Œuvres complètes de Frédéric Ozanam, 3e édition/Volume 05

Lecoffre.


LES
POËTES FRANCISCAINS
EN ITALIE
AU TREIZIÈME SIÈCLE


AVEC
UN CHOIX DES PETITES FLEURS DE SAINT FRANÇOIS
TRADUITES DE L’ITALIEN


SUIVIS DE RECHERCHES NOUVELLES SUR LES SOURCES POÉTIQUES DE LA DIVINE COMÉDIE


PAR


A. F. OZANAM
PROFESSEUR DE LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE A LA FACULTÉ DES LETTRES DE PARIS



PARIS
LIBRAIRIE JACQUES LECOFFRE
ANCIENNE MAISON PERISSE FRÈRES DE PARIS
LECOFFRE FILS ET Cie, SUCCESSEURS
RUE BONAPARTE, 90


1870


I. – Au nom de N. S. Jésus-Christ et de la Vierge Marie, on a réuni dans ce livre, comme autant de petites fleurs, les miracles et les pieux exemples de saint François et de ses compagnons 
 248
II. – Du frère Bernard de Quintavalle, premier compagnon de saint François 
 249
III. – Comment l'ange de Dieu proposa une question à frère Elie dans le couvent du Val de Spolète 
 255
IV. – Comment le saint frère Bernard d’Assise fut envoyé à Bologne par saint François et y fonda un couvent 
 261
V. – Comment saint François fit le carême dans une île du lac de Pérouse 
 264
VI. – Comment saint François, cheminant avec frère Léon, lui exposa quelles choses font la parfaite joie 
 266
VII. – Comment saint François enseignait à frère Léon la manière de répondre, et comment celui-ci ne put jamais dire que le contraire 
 270
VIII. Comment frère Masséo dit plaisamment à saint François que tout le monde courait après lui, et comment lui répondit saint François 
 273
IX. Comment saint François loua la pauvreté 
 275
X. Comment saint François étant à parler de Dieu avec ses frères, Dieu apparut au milieu d’eux 
 279
XI. Comment sainte Claire mangea avec saint François et ses compagnons à Sainte-Marie des Anges 
 281
XII. Comment saint François institua le tiers ordre, prêcha aux oiseaux et fit rester en paix les hirondelles 
 284
XIII. Du merveilleux chapitre que tint saint François à Sainte Marie des Anges 
 289
XIV. Comment la vigne du prêtre de Rieti fut ravagée à cause du grand nombre de gens qui venaient trouver le saint comment ensuite elle produisit plus de vin que jamais 
 294
XV D’une très-belle vision que vit un jeune frère qui avait la cape en horreur 
 298
XVI. Du miracle que fit saint François quand il convertit le loup très-féroce de Gubbio 
 301
XVII. Comment saint François apprivoisa les tourterelles sauvages 
 306
XVIII. Comment saint François délivra un frère qui était en puissance du démon 
 307
XIX. Comment saint François convertit à la foi le soudan de Babylone 
 308
XX. Comment saint François guérit miraculeusement un lépreux d’âme et de corps, et ce que lui dit l’âme en allant au ciel 
 311
XXI. Comment saint François convertit trois larrons homicides qui se firent frères, et l’admirable vision qu’eut l’un deux 
 315
XXII. Comment saint François convertit à Bologne deux écoliers qui se firent frères 
 326
XXIII. De la belle prédication que firent à Assise saint François et frère Rufin 
 329
XXIV. Comment sainte Claire, par ordre du pape, bénit le pain, et sur chaque pain apparut le signe de la croix 
 332
XXV.Comment saint Louis, roi de France, alla en habit de pèlerin visiter le saint frère Gilles, à Pérouse 
 334
XXVI.Comment sainte Claire, étant malade, se trouva miraculeusement la nuit de Noël dans l’église de saint François 
 336
XXVII. Comment saint François expliqua à frère Léon une belle vision que ce frère avait eue 
 337
XXVIII. — De la merveilleuse prédication que fit saint Antoine de Padoue au consistoire 
 339
XXIX. — Du miracle que Dieu fit quand saint Antoine, étant à Rimini, prêcha aux poissons de la mer. 
 340
XXX. — La conversion, la vie, les miracles et la mort du saint frère Jean de la Penna. 
 345
XXXI. — Comment frère Pacifique, étant en oraison, vit l’âme de son frère aller au ciel. 
 349
XXXII. — Du saint frère à qui la mère du Christ apparut quand il était malade, lui apportant trois boîtes d’électuaires 
 351
XXXIII. — Du saint frère Jacques de Fallerone, et comment après sa mort il apparut à frère Jean de l’Alverne. 
 354