Livre:Holbach - Traité des trois imposteurs, ed. de Londres, 1777.djvu

Holbach - Traité des trois imposteurs, ed. de Londres, 1777.djvu
TitreTraité des trois imposteurs
Sous-titreMoïse, Jésus-Christ & Mahomet
AuteurPaul Henri Thiry d’Holbach Voir l'entité sur Wikidata
Lieu d’éditionLondres
Année d’édition1777
BibliothèqueBibliothèque nationale de France
Fac-similésdjvu
AvancementÀ valider

Pages


TABLE
DES MATIERES
Traitées dans le Livre
DES TROIS IMPOSTEURS,
Et des pieces relatives à cet Ouvrage.


CHAPITRE I. — De Dieu. Fausses idées que l’on a de la Divinité, parce qu’au lieu de consulter le bon sens & la raison, on a la faiblesse de croire aux opinions, aux imaginations, aux visions des gens intéressés à tromper le peuple & à l’entretenir dans l’ignorance & dans la superstition. Page 1.
CHAPITRE II. — Des raisons qui ont engagé les hommes à se figurer un être invisible qu’on nomme communément Dieu. De l’ignorance des causes physiques, & de la crainte produite par des accidents naturels, mais extraordinaires ou terribles, est venue l’idée de l’existence de quelque puissance invisible ; idée dont la politique & l’imposture n’ont pas manqué de profiter. Examen de la nature de Dieu. Opinion des causes finales réfutée comme contraire à la saine Physique. 9
CHAPITRE III. — Ce que signifie le mot Religion. Comment & pourquoi il s’en est introduit un si grand nombre dans le monde. Toutes les religions sont l’ouvrage de la politique. Conduite de Moyse pour établir la religion judaïque. Examen de la Naissance de Jésus-Christ, de sa Politique, de sa Morale & de sa réputation après sa mort. Artifices de Mahomet pour établir sa Religion. Succès de cet Imposteur, plus grand que celui de Jésus-Christ. 24
CHAPITRE IV. — Vérités sensibles & évidentes. Idée de l’Être universel. Les attributs qu’on lui donne dans toutes les Religions sont pour la plupart incompatibles avec son essence & ne conviennent qu’à l’homme. Opinion d’une vie à venir & de l’existence des Esprits combattue & rejetée. 69
CHAPITRE V. — De l’âme. Opinions différentes des Philosophes de l’antiquité sur la nature de l’Ame. Sentiment de Descartes réfuté. Exposition de celui de l’Auteur. 74
CHAPITRE VI. — Des Esprits qu’on nomme Démons. Origine & fausseté de l’opinion qu’on a de leur existence. 82
SENTIMENTS sur le Traité des Trois Imposteurs. Extrait d’une lettre ou dissertation de M. de La Monnoye à ce sujet. 91
RÉPONSE à la Dissertation de M. de La Monnoye sur le Traité des Trois Imposteurs. 116
COPIE de l’article XI. du tome 1er, seconde Partie des Mémoires de Littérature, imprimés à La Haye chez Henri du Sauzet, 1716. 132
F I N.


TRAITÉ
DES
TROIS IMPOSTEURS


Note de Wikisource

Cet ouvrage, imprimé à Londres sans nom d’auteur ni d’éditeur, est attribué au Baron d'Holbach. Il serait la traduction d'un texte en latin De tribus impostoribus, dont l'existence est mythique jusqu'au XVIIIe siècle. Le texte a aussi été attribué à Baruch Spinoza.

Cette édition numérique reproduit l'exemplaire de la Bibliothèque Nationale, supposé paru en 1777, dans la typographie de l'époque.