Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/44

Cette page a été validée par deux contributeurs.


II

LE SAUVETAGE DANS L’EAU

La natation, telle que la pratiquent quantité de ses adeptes, n’est guère que l’art de se noyer selon les règles. Pour quelques vigoureux nageurs qui ont plusieurs sauvetages à leur actif et auxquels une audace naturelle et des circonstances favorables ont appris à se débrouiller en cas d’accident, il y a de nombreux individus qui se considèrent comme des tritons parce que, commodément dévêtus, ils prennent à l’heure propice de gracieux ébats dans une eau confortable. Rien, certes, de meilleur pour la santé et de plus recommandable ; mais militairement parlant, le résultat est fort