Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome11.djvu/577

Cette page a été validée par deux contributeurs.

Chap. XXX. — De l’Italie ; des papes ; du divorce de Lothaire, roi de Lorraine ; et des autres affaires de l’Église, aux viiie et ixe siècles, 323. — Gouvernement de Rome, 324. — Polygamie très-ordinaire en Europe, chez les princes, ibid. — Aventure d’un roi de Lorraine et de sa femme, ibid. — Nicolas Ier juge un roi, 325. — Excommunications, ibid.

Chap. XXXI. — De Photius, et du schisme entre l’Orient et l’Occident, 327. — Mépris des Grecs pour l’Église latine, ibid. — Variations remarquables, 328. — Tolérance nécessaire, 329. — L’Église de Constantinople dispute sa supériorité à celle de Rome, 330. — Moine fouetté pour la grâce efficace, 331. — Convulsionnaire, ibid.

Chap. XXXII. — État de l’empire d’Occident à la fin du ixe siècle, 332. — Papes veulent régner à Rome, ibid. — Les Romains ne veulent plus d’empereur, 333.

Chap. XXXIII. — Des fiefs et de l’Empire, 334. — Évêques et abbés princes, ibid.

Chap. XXXIV. — D’Othon le Grand au xe siècle, 336. — L’empereur semble juger les rois, ibid.

Chap. XXXV. — De la papauté au xe siècle, avant qu’Othon le Grand se rendît maître de Rome, 337. — Scandales de Rome, ibid. — Le pape Formose exhumé et condamne, 338. — Une prostituée gouverne Rome, ibid. — Son amant est fait pape par elle, ibid. — Marozie fait pape son fils, bâtard d’un pape, 339. — Jean XII appelle les Allemands en Italie ; c’est la source de tous les malheurs de ce pays, 340.

Chap. XXXVI. — Suite de l’empire d’Othon et de l’état de l’Italie, 340. — Othon dépose le pape, qui l’avait appelé à son secours, 342. — Vengeance du pape Jean XII, ibid. — Hypocrisie commune, ibid.

Chap. XXXVII. — Des empereurs Othon II et III, et de Rome, 343. — Crimes et malheurs dans Rome, 344. — Barbarie d’Othon II, ibid. — Son neveu pape. Autre pape chassé et maltraité, 345. — Romains toujours opposés aux empereurs, ibid. — Triumvirat de papes, ibid. — Il y aurait eu des empereurs s’ils avaient demeuré à Rome, 346. — La cour de Constantinople méprise la cour romaine, ibid.

Chap. XXXVIII. — De la France, vers le temps de Hugues Capet, 347. — Anarchie féodale en France, 348. — Coutumes féodales, ibid. — Armées, ibid. — Lois, ibid. — Pairs, 349. — Hugues Capet, 350. — Hugues Capet s’empare du royaume à force ouverte, 351.

Chap. XXXIX. — État de la France aux xe et xie siècles. Excommunication du roi Robert, 351. — Superstition horrible, mais non prouvée, 352. — Une Russe épouse du roi Henri Ier, 353. — Étrange jugement à Rome contre un seigneur français, 354.

Chap. XL. — Conquête de Naples et de Sicile par des gentilshommes normands, 355. — Anarchie dans la Pouille ou Apulie, ibid. — Beaux exploits de gentilshommes normands, 356. — Les fils de Tancrède, ibid. — Le pape fait prisonnier par les princes normands, 358. — Origine de l’hommage des rois de Naples aux papes, 359. — Naples vassale de l’empire, depuis de l’Église romaine, 360. — Grégoire VII meurt captif, ibid.

Chap. XLI. — De la Sicile en particulier, et du droit de légation dans cette lie, 361. — Origine des droits ecclésiastiques des rois de Sicile, 362. — Premier roi de Naples et de Sicile, ibid. — Saint Bernard déclare la suzeraineté du pape une usurpation, 363. — Autre pape pris par les princes normands, ibid.