Ouvrir le menu principal

Léon Tolstoï, vie et œuvre


Léon Tolstoï, vie et oeuvre
Traduction de J.-Wladimir Bienstock, 1906


des autres commandants. Le général Krijanovsky fit mander Tolstoï et lui fit une observation à ce sujet.

Nous trouvons un témoignage de ce fait dans les Souvenirs de M.-A. Krilov, nommé en 1856 dans la 14e batterie, que venait de quitter Tolstoï, après sa démission.

« Il avait laissé dans la brigade le souvenir d’un bon cavalier, d’un plaisant et d’un hercule. Ainsi il se couchait par terre, sur ses bras on plaçait un homme pesant quatre-vingts kilos, et, en tendant le bras, il le soulevait. Il a laissé beaucoup d’anecdotes très spirituelles, qu’il contait merveilleusement. On accusait le comte de prêcher aux officiers de rendre au trésor même l’excédent de l’argent du fourrage [1]. »

À Pétersbourg, une tout autre vie attendait Léon Nikolaievitch, et il s’y adonna avec toute sa jeune énergie, sa franchise et sa passion.




FIN DU PREMIER VOLUME


Introduction 5

QUATRIÈME PARTIE
Carrière littéraire. — Voyages
Chapitre premier. — Pétersbourg. — Le cercle des littérateurs. — Sovremennik (le Contemporain). — Tourgueniev et Tolstoï. — La mort du frère Dmitri. Souvenirs sur lui. — Moscou. — Iasnaïa-Poliana. — La maladie. — La non-satisfaction du milieu littéraire 11
Chapitre II. — Le roman. — La connaissance et le premier enchantement. — Le désenchantement. — L’épreuve du temps et de la distance. — Nouveau désenchantement. — L’amitié. — La rupture. — Le départ de Tolstoï à l’étranger. — Ses lettres à sa tante Tatiana Alexandrovna, avec l’explication et la justification de sa conduite 56
Chapitre III. — Le premier voyage à l’étranger. — La vie à Moscou. — La chasse à l’ours. — Paris. — Genève. — Clarens. — Promenade dans les montagnes. — Lucerne. — Le retour en Russie. — Iasnaïa-Poliana. — Moscou. — La chasse à Tours. — La vie à la campagne. — Fet et Tourgueniev. — L’école. — La société moscovite des amateurs des lettres russes. 70

Chapitre IV. — Le deuxième voyage à l’étranger. — Maladie et mort du frère. — N.-N. Tolstoï. — Sa maladie et son départ à Soden. — Le départ à l’étranger de L.-N. Tolstoï avec sa sœur. — Voyage de Tolstoï en Allemagne. — L’arrivée à Soden. — Le départ de tous les Tolstoï à Hyères. — La mort de Nicolas Tolstoï. — Impressions de L.-N. Tolstoï devant la mort. — La vie à Hyères. — La continuation du voyage. — Italie. — Marseille. — Paris. — Londres. — Herzen et Proudhon. — Weimar. — Visite des écoles. — Auerbach et Disterveg. — Le retour en Russie 116

CINQUIÈME PARTIE
Œuvre sociale et pédagogique. — Le mariage
Chapitre premier. — Tolstoï et Tourgueniev. — L’arbitrage territorial. — La querelle. — Les tentatives infructueuses de réconciliation. — Tolstoï ; arbitre territorial. — Rapports envers les paysans et les propriétaires. — Les chocs. — La démission 177
Chapitre II. — L’activité pédagogique. — Fondateur de l’école. — Théories. — Premières expériences pédagogiques. — La recherche de la réponse aux questions : Qu’enseigner et comment l’enseigner ? — Fondation de l’école d’Iasnaïa-Poliana. — Exposé des théories pédagogiques de Tolstoï sur l’instruction du peuple. — La revue Iasnaïa-Poliana. — L’éducation et l’instruction. — Le progrès et la définition de l’instruction. — La critique du projet du ministère de l’Instruction publique 206
Chapitre III. — La pratique de l’école d’Iasnaïa-Poliana. — Une promenade du soir. — La narration. — Leçons d’histoire. — L’enseignement de la musique et du dessin. — Le départ à Samara. — La perquisition à Iasnaïa-Poliana. — La correspondance des ministères de l’Instruction publique et de l’Intérieur sur les dangers de l’école d’Iasnaïa-Poliana et de la revue 236
Chapitre IV. — Le mariage. — Aperçu des œuvres. — La non-satisfaction de l’activité pédagogique. — La

nouvelle les Cosaques. — La famille Bers. — L’histoire des relations de L.-N. Tolstoï avec la famille Bers. — La demande en mariage. — Le mariage. La nouvelle vie. — Revue des œuvres

268
Conclusion 281
  1. Rousskia Viedomosti, 1900, n° 136.