Ouvrir le menu principal

Livre:Bois - L’Au delà et les forces inconnues.djvu

Bois - L’Au delà et les forces inconnues.djvu
TitreL’Au delà et les forces inconnues Voir et modifier les données sur Wikidata
Sous-titre(opinion de l’élite sur le mystère)
AuteurJules Bois Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionSociété d’éditions littéraires et artistiques
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1902
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider

Pages

- - - - - - -  i  ii  iii  iv  v  vi  vii  viii  ix  x  xi  xii  xiii  xiv  xv  xvi 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 - - - -

L’AU DELA ET LES FORCES INCONNUES



LES TÉMOINS
Les Palais de la planète Jupiter. — Un bouquet de roses venu du monde invisible, — Les spirites ignorants, les charlatans, les savants qui expliquent tout par la jonglerie. — Les expérimentateurs sérieux. 
 7
Le spectre d’Ambroise Thomas. — Le fantôme de César Franck corrige une partition. — Miracles sur racles. — Les cadeaux des esprits. — Les esprits oiseaux. — La possession. — Une espèce d’humains invisibles. 
 17
J. K. Huysmans à Ligugé. — Nouvelles révélations sur les prêtres et les couvents voués au diable. (Le spiritisme et l’occultisme diaboliques. — Édouard Dubus tué par l’occultisme. — Les prêtres sataniques. — Un enfant difforme égorgé. — L’incubat dans les cloîtres de femmes. — Le chanoine Docre. — Critique des séminaires. — Les vols d’hosties.
 32
François Coppée poussant les tables. — Un fils mort envoie à sa mère un message. — La voix de la solitude et de la conscience. — Acte de foi catholique. 
 47
J. K. Huysmans, Joséphin Peladan et Jean Moréas jugés par Verlaine. — L’envoûtement par les cierges. — Le Catholicisme de Paul Verlaine. 
 61
Les revenants de la rue de Gourty. 
 69
Pan-Perdu. — Un chien sorcier. — Mistral croit en la Métempsychose. (Buffalo-Bill et Mistral — Pan-perdu baise la main de l’archevêque. — Un chien couché sur un testament, Pan-panet.
 75
L’écriture devineresse. 
 86
La renaissance religieuse sous le second empire. — Les poires et les pommes. — Le mysticisme n’est pas dans la race, — Insuccès de Slade. — Les derniers moments de Charcot. — Puissance du Christianisme. — Le surnaturel réside dans notre âme. 
 93
(M. ALBIN VALABRÈGUE)
Le spiritisme veut accaparer les miracles de l’Évangile. — Une conviction retentissante. 
 100
Les dessins des esprits. — Une maison hantée. — L’aquarelle exécutée dans l’obscurité par une main invisible. — Tables et sonnettes dans les airs. — Une musique sans instruments. — Sont-ce des esprits ? 
 105
Opinion de M. Alexandre Hepp 
 117
Un fait de télépathie rapporté par le peintre Albert Besnard. — La mort du duc d’Orléans prévue par une mourante. 
 124


LES SCEPTIQUES
Les déceptions de M. Jean Rameau. (Lacenaire et l’artilleur. — Un esprit faussaire. — Le souffle télépathique de la petite amie. — La lettre pressentie.
 131
Les conférences de Jules Bois à la Bodinière. — La télépathie ne serait-elle que coïncidence ? — L’envoûtement collectif des bonnes volontés. 
 138
(M. HENRY FOUQUIER)
Les merveilles de la science excitent l’imagination. — Ce que femme veut Dieu le veut. — Les sorciers sont souvent de très bonne foi. 
 157
(OPINION DE M. LIONEL DAURIAC)
Charles Renouvier croit aux esprits, mais raille les spirites. — Le Fétichisme des spirites. — Les spirites ne sauraient être considérés comme des observateurs. — Le Médium est un aliéné au sens propre du mot, d’après la définition qu’en donnent les spirites. — Les médiums devraient se contenter d’être des sujets. 
 164
(ARISTIDE BRUANT)
L’âme et le sang. — Le mysticisme serait le résultat de l’alcool, de l’absinthe et du tabac. — La mère d’Aristide Bruant eut un pressentiment télépathique. — Le sabbat au village. 
 170
Lettre de Th. Ribot de l’Institut, président du Congrès de Psychologie de 1900. 
 176
(LE COMPAGNON JEAN GRAVE)
Le mysticisme religieux tentative mort-née. — La théorie transformiste et l’évolution seraient suffisantes pour expliquer l’univers. — Roublardise des mystiques ; bêtise et détraquement de leurs victimes. 
 180
(PAR LE Dr TOULOUSE)
Les grandes découvertes en psychologie comme dans les autres sciences peuvent être dues à des individus déséquilibrés. 
 185
Henri Becque et la littérature mystique et décadente. — Seuls ses confrères sont arrivés à l’endormir. 
 188
Les dangers de l’occultisme et des sciences psychiques. — Le jeu en vaut-il la chandelle ? — L’occultisme doit être laissé aux idéologues et aux dilettantes. 
 197
Les hypothèses sur la télépathie sont de la poésie et non de la science. — Le mystique a une mentalité spéciale pathologique. — Appréciation sur les « Petites religions de Paris ». — Description de l’homme supérieur. 
 212
Les religions seraient pour M. Binet-Sangl l’œuvre des psychopathes. — La science des religions. — Les spirites sont de simples hystériques. — La télépathie assimilée à la télégraphie sans fil. 
 220
Le public et le décor d’un hypnotiseur illustre. — Condamnation du mysticisme. — On peut être un grand homme et avoir une bosse de fou. 
 235


LES CHERCHEURS
Fanatisme et vénalité des petits cénacles spirites. — Le médium est sa propre dupe. — Hugo et Balzac occultistes. — Il ne faut pas confondre les illusions du spiritisme et les découvertes authentiques de la science. — Apparition du grand-oncle de M. Jules Claretie. 
 245
M. Camille Flammarion médium repentant et convaincu. — Un faux Galilée. — Un prix de dix mille francs à celui qui prouvera l’immortalité de l’âme. — Le rideau miraculeux. (Le médium et la fleuriste. — Les phénomènes spirites et la prestidigitation. — Le salon à prodiges. — Saint Thomas et les sciences psychiques.
 254

Les faits du spiritisme sont vrais, mais les conclusions clos spirites fausses. — Il n’y a pas d’esprits, il y a maladie nerveuse. 
 267
(Mgr MERIC)
L’existence d’autres mondes que le nôtre et d’autres intelligences que la nôtre. — L’hypnotisme bienfaisant. — L’occultisme aux frontières de la folie. — L’écriture directe. — L’homme n’est pas le tout de l’Univers. — Orgueilleuse prétention des scientistes. 
 274
Changements de personnalité. — Les somnambules professionnelles, et les médiums à incarnation quand ils sont sincères ne font pas autre chose que de charger inconsciemment de personnalité. — Expériences de Charles Richet, à propos de mademoiselle Couesdon. — Les métamorphoses chantées par les poètes, réalisées avec des sujets hypnotiques par l’auteur de ce livre. — Les suggestions du professeur Krafft-Ebing. — Une femme qui retourne à la jeunesse. — Pour M. Krafft-Ebing le spiritisme est du charlatanisme ou de l’illusion et la Christianisme est appelé à devenir l’Évangile de tous les temps et de tous les peuples. 
 282

Les nourritures apportées sur les tombeaux. — Les métamorphoses de la mort. — La vie prodigieuse du sépulcre. — La Bien-aimée qui du sépulcre sort papillon. 
 290
Rôle important joué par le docteur Luys dans les sciences psychiques. — Les mystiques sont pour lui des « toqués » et des « non-valeurs sociales ». — Guérison par les « transferts ». — La magie berceau de l’hypnotisme. — Critique de Charcot et de Bernheim. — Influence des remèdes à distance. 
 298
(STANISLAS DE GUAITA)
Un Paracelse moderne. — Deux sortes de mysticisme. — L’influence d’Eliphas Lévy. 
 309
(Dr LIEBEAULT)
La suggestion, première clef de la magie et du spiritisme. — La cause des phénomènes psychiques est dans l’homme. — Il y aura toujours des mystères. 
 314
Un Lourdes artificiel. — Les forces inconnues. — L’auto-suggestion et l’art de guérir. — Huysmans et Jules Bois. — Le plus sûr moyen d’être aimé. — Les petites religions de Paris et la religion de Francisque Sarcey. (Les Visions de Maupassant). 
 323


EPILOGUE
La première et dernière vision de M. Bergeret. — Leconte de l’Isle faisant un voyage aérien. — Qu’est-ce qu’un fait scientifique ? Faut-il nier ou affirmer la télépathie ? — Manque de méthode chez ceux qui s’occupent des recherches psychiques. — Les fous sont parfois utiles. 
 343
Une voyante américaine. — Lectures de pensée ou communication avec l’au delà ? — Profession de foi dé M. Paul Bourget. — Son rêve prophétique. — « Le double » de Guy de Maupassant. 
 353
Les prodiges d’Eusapia Paladino. — Les savants et la télépathie. — Données contradictoires de la métaphysique. — Difficulté de correspondre avec l’au delà. 
 363



Imprimerie Générale de Châtillon-s-Seine. — A. Pichat.