’édulcoration des fruits 
Sur les viandes comestibles ou non comestibles 
Sur la salamandre 
Sur la différence des altérations que le temps occasionne dans les fruits et dans les boissons 
Sur la racine appellée orris 
Sur la compression des liqueurs 
Sur les altérations que produit l’eau dans l’air contigu 
Sur la nature de l’air 
Sur les yeux et la vue 
Sur la couleur de l’eau de la mer 
Sur les poissons à écailles 
Sur l’inégalité de force du côté droit et du coté gauche 
Sur les frictions 
Sur le genre d’illusion qui fait paroître plane une sphère vue de loin 
Sur le mouvement apparent des limites de l’ombre et de la lumière 
Sur les vagues et les brisans 
Sur les moyens de dessaler l’eau de mer 
Sur l’eau de certains puits creusés au bord de la mer, et qui redevient salée 
Sur ce genre d’attraction qui est l’effet de l’analogie ou affinité de substance 
Sur l’attraction 
Sur la chaleur qui règne dans l’intérieur de la terre 
Sur les moyens de traverser les airs en volant 
Sur l’écarlate 
Sur l’opération par laquelle on noue l’aiguillette 
Sur l’eau que la flamme fait monter dans un vaisseau 
Sur les différentes espèces d’influence de la lune 
Sur le vinaigre 
Sur les animaux qui dorment durant tout l’hiver 
Sur la génération des animaux, soit par voie d’accouplement, soit par la putréfaction 
Supplément à cette Centurie.
Première addition. Table raisonnée de signes et de loix dont la connoissance peut servir à prévoir les grands hivers, les inondations, etc
 328
Définitions, limitations et avertissemens 
Table de loix et de signes, avec leurs explications 
Remarques 
Conséquences pratiques 
Seconde addition ; sur l’art de traverser les airs en volant 
 348

Expériences et observations diverses.

Sur la transmission ou l’influence des vertus immatérielles, et sur le pouvoir de l’imagination ; trois avertissemens 
Sur l’émission des esprits sous la forme de vapeurs, d’exhalaisons ou d’émanations analogues à celles qui constituent les odeurs 
Sur l’émission des espèces immatérielles, qui affectent certains sens 
Sur l’émission des vertus immatérielles émanées des âmes ou des esprits des individus humains, et ayant pour causes les passions, l’imagination, etc. 
Sur la force secrète de la sympathie et de l’antipathie 
Sur les propriétés occultes 
Sur la sympathie générale des âmes humaines 
Fin de la Table.

*.  Note WS : La préface du traducteur se trouve en tête du volume IX et non du volume VII, mais sa référence est placée en tête de la table du volume VII.