Ouvrir le menu principal

Livre:Verne - Mirifiques aventures de Maître Antifer, 1894.djvu

Verne - Mirifiques aventures de Maître Antifer, 1894.djvu
TitreMirifiques Aventures de maître Antifer Voir et modifier les données sur Wikidata
AuteurJules Verne Voir et modifier les données sur Wikidata
IllustrateurGeorge Roux Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionJ. Hetzel
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1894
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Internet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider
SériePartie 1Partie 2

Pages


TABLE



Chapitres. 
 
Pages.
Dans lequel un navire inconnu, capitaine inconnu, est à la recherche, sur une mer inconnue, d’un îlot inconnu 
 1
Dans lequel sont données quelques explications indispensables 
 20
Où l’îlot inconnu est transformé en un coffre-fort incrochetable 
 38
Dans lequel le maître Antifer et le patron Gildas Trégomain, deux amis qui ne se ressemblent guère, sont présentés au lecteur 
 55
Dans lequel Gildas Trégomain a bien de la peine à ne point contredire maître Antifer 
 74
Première escarmouche entre l’Occident et l’Orient, dans laquelle l’Orient est assez malmené par l’Occident 
 96
Dans lequel un principal clerc, d’humeur peu endurante, s’impose à Ben-Omar, sous le nom de Nazim 
 117
Où l’on assiste à l’exécution d’un quatuor sans musique, dans lequel Gildas Trégomain consent à faire sa partie 
 137
Dans lequel un point de l’une des cartes de l’atlas de maître Antifer est minutieusement marqué au crayon rouge 
 160
Qui contient la relation rapide du voyage du steamer Steersman, entre Saint-Malo et Port-Saïd 
 184
Dans lequel Gildas Trégomain déclare que son ami Antifer pourrait bien finir par devenir fou 
 208
Dans lequel Saouk se décide à sacrifier une moitié du trésor de Kamylk-Pacha, afin de s’assurer l’autre moitié 
 229
Dans lequel le gabarier Trégomain navigue assez heureusement sur un « vaisseau du désert » 
 251
Dans lequel maître Antifer, Gildas Trégomain et Juhel passent une très ennuyeuse journée à Sonar 
 274
Dans lequel Juhel prend hauteur pour le compte de son oncle et par le plus beau temps du monde 
 293
Qui prouve catégoriquement que Kamylk-Pacha a réellement poussé ses excursions maritimes jusqu’aux parages du golfe d’Oman 
 313