Ouvrir le menu principal

Livre:Stendhal - Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase, Lévy, 1854.djvu

Stendhal - Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase, Lévy, 1854.djvu
TitreVies de Haydn, de Mozart et de Métastase
AuteurStendhal Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionMichel Lévy frères
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1854
BibliothèqueInternet Archive
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Armance • Autres Nouvelles • La Chartreuse de Parme • Chroniques italiennes • Correspondance inédite : 1, 2 • De l’amour • Histoire de la peinture en Italie • Mélanges d’Art et de Littérature • Mémoires d’un Touriste : 1, 2 • Nouvelles inédites • Promenades dans Rome : 1, 2 • Racine et Shakespeare • Romans et Nouvelles • Rome, Naples et Florence • Le Rouge et le Noir • Vie de Napoléon • Vie de Rossini • Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase

Pages

TABLE

Préface 
 5

LETTRES SUR HAYDN

Lettre Ire. — Maison de Haydn ; — la petite vieille ; — la larve de Haydn ; — mélancolie qu’inspire la vue de ce grand homme ; — description de Vienne ; — le Prater et Haydn ; — les femmes de Vienne ; — les mœurs et le gouvernement favorables à la musique 
 11
Lettre II. — Lulli ; — les ouvertures ; — la Cène de Paul Véronèse ; — les troubadours ; — l’orchestre de l’Odéon ; — Rameau, — Scarlatti, — Pleyel ; — la symphonie 
 17
Lettre III. — Naissance de Haydn ; — son père, charron et musicien de village ; — Frank, cousin du charron, premier maître de Haydn ; — Haydn chante au lutrin à Haimbourg ; — cerises qui lui apprennent à triller ; — devient enfant de chœur à la cathédrale de Vieime ; — son extrême assiduité au travail ; — les plaisirs du musicien qui compose ; — ses avantages sur le poëte, le peintre, le sculpteur, l’architecte, le guerrier ; — avis à nos femmes sentimentales ; — ôter ses souliers, signe de plaisir ; — les lancer en l’air, extase complète 
 25
Lettre IV. — Première messe de Haydn ; — sa pauvreté extrême ; — il travaille seul à apprendre le contre-point ; — Porpora ; — Haydn se fait son jockey pour en tirer quelques bons conseils ; — il y gagne d’apprendre à chanter dans le grand goût italien ; — son originalité se développe 
 32
Lettre V. — Haydn chassé de Saint-Étienne après onze ans de service ; — le perruquier Relier devient son protecteur ; — petites sérénades qu’il exécute la nuit, et qui lui font donner un opéra à composer ; — la tempête du Diable-Boiteux ; — il donne six trios ; — la nomenclature de la musique , — insurrection générale des pédants, heureuse pour Haydn ; — il loge avec Métastase ; — fait des symphonies ; — entre chez le prince Esterhazy ; — compose pour le baryton ; — épouse la fille du perruquier Relier ; —mademoiselle Boselli 
 38
Lettre VI. — Distribution du temps de Haydn au fort de son génie ; — caractère de ses ouvrages ; — mot de Mozart sur nos opéras comiques 
 48
Lettre VII. — Le jeune Italien des îles Borromées ; — le caractère italien comparé au caractère français ; — la gaieté et la mélancolie ; — le bon ton français ; — le salon de madame du Deffant ; — le café de Foy ; — influence comparative des caractères des deux nations sur leur musique 
 54
Lettre VIII. — Anecdote encourageante pour l’étude des beaux-arts ; — on apprend à sentir ; — secrets de la composition de Haydn ; — du chant ; — romans qui guidaient. Haydn dans la composition des symphonies 
 60
Lettre IX. — Suite des jugements sur le style de Haydn ; — considérations fort peu savantes sur la musique 
 77
Lettre X. — Les Sept Paroles ; — symphonies pour les jours saints 
 88
Lettre XI. — Gaieté et vivacité de Haydn ; — il pouvait porter le comique dans la musique instrumentale ; — symphonie comique ; — anecdotes 
 91
Lettre XII. — Opéras de Haydn ; — leur mérite ; — plaisir donné par la musique, différent du plaisir que cause la peinture ; — en quoi 
 97
Lettre XIII. — De la mélodie ; — du chant chez les différentes nations ;— Haydn en manque dans ses opéras 
 103
Lettre XIV. — Lettre adressée à l’auteur sur l’école de Naples ; — Scarlatti, — Porpora, — Leo, — Durante, — Vinci, — Pergolèse, — il Sassone, — Jomelli, — Ferez, — Traetta, Sacchini, — Bach, — Piccini, — Paisiello, — Gugiielmi, — Anfossi 
 111
Lettre XV. — Nouveaux détails sur la vie de célèbres compositeurs ; — Haydn, — Gluck, — Sarti, — Cimarosa, — Sacchini, — Paisiello, — Zingarelli ; — bague de Haydn ; — Mort du prince Nicolas ; — trait de ridicule fort précieux de la part d’un amateur parisien ; — la mort de mademoiselle Boselli décide Haydn à faire un voyage à Londres ; — anecdotes sur son séjour dans celte ville ; — second voyage de Haydn à Londres ; — mademoiselle Billington ; — l’Ariane abandonnée ; — son retour ; — sa fortune 
 118
Lettre XVI. — Les messes de Haydn ; — Palestrina, — Durante ; — aventure de Farinelli et de Senesino ; — les brebis musiciennes des îles Borromées ; — caractère des messes de Haydn 
 129
Lettre XVII. — Petit avertissement 
 142
Lettre XVIII. — Réflexions un peu amères ; — Tobie ; — la Création ; — détails sur l’oratorio ; — Haendel ; — la Destruction de Jérusalem ; — imitation physique de la nature par la musique ; — imitation sentimentale ; — musique pittoresque ; — examen de la Création 
 144
Lettre XIX. — Succès de la Création ; — la machine infernale ; — les moments de plaisir et de peine ne laissent pas de souvenir distinct ; — anecdotes ; — du beau en musique ; — du beau idéal en général 
 162
Fragment de la réponse à la lettre précédente 
 174
Lettre XX. — L’oratorio des Quatre Saisons ; — histoire de Stradella et d’Hortensia ; — comparaison des principaux musiciens avec les peintres les plus célèbres 
 177
Lettre XXI. — Dernières années de Haydn ; — la messe de l’Institut ; — touchante célébration du jour de la naissance de Haydn, chez le prince Lobkowitz 
 190
Lettre XXII. — Mort de Haydn ; — sa piété ; — son héritier ; — son épitaphe ; — des artistes du jour 
 194
Catalogue des œuvres de Haydn 
 203

VIE DE MOZART.

Chapitre Ier. — Son enfance ; — ses étonnantes dispositions ; — ses succès à l’âge de six ans ; — voyage à Vienne ; — il vient à Paris à l’âge de sept ans, y joue dans des concerts publics, et y compose ; — il va à Londres, y joue des symphonies de sa composition ; — continue ses voyages à la Haye, à Amsterdam ; — retourne à Saltzbourg ; — son séjour à Milan, — à Rome ; — Miserere de la chapelle Sixtine 
 213
Chapitre II. — Suite des merveilles de son enfance 
 229
Chapitre III. — Mozart vient à Paris dans l’intention de s’y fixer ; — il quitte cette ville au bout de dix-huit mois ; — Idoménée ; — la Flûte enchantée ; — liste de ses œuvres ; — son portrait ; — son caractère ; — son aventure au théâtre de Berlin 
 232
Chapitre lV. — Habitudes de Mozart ; — anecdotes 
 242
Chapitre V. — Son désintéressement ; — son traitement à la cour de Vienne 
 245
Chapitre VI. — La femme de Mozart ; — singuliers pressentiments de ce grand artiste ; — son extrême application au travail 
 248
Chapitre VII. — Comparaison de la Flûte enchantée et des Mystères d’Isis ; — le fameux Requiem ; — mort de Mozart 
 254
Lettre sur Mozart ; — caractère de sa musique 
 264

LETTRES SUR MÉTASTASE.

Ire lettre. — Manière dont on doit envisager ses ouvrages ; — l’Olympiade ; — Musique de Pergolèse 
 271
IIe Lettre. — Son génie comparé à celui des autres grands poètes de l’Italie ; — la Canzonnetta à Nice ; — quelques détails sur sa vie 
 296
Lettre sur l’état actuel de la musique en Italie 
 309
Dédicace 
 335