Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/13

Cette page a été validée par deux contributeurs.
III
avant-propos

hommes sont admis à dresser des monuments, à créer des œuvres d’art, à organiser des paysages. Demander à la race entière de s’astreindre au long et patient travail nécessaire pour restaurer sa propre beauté serait aussi déraisonnable que de lui conseiller l’abandon spontané de tous les progrès matériels déjà réalisés et le renoncement aux conquêtes nouvelles qu’elle espère. Ce n’est plus Minerve, déesse du calme et de la réflexion, qui règne sur le monde ; c’est Mercure, dieu de l’activité, de la locomotion et du commerce.

Le patriotisme moderne a trouvé son expression définie dans l’établissement du service militaire égal. Précisément parce qu’ils se soumettent avec une généreuse abnégation à cet impôt très lourd, les citoyens se sentent quitte envers la patrie ; à elle d’en faire des soldats pendant les mois qu’ils passent à la caserne ; ils ne sont point disposés à y travailler d’avance. Sans doute, la séduisante perspective subsiste d’une préparation préalable au service s’opérant dès l’école et permettant de réduire la période militaire ; mais, à l’heure où la Suisse elle-même tend à marquer un recul dans cette voie, il serait singulièrement imprudent d’en faire état.