Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/68

Cette page a été validée par deux contributeurs.
44
exercices de défense

cuté ; par la s’explique la jouissance que procure la sensation de l’arme pesante, bien appuyée à l’épaule et bien équilibrée sur la main gauche ; jouissance qui ne s’exerce pas seulement sur l’entraîné mais sur le tireur occasionnel et cela dès le premier contact. Une espèce d’exaltation interne en résulte qui, bien contrôlée, ne nuit pas, loin de là, à l’adresse du tireur. Rien de pareil n’existe dans le tir au revolver qui, si l’on peut ainsi dire, est et doit rester pour réussir, un acte à froid.

Tir à la cible.

La Confédération suisse qui dépense 818.000 fr. par an en subventions fédérales et cantonales pour ses sociétés de tir n’est pas la seule à proclamer l’utilité d’un pareil effort ; car l’Angleterre dépense pour le même objet plus de douze millions, l’Allemagne près de deux, l’Italie un million, tandis que la France, chose étrange, n’a pas cru devoir aller au-delà de 50.000 fr. Mais en Suisse l’organisation du tir à la cible est généralement considérée comme étant l’une des plus parfaites. Il est donc naturel que nous citions le pro-