Livre:Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences, tome 6.djvu

Arago - Œuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences, tome 6.djvu
TitreŒuvres complètes de François Arago, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences
Volume6
AuteurFrançois Arago Voir l'entité sur Wikidata
Année d’édition1854
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Pages

- - - - - - - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448 449 450 451 452 453 454 455 456 457 458 459 460 461 462 463 464 465 466 467 468 469 470 471 472 473 474 475 476 477 478 479 480 481 482 483 484 485 486 487 488 489 490 491 492 493 494 495 496 497 498 499 500 501 502 503 504 505 506 507 508 509 510 511 512 513 514 515 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 548 549 550 551 552 553 554 555 556 557 558 559 560 561 562 563 564 565 566 567 568 569 570 571 572 573 574 575 576 577 578 579 580 581 582 583 584 585 586 587 588 589 590 591 592 593 594 595 596 597 598 599 600 601 602 603 604 605 606 607 608 609 610 611 612 613 614 615 616 617 618 619 620 621 622 623 624 625 626 627 628 629 630 631 632 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 647 648 649 650 651 652 653 654 655 656 657 658 659 660 661 662 663 664 665 666 667 668 669 670 671 672 673 674 675 676 677 678 679 680 681 682 683 684 685 686 687 688 689 690 691 692 693 694 695 696 697 698 699 700 701 702 703 704 705 -

TABLE DES MATIÈRES DU TOME SIXIÈME

tome iii des notices scientifiques

LES PHARES
Pages.
CHAPITRE PREMIER. – Utilité des phares 
 1
CHAPITRE II. — Des phares chez les anciens 
 2
CHAPITRE III. — Des phares modernes 
 4
CHAPITRE IV. — Sur les phares à réflecteurs paraboliques 
CHAPITRE V. — Sur les becs à plusieurs mèches appliqués aux lampes d’Argand ou à double courant d’air 
 16
CHAPITRE VI. — Des phares lenticulaires 
 28
CHAPITRE VII. — Examen des critiques dont a été l’objet le nouveau système d’éclairage des phares employés en France 
 38
CHAPITRE VIII. — Des phares et fanaux allumés actuellement sur les côtes de France 
 45
LES FORTIFICATIONS
CHAPITRE PREMIER. — Avant-propos 
 57
CHAPITRE II. — Opinion de Vauban sur le système de fortification le plus convenable pour Paris 
 64
CHAPITRE III. — L’état de nos frontières, de nos alliances ; l’état de la politique générale de l’Europe, rendent-ils la fortification de Paris nécessaire ? 
 69
CHAPITRE IV. — Sur les avantages d’une enceinte continue comme unique moyen de fortification 
 73
CHAPITRE V. — Examen des diverses objections qu’on a faites contre l’enceinte continue. — Les adversaires de cette enceinte invoquent à tort l’opinion de Napoléon, l’opinion de la commission de défense du royaume et celle du comité des fortifications 
 74
CHAPITRE VI. — L’immense développement de l’enceinte continue est un élément de force au lieu d’être une cause de faiblesse. — Avec une enceinte bastionnée Paris est imprenable 
 78
CHAPITRE VII. — De la possibilité de beaucoup ajouter à la puissance des fortifications de Paris, par certaines manœuvres d’eau — De la nécessité des machines hydrauliques à l’aide desquelles on opérerait ces manœuvres, pour assainir les fossés de l’enceinte ; de leur immense utilité comme moyen de donner de la valeur à de vastes étendues de terrain, aujourd’hui presque improductives. — Des approvisionnements en grains 
 84
CHAPITRE VIII. — Les dépenses exigées par les fortifications ne sont-elles pas supérieures aux résultats qu’on en peut attendre ? 
 94
CHAPITRE IX. — Des fortifications de campagne, des fortifications non revêtues en maçonnerie, eussent-elles été suffisantes ? 
 100
CHAPITRE X. — L’enceinte continue était préférable à la ceinture de forts détachés considérée isolément, ou à la combinaison de l’enceinte et des forts qui a été adoptée 
 102
CHAPITRE XI. — Le but de la fortification de Paris exclut les forts détachés ; il ne saurait être atteint sans l’enceinte continue 
 104
CHAPITRE XII. — L’ennemi peut passer entre les forts détachés 
 107
CHAPITRE XIII. — Les forts isolés, à raison de leur petitesse, ne peuvent pas être susceptibles d’une longue résistance 
 108
CHAPITRE XIV. — Les forts détachés examinés par leur côté politique. — Est-il vrai que les gouvernements n’aient jamais regardé les citadelles comme des moyens de maîtriser, d’opprimer les populations ? — Histoire da la marche suivie dans l’établissement des fortifications de Paris 
 111
CHAPITRE XV. — Les forts détachés doivent-ils inquiéter la population ? Ne pourraient-ils pas devenir aux mains des factions ou des ennemis de terribles moyens d’oppression ? 
 119
CHAPITRE XVI. — Opinion de l’étranger sur la ceinture de forts détachés 
 122
CHAPITRE XVII. — Les forts doivent être rasés ou ouverts à la gorge 
 124
CHAPITRE XVIII. — Les fortifications ne sont pas seulement nécessaires à Paris 
 130
CHAPITRE XIX. — Sur la valeur réelle des fortifications 
 132
CHAPITRE XX. — Villes assiégées qui n’ont pas été prises 
 134
CHAPITRE XXI. — Il n’est pas vrai que les Français soient peu propres à la défense des places fortes. — En élevant des remparts ou on ne fait pas rétrograder l’art de la guerre 
 136
CHAPITRE XXII. — Sur le courage du peuple de Paris 
 146
CHAPITRE XXIII. — Sur le rôle des sorties dans la défense des places 
 149
CHAPITRE XXIV. — Sur le respect que les armées victorieuses ont pour les monuments 
 151
CHAPITRE XXV. — Sur la possibilité de tourner l’enceinte continue contre la ville 
 152
CHAPITRE XXVI. — De la gêne imposée par la fortification continue aux habitants de Paris 
 155
CHAPITRE XXVII. — Cas où des forts doivent être construits 
 156
CHAPITRE XXVIII. — Nécessité de fortifier les côtes et les ports de mer 
 165
CHAPITRE XXIX. — Le bombardement n’est pas un moyen infaillible de s’emparer des villes assiégées 
 166
CHAPITRE XXX. — Sur les explosions des magasins à poudre 
 176
CHAPITRE XXXI. — Sur l’utilité des applications de la chimie à l’art de la guerre 
 184
CHAPITRE XXXII. — Du perfectionnement des armes à feu. — Machine Grimpé pour faire les bois de fusils. — Carabine Delvigne 
 189
CHAPITRE XXXIII. — Fusils à vapeur 
 200
CHAPITRE XXXIV. — De l’emploi des phares pour la défense des places 
 202
CHAPITRE XXXV. — Sur la portée des bouches à feu 
 204
CHAPITRE XXXVI. — Sur la fabrication des canons 
 211
CHAPITRE XXXVII. — Conclusion 
 214
APPENDICE
I. — Note insérée au National du 26 décembre 1831 
 217
II. — Lettre insérée au National du 15 juin 1833 
 218
III. — Lettre insérée au National du 23 juin 1833 
 222
IV. — Lettre insérée dans les journaux le National, le Constitutionnel, le Courrier Français et le Temps, le 21 Juillet 1833 
 235
V. — Lettre insérée au National du 5 août 1840 
 257


LES PUITS FORÉS
CHAPITRE PREMIER. — Introduction 
 263
CHAPITRE II. — Les puits forés chez les anciens 
 264
CHAPITRE III. — Des puits forés des Chinois 
 267
CHAPITRE IV. — D’où vient l’eau des puits artésiens 
 268
CHAPITRE V. — De quelle manière les eaux pluviales peuvent-elles exister ou circuler dans les terrains de diverse nature dont l’écorce du globe est formée 
 282
§ 1. Terrains primitifs 
 282
§ 2. Terrains secondaires 
 283
§ 3. Terrains tertiaires 
 285
§ 4. L’eau circule facilement à toutes les profondeurs, dans la masse du calcaire crayeux 
 287
§ 5. Il y a dans les terrains stratifiés de grands vides, de grandes cavernes 
 288
§ 6. Il existe dans les terrains stratifiés d’immenses nappes d’eau souterraines 
 290
§ 7. Il y a, même dans les pays plats, des cavités souterraines, dans lesquelles des rivières s’engouffrent tout entières 
 295
CHAPITRE VI. — Quelle est la force qui soulève les eaux souterraines et les fait jaillir à la surface du globe ? 
 302
CHAPITRE VII. — De l’effet des marées sur quelques fontaines artésiennes 
 311
CHAPITRE VIII. — Température de l’eau des fontaines artésiennes 
 314
CHAPITRE IX. — Sur la température de l’intérieur du globe 
 316
§ 1. Température des mines 
 317
1° Mines de Giromagny 
 317
2° Mines de Freyberg 
 318
3° Mines de plomb de Poullaouen et de Huelgoat 
 322
4° Mines de Cornouailles 
 329
5° Mines de charbon de terre situées au nord de l’Angleterre 
 333
6° Accroissements moyens de température, observés dans les mines de l’Angleterre 
 335
7° Diverses mines d’Amérique 
 338
§ 2. Température des sources 
 342
1° Sources thermales d’Aix en Provence 
 342
2° Température de diverses sources du midi de la France, observées pendant un voyage fait en 1826 
 349
3° Sources de ruisseaux, de rivières ou de fleuves 
 362
§ 3. Température de terrains de diverse nature 
 372
§ 4. Température des puits artésiens 
 378
1° Puits de Grenelle 
 378
2° Puits forés des environs de Lille 
 387
3° Puits forés à Paris 
 388
4° Puits de Sheernees, à l’embouchure do la Medway dans la Tamise 
 389
5° Tours 
 389
6° Saint-André 
 390
7° Rouen 
 390
8° Puits de New-Salzwerck (Westphalie) 
 390
9° Puits de Neuften (Wurtemberg) 
 396
10° Puits de Mondorff (grand-duché du Luxembourg) 
 397
CHAPITRE X. — Histoire du forage du puits de Grenelle 
 399
CHAPITRE XI. — Frais d’exécution des puits artésiens 
 447
CHAPITRE XII. — Mode de construction des puits dans le Roussillon 
 451
CHAPITRE XIII. — Nouveau système de forage employé à Perpignan par M. Fauvelle 
 455
CHAPITRE XIV. — Puits artésiens de l’Algérie 
 458
CHAPITRE XV. — Des puits forés à gaz 
 461

{{table|tittre= CHAPITRE XVI. — On fore quelquefois le sol pour jeter dans les entrailles de la Terre des eaux qui, retenues à la surface sur des bancs imperméables d’argile ou do pierre, rendraient de grandes étendues de pays marécageuses et impropres à la culture|page= 462}}

CHAPITRE XVII. — Fontaines artésiennes dont les eaux sont employées comme moteurs 
 466
CHAPITRE XVIII. — Du parti qu’en diverses circonstances l’industrie a tiré des eaux provenant des fontaines artésiennes 
 467
CHAPITRE XIX. — Anomalies observées dans le creusement ou dans le jeu de certaines fontaines artésiennes 
 469
CHAPITRE XX. — Profondeurs des fontaines artésiennes les plus remarquables exécutées de main d’homme 
 474
CHAPITRE XXI. — Des produits journaliers des principales fontaines artésiennes connues 
 476
CHAPITRE XXII. — Les fontaines artésiennes s’épuisent-elles à la longue ? 
 479
Filtration des eaux 
 481
Élévation de l’eau des mines 
 499
Sur divers établissements publics 
 511
I. — Construction de la salle des séances de la Chambre des députés 
 511
II. — Acquisition de l’hôtel de Cluny et de la collection de Dusommerard 
 518
III. — École vétérinaire de Lyon 
 536
IV. — Conservatoire des Arts et Métiers 
 545
V. — Écoles d’Arts et Métiers 
 550
§ 1. Écoles de Châlons 
 550
§ 2. Histolre critique des Écoles d’Arts et Métiers 
 551
VI. — Observatoire de Paris 
 564
VII. — Pied parallatique de la grande lunette de l’Observatoire de Paris 
 585
VIII. — Sur le Muséum d’histoire naturelle de Paris 
 595
IX. — Sur les cabinets et sur l’observatoire du collége de France 
 601
X. — Sur la grande Bibliothèque de Paris 
 612
XI. — Ventilation des cellules des prisons 
 622
XII. — Travaux publics de Paris 
 627
§ 1 Considérations sur lesquelles la ville de Paris se fonde pour demander l’autorisation de contracter un emprunt 
 628
§ 2. De la surtaxe ; de ses effets, des perceptions par lesquelles on pourrait croire possible de la remplacer 
 636
§ 3. Situation financière de la ville de Paris ; ses ressources ; ses charges. — Sans la conservation momentanée de la surtaxe, la ville pourrait-elle satisfaire convenablement aux besoins résultant de circonstances difficiles, et rembourser son emprunt ? 
 650
§ 4. Conclusions 
 664
Sur les systèmes de la protection et du libre échange 
 666
Sur les brevets d’invention 
 677
I. De la nécessité d’un certain examen préalable 
 677
II. — Sur le paiement de la taxe des brevets par annuités 
 678
III. — De l’étendue du domaine que peut monopoliser un brevet 
 681
IV. — Sur le droit exclusif des brevetés au perfectionnement de leur industrie pendant une année 
 685
V. — Sur les déchéances des brevets pris pour des découvertes dont l’application industrielle n’est pas indiquée 
 687
VI. — Sur les difficultés de mettre à exécution une invention nouvelle 
 695


fin de la table des matières du tome sixième tome troisième des notices scientifiques
TABLE DES FIGURES

1 Plan d’un bec à deux mèches concentriques, de MM. Arago et Fresnel 
 22
2 Plan d’un bec à trois mèches concentriques, de MM. Arago et Fresnel 
 22
3 Élévation d’un bec à trois mèches concentriques à large courant d’air central, de MM. Arago et Fresnel 
 24
4 Plan d’un bec à trois mèches concentriques à large courant d’air central, de MM. Arago et Fresnel 
 24
5 Coupe d’un bec à quatre mèches concentriques, de MM. Arago et Fresnel 
 25
6 Coupe d’un bec à quatre mèches concentriques, de MM. Arago et Fresnel 
 25
7 Assemblage à baïonnette de l’anneau mobile qui porte une mèche sur l’anneau fixe soudé à la tige de la crémaillère 
 26
8 Élévation d’un bec quadruple surmonté de sa cheminée portant une rallonge 
 27
9 Coupe géologique de la partie supérieure du puits artésien de l’Abattoir de Grenelle 
 426
10 Coupe géologique de la partie inférieure da puits artésien de l’Abattoir de Grenelle 
 427
11 Coupe du tube du puits de Grenelle après son aplatissement 
 431
12 Autre coupe du tube du puits de Grenelle après son aplatissement 
 431
fin de la table des figures