De l’égalité des races humaines

TABLE DES MATIÈRES.




  Pages.
PRÉFACE VII à XIX
CHAPITRE PREMIER.L’ANTHROPOLOGIE, SON IMPORTANCE, SES DÉFINITIONS ET SON DOMAINE 1 à 19
I. Importance de l’anthropologie, 1. — II. Les définitions, 5. — III. Domaine de l’anthropologie, 16.
 
CHAPITRE II.PREMIERS ESSAIS DE CLASSIFICATION 20 à 35
CHAPITRE III.DE L’ESPÈCE DANS LE RÈGNE ANIMAL 36 à 46
I. Principes de classification, 36. — II. Définition de l’espèce, 42.
 
CHAPITRE IV.MONOGÉNISME ET POLYGÉNISME 47 à 125
I. — Les deux derniers champions, 47. — II. Études sur les différences morales des groupes humains, 58. — III. Études sur les différences physiques des mêmes groupes, 66. — IV Autres différences admises par les deux écoles, 84. — V. Hybridité ou métissage ? 94. — VI. Des métis du Blanc et du Nigritien, 103. — VII. Unité constitutionneile de l’espèce, 115.
 
CHAPITRE V.BASES DE CLASSIFICATION DES RACES HUMAINES 126 à 202
I. Comparaisons craniologiques, 129. — II. Autres bases authropométrîques, 158. — III. La chevelure et la coloration de la peau, 163. — IV. Essais de classifications linguistiques, 176. — V. Inconsistance des langues comme base de classification, 191.
 
CHAPITRE VI.HIÉRARCHISATION FACTICE DES RACES HUMAINES 203 à 254
I. La doctrine de l’inégalité et ses conséquences logiques, 203. — II. Bases générales de la hiérarchisation, 211. — III. Mesures craniennes, 217. — IV. Le cerveau et l’intellect, 231. — V. Poids de l’ancéphale dans les diverses races, 242. — VI. Difficultés de classer les aptitudes, 246.
 
CHAPITRE VII.COMPARAISON DES RACES HUMAINES AU POINT DE VUE PHYSIQUES 255 à 301
I. De la taille, de la force musculaire et de la longévité dans les races humaines, 255. — II. De la beauté dans les races humaines, 269. — III. Évolution esthétique des Noirs haïtiens, 288.
 
CHAPITRE VIII.LE MÉTISSAGE ET L’ÉGALITÉ DES RACES 302 à 332
I. Étude du métissage au point de vue de l’égalité des races, 302. — II. Métis du Noir et du Mulâtre, 311.
 
CHAPITRE IX.L’ÉGYPTE ET LA CIVILISATION 333 à 377
I. Les anciens Égyptiens étaient d’origine éthiopienne, 333. — II. Controverses et réfutations, 343. — III. Flore et faune de l’Égypte ancienne, 352. — IV. Étude des monuments égyptiens, 356. — V. Mythe d’Io, la Sulamite, les rois éthiopiens et conclusion, 366.
 
CHAPITRE X.LES HINDOUS ET L’ARYA 378 à 395
I. Les Brahmanes, 378. — II. Bouddha, 389.
 
CHAPITRE XI.PERFECTIBILITÉ GÉNÉRALE DES RACES HUMAINES 396 à 435
I. Le darwinisme et l’égalité des races, 396. — II. Théorie de l’évolution humaine, 407. — III. Application du darwinisme à l’ethnologie de l’Égypte, Grecs anciens et Grecs modernes, 425.
 
CHAPITRE XII.EVOLUTION INTELLECTUELLE DE LA RACE NOIRE EN HAÏTI 436 à 476
CHAPITRE XIII.PRÉJUGÉS ET VANITÉS 477 à 482
CHAPITRE XIV.LES COMPARAISONS 483 à 526
I. Premières causes d’erreur, 483. — II. Superstitions et religions, 496. — III. La moralité dans les races humaines, 505.
 
CHAPITRE XV.RAPIDITÉ DE L’ÉVOLUTION DANS LA RACE NOIRE 527 à 560
I. Les théories et les faits, 527. — II. Les acteurs de l’indépendance d’Haïti, 538. — III. Toussaint-Louverture, 545
 
CHAPITRE XVI.LA SOLIDARITÉ EUROPÉENNE 561 à 581
I. Influence de l’union caucasique sur la théorie de l’inégalité des races, 561. — II. Haute situation des races européennes, 574.
 
CHAPITRE XVII.RÔLE DE LA RACE NOIRE DANS L’HISTOIRE DE LA CIVILISATION 582 à 599
I. Éthiopie, Égypte et Haïti, 582. — Le cœur de l’Afrique, 594.
 
CHAPITRE XVIII.LÉGENDES RELIGIEUSES ET OPINIONS DES ANCIENS 600 à 630
I. Ange et diable, 600. — II. La légende de Cham, 610. — III. Les Grecs, les Latins et l’Éthiopie, 621.
 
CHAPITRE XIX.ATTITUDES ET QUALITÉS ORGANIQUES 631 à 643
I. Aveux et restrictions, 631. — Particularités organiques, 639.
 
CHAPITRE XX.LES THÉORIES ET LEURS CONSÉQUENCES 644 à 649
CONCLUSION 650 à 662