Livre:Bacon - Œuvres, tome 8.djvu

Bacon - Œuvres, tome 8.djvu

Pages

np.
SYLVA SYLVARUM (suite)
Centurie IV

Centurie V

Centurie VI

Centurie VII
TOME VIII.
Expériences et observations
Sur la clarification des liqueurs, et sur les moyens d’accélérer cette opération 
Sur les moyens d’accélérer la maturation soit celle des boissons, soit celle des fruits 
Sur l’art de faire l’or 
Sur les causes qui provoquent ou accélèrent la putréfaction 
Sur les moyens de prévenir, de ralentir où d’accélérer la putréfaction 
Sur le bois pourri et lumineux 
Sur les accouchemens avant terme 
Sur l’accélération de l’accroissement, et sur-tout de celui de la stature 
Sur le soufre et le mercure 
Sur le caméléon 
Sur les feux souterrains 
Sur les eaux nitreuses 
Sur la congélation de l’air 
Sur le congélation de l’eau, et sa conversion en crystal  
Sur la manière de conserver La couleur et l’odeur des feuilles de rose 
Sur les causes qui peuvent augmenter ou diminuer la durée de la flamme 
Sur les corps enfouis, ou tenus au fond de l’eau  
Sur la manière dont les différentes espèces de vents affectent le corps humain 
Sur les maladies d’été et d’hiver 
Sur les années, les saisons et les températures pestilentielles 
Sur les maladies épidémiques 
Sur la conservation des liqueurs dans des puits ou des sousterrains profonds 
Sur le défaut des bègues 
Sur la nature et les causes des odeurs agréables 
Sur les signes auxquels on peut reconnaître les eaux les plus salubres 
Sur la chaleur tempérée qui règne durant certaines saisons dans la zône torride 
Sur la couleur des nègres 
Sur les mouvemens que font encore certains animaux récemment tués 
Expériences et observations Sur les causes ou moyens gui peuvent accélérer la germination 
Sur les causes ou moyens qui peuvent la retarder 
Sur les moyens d’améliorer les fruits, fleurs, graines, semences, etc. des arbres, arbrisseaux, plantes herbacées, etc. 
Sur la composition ou la combinaison des fruits ou des fleurs, de différentes espèces 
Sur la sympathie et l’antipathie de certaines plantes 
Sur la manière de donner des propriétés médicales aux arbres, arbrisseaux, plantes herbacées, etc. et à leurs fruits, fleurs, semences, etc. 
Application de plusieurs méthodes du Novum Organum aux expériences et observations qui font le sujet de cet ouvrage, et aux instrumens de physique ou de mathématique qu’elles rendent nécessaires 
 260
I Méthode de gradation 
 261
II. Méthode de renversement 
 268
III. Méthode d’alternation 
 280
Expériences et observations de simple curiosité Sur les fruits et les plantes en général 
Expériences et observations sur les plantes qui dégénèrent et se convertissent en plantes d’une autre espèce 
Expériences et observations relatives aux moyens d’augmenter ou de diminuer à volonté l’accroissement des arbres, sur-tout en hauteur, et de se procurer des arbres nains 
Sur les plantes imparfaites, et les excroissances ou superfétations végétales 
Sur la production des plantes parfaites sans semence 
Sur les plantes exotiques 
Sur les différentes saisons où croissent les plantes 
Sur la durée des plantes herbacées, arbres, arbrisseaux, etc. 
Sur les diverses figures des plantes 
Sur les caractères distinctifs des plantes 
Sur des moyens de composer où d’améliorer la terre, et d’aider son action 
Observations sur les analogies et les différences qui existent entre les corps animés et les corps inanimés 
Observations relatives, soit aux analogies et aux différences qui existent entre les plantes et les animaux, soit aux êtres qui participent de ces deux règnes 
Expériences et observations diverses sur les plantes 
Sur la guérison des blessures 
Sur la substance grasse répandue dans la chair des animaux terrestres 
Sur les moyens d’accélérer la maturation des boissons 
Sur les poils des animaux terrestres, et le plumage des oiseaux 
Sur la célérité des mouvemens dans les oiseaux 
Sur le plus ou moins de transparence de l’eau de la mer, selon le vent qui règne 
Sur les différences à mettre entre la chaleur d’un feu sec, et celle de l’eau bouillante 
Sur la manière dont l’eau modifie la chaleur 
Sur le bâillement 
Sur le hoquet e£ ses causes 
Sur l’éternuement 
Sur la sensibilité des dents aux plus légères impressions 
Sur la langue 
Sur le sens du goût 
Sur les saisons et les années pestilentielles 
Sur les propriétés spécifiques des simples appliquées à la médecine 
Sur le plaisir de la génération 
Sur les insectes 
Sur les moyens de sauter, de courir et de lancer un corps, avec plus de force 
Sur les sensations, agréables ou déplaisantes, et principalement sur celles qui se rapportent à l’ouïe