Livre:Alhaiza, Cybèle, voyage extraordinaire dans l'avenir, Georges Carré, 1904.djvu

Alhaiza, Cybèle, voyage extraordinaire dans l'avenir, Georges Carré, 1904.djvu
TitreCybèle, voyage extraordinaire dans l’avenir Voir et modifier les données sur Wikidata
AuteurJean Chambon Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionGeorges Carré
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1891
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger

Pages


TABLE DES MATIÈRES



Retour imprévu aux Martigues (Bouches-du-Rhône) du lieutenant Numa Honorat de la marine française et préparatifs du mariage de mademoiselle Jeanne, sa sœur, avec le jeune Marius Foulane, futur notaire. — Où l’on fait la connaissance des familles Honorat et Foulane destinées à n’en plus faire qu’une seule. — Idées peu ordinaires que Numa tenait de son ancien professeur, l’excentrique M. Coral. — Véridique théorie d’Adhémar sur la périodicité des déluges universels. — Triste avenir que les siècles futurs réservent à notre hémisphère fatalement condamné à être un jour presque tout entier englouti sous les flots de l’Océan. — Émotions d’une veille de noces, et réflexions sublimes de l’amoureux Marius. 
 5


Du danger qu’il y a de s’attarder à minuit dans la contemplation des constellations célestes, au lieu de s’aller reposer comme il conviendrait à cette heure avancée. — Fait inouï et sans précédent d’un amoureux hypnotisé par une étoile. — Inanité des forces humaines et de toutes les lois naturelles lorsque l’hypnotisme fait tant que de s’y mettre. — Marius précipité en songe à travers l’espace devient malgré lui l’émule des plus extraordinaires voyageurs dont l’histoire fasse mention. — Il s’arrêterait bien à la Lune qui semble s’offrir comme une planche de salut, mais l’implacable Gemma qui l’a fasciné ne laissera pas ainsi son captif lui échapper et continuera de l’attirer dans l’abîme de l’espace. — Anéantissement prolongé de l’Infortunée victime de Gemma, puis son heureux réveil dans le système solaire où il se croit enfin de retour. — Terre ! Terre ! Mais est-ce bien sa propre planète que Marius rejoint par un incomparable plongeon dans la mer Méditerranée ? 
 31

Page:Alhaiza, Cybèle, voyage extraordinaire dans l'avenir, Georges Carré, 1904.djvu/347 Page:Alhaiza, Cybèle, voyage extraordinaire dans l'avenir, Georges Carré, 1904.djvu/348 Page:Alhaiza, Cybèle, voyage extraordinaire dans l'avenir, Georges Carré, 1904.djvu/349

Page:Alhaiza, Cybèle, voyage extraordinaire dans l'avenir, Georges Carré, 1904.djvu/350