Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/56

Cette page a été validée par deux contributeurs.
32
exercices de défense

iii. Coups de poing. — Dans les trois gardes ; avec esquives seules — puis avec esquives et coups d’arrêt, simples puis en séries.

iv. Acculades. — Pas de côté pour passer sous le bras. — Coup d’épaule.

v. Prises de tête. — En avant et en arrière ; dégagements.

vi. Corps à corps. — L’adversaire vous ceinture ; placez l’avant-bras sous sa gorge en appuyant avec l’autre bras et poussez en vous fendant en arrière. — L’adversaire vous saisit au collet : baissez la tête et passez sous son bras en vous retournant ou saisissez-lui la tête et abaissez-là sur la vôtre. — Il vous saisit au-dessus des bras : baissez-vous, saisissez-le par les jarrets et tirez à vous en poussant avec la tête sur l’estomac.

L’élève pourra, dans l’intervalle des leçons, s’exercer à frapper à poings nus, non pas sur le Boxing ball, instrument propice aux boxeurs émérites et néfaste aux novices, mais simplement sur un carré de feutre épais cloué au mur. Un appareil qu’il serait fort utile d’avoir à sa disposition mais qui n’existe pas encore, croyons-nous, serait un double dynamomètre permettant d’apprécier pres-