Ouvrir le menu principal

Page:Coubertin - L’Éducation des adolescents au XXe siècle, Volume I.djvu/76

Cette page a été validée par deux contributeurs.
52
exercices de locomotion

trouver capable de fournir de 15 à 20 kilomètres en une fois ou de 35 à 40 kilomètres en trois jours. C’est là ce que nous appellerons tout à l’heure (voir iie partie chap. vi), un record moyen. Chacun peut y tendre sans danger.

Les chiffres que nous venons de donner ne s’appliquent qu’à la marche sur route en terrain plat ou légèrement vallonné. Il ne faut pas craindre d’aborder les mauvais terrains et notamment la terre labourée mais il va de soi que le pas de 0 m. 75 et la cadence 110 ne peuvent s’y obtenir. Quant à la marche en montagne, la lenteur, au début de l’étape surtout, est une condition sine qua non de succès. Les montagnards considèrent d’autre part qu’on ne doit pas s’élever de plus de 300 mètres par heure.

Il existe une manière de marcher vite « en flexion » qui a de rares mais enthousiastes disciples ; elle ne nous paraît devoir être ni découragée ni encouragée. Sa valeur physiologique a été reconnue mais nous croyons que les avantages pratiques qu’elle peut comporter dépendent pour beaucoup de la constitution individuelle de chacun et des circonstances.