Ouvrir le menu principal

Page:Coignet - Les Cahiers du capitaine Coignet, 1883.djvu/533

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Je suis caporal, 220. — Guerre d’Espagne. 229. — À Madrid, 231. — Deuxième campagne d’Autriche. 235. — Je suis sergent, 243. — Essling et Wagram, 244.
Sixième cahier : Rentrée en France, 256. — Une bonne fortune, 260. — Fêtes du mariage impérial, 266. — On me nomme instructeur, 280 ; chef d’ordinaire, 283 ; vaguemestre, 291.
Septième cahier : Campagne de Russie, 295. — Je passe lieutenant à l’état-major général, 297. — À Moscou, 322. — La retraite, 329. — Rentrée à Kœnigsberg, 343.
Huitième cahier : Campagne d’Allemagne, 348. — Je suis promu capitaine-vaguemestre du quartier général, 350. — Batailles de Dresde et Leipzig, 353. — Hanau, 366. — L’invasion, 370. — Visite à Coulommiers, 477 (Additions).
Neuvième cahier : En demi-solde à Auxerre, 381. — Les Cent jours, 387. — Waterloo, 401. — Rentrée à Auxerre, 420. — Mon mariage, 439. — Liquidation de ma retraite, 457. — La garde nationale me prend pour porte-drapeau, 458. — Le duc d’Orléans rétablit ma nomination d’officier de la Légion d’honneur, 462. — Pourquoi j’écris mes mémoires, 465.


Table des matières



Nancy, imprimerie berger-levraut et Cie.