Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome11.djvu/579

Cette page a été validée par deux contributeurs.

Chap. XLIX. — De l’empereur Henri VI, et de Rome, 408. — Empereur vassal du pape, ibid. — Empereur Henri VI très-cruel, 409. — Innocent III, pape puissant, 410.

Chap. L. — État de la France et de l’Angleterre pendant le xiie siècle, jusqu’au règne de saint Louis, de Jean sans Terre, et de Henri III. Grand changement dans l’administration publique en Angleterre et en France. Meurtre de Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry. L’Angleterre devenue province du domaine de Rome, etc. Le pape Innocent III joue les rois de France et d’Angleterre, 411. — Gouvernement féodal, ibid. — Louis le Jeune renonce à sa femme et à ses provinces, 412. — Roi d’Angleterre qui renonce au droit de régale, 414. — Histoire de Thomas Becket, ou saint Thomas de Cantorhéry, 415. — Thomas assassiné, 416. — Le pape donne l’Irlande au roi Henri, pourvu qu’il se fasse fouetter par pénitence, ibid. — Richard Cœur de Lion, 417. — Évêques portant les armes, ibid. — Jean sans Terre, 418. — Les pairs de France font le procès au roi d’Angleterre, ibid. — Qui sont ces pairs, ibid. — Innocent III met l’Angleterre en interdit, et la donne au roi de France, 419. — Angleterre cédée solennellement au pape, 420. — Rome se moque de Philippe-Auguste, 421.

Chap. LI. — D’Othon IV et de Philippe-Auguste, au xiiie siècle. De la bataille de Bouvines. De l’Angleterre et de la France, jusqu’à la mort de Louis VIII, père de saint Louis. Puissance singulière de la cour de Rome : pénitence plus singulière de Louis VIII, etc. 421. — Armée du roi commandée par un évêque, 422. — Un seul chevalier tué dans la bataille, 423. — Grande charte, ibid. — Louis VIII va conquérir l’Angleterre, 424. — Mort de Jean sans Terre, 425. — Louis VIII abandonne l’Angleterre, ibid. — Excommunié, et ses chapelains fouettés, ibid. — Testament de Louis VIII, ibid. — Conte ridicule d’une fille, 426.

Chap. LII. — De l’empereur Frédéric II : de ses querelles avec les papes, et de l’empire allemand. Des accusations contre Frédéric II. Du livre de Tribus Impostoribus. Du concile général de Lyon, etc., 427. — Droit de vol, ibid. — Droit de cuissage, 428. — Frédéric II, excommunié, 429. — Prétendu livre des Trois Imposteurs, ibid. — Saint Louis sollicité en vain par les papes de favoriser leurs prétentions, 430. — Innocent IV dépose l’empereur Frédéric II, 431. — Accusations absurdes contre Frédéric, ibid. — Acusations différentes contre la cour de Rome, ibid. — Despotisme du pape sur le clergé, 432. — Juste colère de l’empereur, ibid. — Croisade contre l’empereur, 433.

Chap. LIII. — De l’Orient, au temps des croisades, et de l’état de la Palestine, 435. — Commencements des Turcs, ibid. — Décadence des califes, 436. — Décadence de Constantinople, 437. — Tableau de la Palestine, ibid.

Chap. LIV. De la première croisade jusqu’à la prise de Jérusalem, 440. — Un fanatique auteur des croisades, ibid. - Croisade déclarée, 441. — Armement prodigieux, ibid. — Juifs massacrés sur la route par les croisés, 442. — L’Ermite sans armée, ibid. — Princes croisés, 443. — Intérêt des papes aux croisades, 444. — Caractère des principaux croisés, ibid. — Magnificence de l’empereur Alexis, 445. — Prise de Jérusalem, 447.

Chap. LV. — Croisades depuis la prise de Jérusalem. Louis le Jeune prend la croix. Saint Bernard, qui d’ailleurs fait des miracles, prédit des victoires, et on est battu. Saladin prend Jérusalem ; ses exploits ; sa conduite. Quel fut le divorce de Louis VII, dit le Jeune, etc., 448. — Émigrations, ibid. — Chevaliers teutons, 450. — Saint Bernard et ses prophéties, ibid. — Louis le Jeune, ibid. — Nouvelles fautes des croisés, 451. — Désastres de Louis le Jeune, 452.