Le Tour du monde/Volume 10

LE TOUR DU MONDE

NOUVEAU JOURNAL DES VOYAGES

Volume 10 — 1864 / 2d semestre



Voyage en Espagne, par MM. Gustave Doré et Ch. Davillier. (1862. — Texte et dessins inédits.)
 
D’Alcoy à Orihuela. — La fête de saint Georges à Alcoy ; un combat entre les chrétiens et les Mores. — Jativa. — Almanza. — Albacete : Navajas, cuchillos et puñales. — D’Albacete à Alicante. — Le marquis de Villena. — Une noce à la posada. — Elche et sa forêt de palmiers. — Les dattes et les palmes. 
 1
D’Orihuela à Grenade. — Orihuela et sa huerta. — Murcie. — La fête du Corpus Domini. — La Cruz de Caravaca. — Carthagène. — Totana. — Les gitanos. — Lorca ; le pantano de Puentes. — Velez-Rubio. — Cullar de Baza ; une population troglodyte. — Baza. — Guadiz. — Diezma ; la toilette d’une gitana. — Arrivée à Grenade. 
 17


Relation de voyage de Shang-haï à Moscou, par Pékin, la Mongolie et la Russie asiatique, rédigée d’après les notes de M. Bourboulon, ministre de France en Chine, et de Mme de Bourboulon, par M. A. Poussielgue. (1859-1862. — Texte et dessins inédits.)
 
Promenade dans Pékin. — La ville Tartare. — Promenade dans l’intérieur de Pékin. — Ancien Observatoire des jésuites. — Le Temple des lettrés. — Celui de Confucius. — Couvent de lamas. — La montagne du Charbon. — La mer des Roseaux. — Le Pei-tha-sse, etc. — La bonzerie de la Ville Jaune. — La pagode impériale. — L’écurie des éléphants. — Établissements des missions catholiques, anglicanes et grecques. — La Cathédrale. — Attelage de deux cents chevaux. — Le carrefour des exécutions. — Horrible spectacle. — La rue des libraires. — La musique d’un enterrement. — Passage du bric-à-brac. — La grande Avenue du Centre. — Ouvriers ambulants. — Orateurs populaires. — Diseur de bonne aventure. — Temple du Ciel. 
 33
Promenade dans Pékin (Suite). — Récit de M. Trèves (suite). — Le temple d’Agriculture. — Une ronde de nuit. — Les environs de Pékin. — Le cimetière français. — La route qui conduit aux Palais d’été. 
 49
Le gouvernement. — Autorité de l’empereur. — Le corps des lettrés. — Division des grades et boutons des mandarins. — L’office des censeurs. — Le conseil des ministres. — La cour de cassation. — Les six cours souveraines ou ministères. — Administration supérieure et gouvernement des provinces. 
 53
La religion. — Indifférence religieuse des Chinois. — Musulmans, chrétiens et juifs. — Religion de Lao-tse. — Idoles du temple de Fâ-quâ. — Abjection où vivent les prêtres. — Doctrine de Confucius. — Le bouddhisme. — Réforme de Tsong-Kaba. — Lamas et bonzes. — Mme de Bourboulon dans le temple des Mille-Lamas. — Visite à la bonzerie de Ho-kien. — Magnifiques jardins. — Martyrs volontaires. — Moulins à prières. — Singulière mode de sépulture. — Repas de la communauté. 
 55
La justice et la police. — Administration judiciaire. — Tribunaux des préfets. — Le droit d’appel. — Le Code pénal. — Le livre de médecine légale. — Application de la pénalité. — Supplices. 
 62
La justice et la policeVie et mœurs. — Scènes du prétoire de justice à Tien-tsin. — La bastonnade. — Voleur condamné au supplice de la cangue, nourri par sa femme. — Les juges, le bourreau et les officiers de justice. — La police de Pékin. — Les mendiants. — La maison au plumes de poule. — Les incendies. — Pompes et pompiers, etc. — Organisation patriarcale de la famille. — Respect pour les vieillards. — Le culte des ancêtres. — La fête des morts. — Rigueur du deuil impérial. — Passion des Chinois pour les cercueils. — Cérémonie des funérailles. — Les cimetières. — Condition servile des femmes. — La polygamie. — Les veuves ne doivent pas se remarier. — Les fiançailles. — Fête du mariage. — La dame, — la jeune fille, — les petits pieds. — Ornements et objets de toilette, etc. 
 65
Vie et mœurs. — Intérieur des maisons chinoises du haut rang. — Paresse des Chinois. — Où elle les mène. — Le jeu. — L’ivrognerie. — L’opium. — Maison de thé. — Restaurants. — Visites. — Invitations. — Un dîner chez un haut fonctionnaire. 
 81
Éducation. — Écriture chinoise. — Son importance et ses difficultés. — Instruction générale. — La presse chinoise. — La littérature. — Le théâtre. — Représentation théâtrale chez le mandarin Tchoung-louen. — Les marionnettes et les ombres chinoises. 
 90



Ragaz et Pfäfers (Suisse), Par MM. Jean Reynaud et Édouard Charton. (1862. — Texte inédit.)
 
I. De Paris à Ragaz. — Le lac de Wallendstadt. — Ragaz. — Le journal du village. — Le couvent de Pfäfers et les sources : triste souvenir. — Visite au presbytère. — Le philosophe Schelling et Maximilien II. — L’instruction populaire. — Élection du doyen. — Le partage des biens communaux. — Organisation et administration de la commune. — II. Note sur les bains de Pfäfers. 
 113


Huitième étape. — (Suite.) — Les plages de l’Apurimac. — Une boîte de sardines à l’huile. — Coup d’œil jeté en passant sur la rivière Tampu-Apurimac. — La mission de Santa-Rosa et ses néophytes. — Pseudo-chrétiens et voleurs véritables. — Qui traite de l’Apu-Paro et de la population bigarrée de ses rives. — De l’homme considéré comme accessoire animé du paysage. — Les trois habitations de Consaya. — Où le chef de la commission française, en voulant enfourcher une chimère ailée, reçoit un coup de pied du fantastique animal. — Arrivée à Paruitcha. — Dissertation sur le passé et le présent des Indiens Chontaquiros. 
 129
Huitième étape. — (Suite.) — Premières relations avec les Indiens Conibos. — La région des moustiques. — L’auteur accumule les interjections pour donner aux lecteurs une idée des tourments qu’il endure. — Fabrique de moustiquaires et atelier de couture. — Dumbuya et ses bananiers. — Où les membres de l’expédition franco-péruvienne, et l’auteur de ces lignes avec eux, sont pris pour autant de diables par les naturels du pays. — De la petite vérole chez les nations sauvages. — Massacre de tortues. — Une mauvaise nuit. Bouillon conibo aux bananes vertes et aux œufs de tortue. — Le chef de la commission péruvienne, conseillé par la vanité, achète un esclave Impétiniri pour la somme de un franc cinquante centimes. — De la rivière Pachitea, de ses sources et de ses affluents. — Un projet de mission à Santa-Rita. — Qui traite de l’achat d’un bilboquet conibo et de la manière de s’en servir. — Les deux chefs de l’expédition lavent pour la dernière fois leur linge sale en famille. — Une proposition singulière. — Où l’auteur se compare à Hippocrate, refusant les présents d’Artaxerce. — Situations respectives. — Plaisirs et douleurs du voyage. — Théorie de la moustiquaire. — Une chasse à l’homme chez les Indiens Remos de la rivière Apujau. 
 145
Huitième étape. — (Suite.) — Dissertation sur le passé et le présent des Indiens Conibos. — Mœurs et coutumes. 
 161
Huitième étape. — (Suite.) — Funérailles chez les Conibos. — Musique et idiome. — Paysages et animaux. — Éboulements des berges de l’Ucayali. — Où plus d’une lectrice au cœur sensible frémira du danger que courut l’auteur. — Auto-da-fé de pécaris. — Arrivée chez les Indiens Sipibos. — Un ragoût de tortues au sortir de l’œuf. — La sierra de Cuntamana et ses ramifications. — Rencontre de deux chrétiens sur une plage. — Un moulin à broyer les cannes à sucres. — Quelques lignes sur le passé des Indiens Sipibos. — Arrivée chez les Indiens Schétibos. — La plage de Sarah-Ghéné-Sara-Yacu — Transformation magnifique et soudaine du comte de la Blanche-Épine. — Effet que peut produire un habit noir au milieu d’un paysage vierge. 
 177


Madagascar à vol d’oiseau, par M. Désiré Charnay. (1862. — Texte et dessins inédits.)
 


Voyage à Java, par M. de Molins. (1858-1861. — Texte et dessins inédits.) — (Rédigé et mis en ordre par M. F. Coppée.)
 
En vue de Java. — Le détroit de la Sonde. — Les embarcations indigènes. — Anjers. — Bantam. — Honrust. — Arrivée devant Batavia. 
 231
Batavia. — En rade de Batavia. — Débarquement. — Le grand canal. — La douane. — Les voitures de louage et les coolies. — L’ancienne ville de Batavia. — Aspect de la ville nouvelle. — L’hôtel des Indes. — Première nuit à terre. 
 234
Batavia (Suite.) — Le bain. — Promenade dans Batavia. — La journée aux Indes. — La ville chinoise. — Marchands ambulants. — Promenade nocturne. — Maison à louer. — Les maisons européennes. — Les rizières. — Le Syri. — Habitation malaise aux environs de Batavia. — Les Arecas. — Le kampong Djirouk-Maniss. 
 241
Soërabaija. — La rade. — Le grand canal. — La ville européenne. — Le kakatoës et les oiseaux des Moluques. — Le quartier chinois. — Les cuisiniers ambulants. — Le marché couvert (Bazar Glapp). — Le quartier javanais. — Le cimetière javanais. 
 248
Soërabaija (Suite.) Les galériens. — Passage du gouverneur général à Soërabaija. — La fête équestre. — Les princes javanais. — Les chevaux. — Les orangs-outangs. — Le kakatoës reconnaissant. — L’amok. — Les tueurs d’enfants. — L’exécution. — Le kahli-mass. 
 257
Boghor. — De Batavia à Boghor. — Accidents de voyage. — Boghor (Buitenzoorg, Sans-Souci) — La villa d’Amore. — Le jardin botanique. — Les environs. — Le pont de bambou. 
 267
Boghor (Suite.) — Ascension du Salak. — Les jungles. — Le multipliant. — Le gamelhang. — Les Toppengs. — Le Toekan-Thialong. — Le tremblement de terre. — La sarbacane. — Les chasses et les combats d’animaux. — Histoire du singe et du serpent. — Nouvelle excursion dans l’intérieur. — Les Préhangans. — Les singes. — Le tandock. — Visite au docteur Ploëm. — Le bëo. — Les Rassa-Malah. — Les poissons. — Départ de Java. 
 273


Relation de voyage de Shang-haï à Moscou, par Pékin, la Mongolie et la Russie asiatique, rédigée d’après les notes de M. Bourboulon, ministre de France en Chine, et de Mme de Bourboulon, par M. A. Poussielgue. (1859-1862. — Texte et dessins inédits.)
 
De Pékin à Tchang-Ping-Tcheou. — Le grand plateau central de l’Asie. — Rapport entre l’empire russe et la Chine. — Difficultés du trajet par terre. — Considérations qui le font adopter. — Préparatifs de départ. — Panique au sortir du palais de la légation. — Les faubourgs au nord de Pékin. — Routes mal entretenues. — L’agriculture et la pêche dans le Petcheli. — Entrevue avec le maître d’école de Cha-Ho. — Sa maison et ses femmes. — Aspect de la ville de Tchang-Ping-Tcheou. — Description d’une auberge chinoise. 
 289
De Tchang-Ping-Tcheou à Suan-Hoa-Fou. — Visite à la sépulture des Mings. — Monolithes à l’entrée. — Magnifique panorama. — Avenue bordée de statues d’animaux gigantesques. — Arcs de triomphe. — Déjeuner sur les pierres sépulcrales. — Enceinte des monuments funéraires. — Grand mausolée en marbre. — Merveilleuses sculptures. 
 302
De Tchang-Ping-Tcheou à Suan-Hoa-Fou (Suite). — Arrivée à Nan-Kao. — Défilé des montagnes. — Murailles et portes fortifiées. — Tcha-Tao. — Rencontre d’un mandarin militaire à Houai-Laï. — L’auberge de Ky-mi-ny. — Le fleuve Wen-Ho. — Magnifiques cultures aux approches de la grande ville de Suan-Hoa-Fou. 
 305
De Suan-Hoa-Fou à la grande muraille. — Entrée à Suan-Hoa-Fou. — Curiosité excessive de la population. — Bâtiments de la mission des Lazaristes. — Hospitalité offerte par les missionnaires. — Les musulmans Hoeï-Hoeï. — Le parc impérial. — Énormes chiens mongols à la station de Sulia. — Dunes de sable. — La ville de Kalgan. — Réunion à l’hôtellerie des ministres de France, d’Angleterre et de Russie. — Réception splendide. — Promenade dans la ville. — Tartares. — Thibétains. — Turcomans. — Marchands d’habits chinois. — Grand commerce. — Description de Kalgan. 
 308
La terre des Herbes. — Description de la grande muraille. — Son fondateur. — Son inefficacité comme défense de guerre. — Montagnes de Tching-gaun-oula. — Vallée et auberge d’Ouche-tiao. — Plateau de la Mongolie. — Magnifique coucher de soleil au désert. — Bourgaltaï. — Confusion inexprimable à l’arrivée. — Fête de la reine Victoria. — Départ de sir Frédérick Burce, ministre d’Angleterre. — Escorte des voyageurs dans les steppes. — La calèche de Mme de Baluseck. — Les charrettes chinoises. 
 315
La terre des Herbes (Suite). — L’Attelage à la mongole. — Costume des nomades. — Caravane des chameaux de service. — Absence de combustible. — Campement sous la tente. — Premières stations dans la terre des Herbes. — Antilopes chassées par des aigles. — Menu d’un déjeuner au désert. — Étangs couverts d’oiseaux aquatiques. — Les végétaux et les animaux du Gobi. — Eaux sulfureuses. — Extrêmes variations de température. — Affreux cahots par suite du mauvais état des chemins. — Accidents arrivés aux voitures. — Visite à la lamaserie d’Homoutch. — Altercation curieuse entre un Mongol et sa femme. — Rencontre d’une caravane dirigée par des marchands sibériens. — Promenade à dos de chameaux. — Danger couru des prairies bourbeuses. — Singulier effet de mirage. — Les émigrants mongols. — Mauvais état de santé de Mme de Bourboulon. 
 321


Les Mériahs ou sacrifices humains dans le Khondistan ou Ghondwana (Inde anglaise). Récits du major général John Campbell, ex-commissaire anglais dans cette région. 
 337


Voyage en Espagne, par MM. Gustave Doré et Ch. Davillier. (1862. — Texte et dessins inédits.)
 
Grenade. — Une Casa de Pupilos. — Le Patio. — Les rues de Grenade. — Les louanges des poëtes arabes. — Les origines de Grenade : l’ancienne Karnattah phénicienne ; l’Illiberis des Romains. — Les Goths et les Arabes. Ibn.-Al-Hamar. — Guerres civiles. — Grandeur et décadence de Grenade. — La Calle de los Gomélés. — La Puerta de las Granadas. — Le Bosque de la Alhambra. — Le Pilar de Carlos Quinto. — La puerta Judiciaria ; la Main et la Clef. — La Plaza de los Algibes. — La Puerta del Vino. — Le palais de Charles-Quint. Les vases de l’Alhambra. 
 353
Grenade (suite). — La fondation de l’Alhambra. — Les gouverneurs et leurs dévastations. — La tour de los Siete Suelos. — Les revenants de l’Alhambra : le cheval sans tête, le fantôme velu, le toro feroz et son trésor. — La Alcazaba, la tour del Homenage et celle de la Vela. — La cloche et les jeunes filles. — La capitulation de Grenade. — L’entrée de la casa Real. — Le palais de l’Alhambra. — Le Patio de la Alberca ou de los Arrayanes. — Andrea Navagero, ambassadeur vénitien, visite l’Alhambra en 1524. — Le Patio de los Leones, la Taza de los Leones, les taches de sang. Comment les Abencerrages ont réellement existé. — Les Zégris en massacrent trente-six dans la cour des Lions. 
 369
Grenade (suite). — La salle des Abencerrages ; encore des taches de sang ; histoires de revenants : les ombres des chevaliers abencerrages. — La sala de las dos Hermanas. — La sala de los Embajadores ; le plafond Artesonado ; les Azulejos. — Réponse d’un roi de Grenade ; le récit d’un chevalier zégri : la revanche des Abencerrages ; la Hermosa Galiana. — Le Peinador de la reina. — Le jardin de Lindaraja. — Le Mirador. — Les Baños de la sultana. — La sala de Secretos. — La Mesquita ou Capilla real. — Le Patio de la Reja. — Les peintures de la sala del Tribunal. — Le Généralife, les cyprès de la sultane. — La Sella del Moro. — Les Carmenes del Darro. — La Fuente del Avellano ; les villas moresques en 1524. — Le Darro et son or. — La Plaza Nueva et le Zacatin. — La cathédrale de Grenade ; Alonzo Cano. — La real Capilla ; la Reja ; les tombeaux de Philippe le Beau et de Jeanne la Folle, et celui des rois catholiques. 
 385
Grenade (suite). — Le palais de l’archevêque. — La Plegaria. — La Plaza de Bibrambla ; joutes et tournois moresques ; l’auto-da-fé du cardinal Ximenès. — La porte des Oreilles. — La rue des Couteaux et la rue des Cuillers. — La place des Loups. — l’Alcaiceria. — Le musée. — Le couvent de Santo Domingo ; Gonzalve de Cordoue, le grand capitaine. — La chapelle de l’Ave Maria ; Hernan Perez del Pulgar. — La Cartuja. — La Carrera de las Angustias. — Mariana Pineda. — Le Salon. — Le Genil ; Boabdil et Ferdinand. — L’Albayzin. — La casa del Chapiz. — Le Cuarto Real. — Les bains moresques. — Philippe II défend aux Morisques de se baigner. — Le Sacro Monte. — Un faubourg souterrain. — Les gitanos anthropophages. — Les Vulcains du Sacro Monte. — Maquignonnage et sorcellerie. — Le bohémien Rico. — Un bal de gitanas ; nos succès comme danseurs. — La Pelra. — Le Zarandeo. — La vieille sorcière ; une scène de Buena ventura. — Le Calo. — Mariages et religion des Gitanos. — Ascension à la Sierra-Nevada. — Le nevero Ramirez. — Le trésor du Barranco de Guarnon. — Le Panderon. — Les Ventisqueros. — Le Picacho de Veleta. — Le Mulahacen
 401


Un temps d’arrêt dans les grandes explorations. — Les trois grandes publications récentes : Speke, Henri Duveyrier, l’expédition allemande à la recherche de Vogel. Résultats astronomiques et scientifiques de la mission, publiés par MM. Petermann et Hassenstein. — M. Munzinger. Le docteur Hartmann. — Importance et richesse de leurs récentes relations de la haute Nubie. Immenses acquisitions géographiques et ethnologiques. — L’expédition des dames Tinné et de M. de Heuglin à l’ouest du fleuve Blanc. Projets, organisation, perspectives, travaux, double catastrophe. De quel prix se payent les conquêtes géographiques. — Tentatives de communications entre le Sénégal et l’Algérie par Timbouktou. Gerhard Rohlf. Le lieutenant Mage. 
 417