Ouvrir le menu principal

Livre:Stendhal - Histoire de la peinture en Italie, Lévy, 1854.djvu

Stendhal - Histoire de la peinture en Italie, Lévy, 1854.djvu
TitreHistoire de la peinture en Italie
AuteurStendhal Voir et modifier les données sur Wikidata
Maison d’éditionMichel Lévy frères
Lieu d’éditionParis
Année d’édition1854
BibliothèqueGoogle
Fac-similésdjvu
AvancementÀ corriger
Série

Armance • Autres Nouvelles • La Chartreuse de Parme • Chroniques italiennes • Correspondance inédite : 1, 2 • De l’amour • Histoire de la peinture en Italie • Mélanges d’Art et de Littérature • Mémoires d’un Touriste : 1, 2 • Nouvelles inédites • Promenades dans Rome : 1, 2 • Racine et Shakespeare • Romans et Nouvelles • Rome, Naples et Florence • Le Rouge et le Noir • Vie de Napoléon • Vie de Rossini • Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase

Pages

- - - - - - - - 001 002 003 004 005 006 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016 017 018 019 020 021 022 023 024 025 026 027 028 029 030 031 032 033 034 035 036 037 038 039 040 041 042 043 044 045 046 047 048 049 050 051 052 053 054 055 056 057 058 059 060 061 062 063 064 065 066 067 068 069 070 071 072 073 074 075 076 077 078 079 080 081 082 083 084 085 086 087 088 089 090 091 092 093 094 095 096 097 098 099 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 - - - - - - - -
TABLE




Dédicace 
 5
Introduction 
 7
Les sauvages libres et pleins d’énergie 
 Ib.
Sont corrompus par le despotisme 
 9
En 900, les villes d’Italie essayent un peu de commerce 
 Ib.
Les papes donnent la finesse 
 Ib.
Le loisir, l’opulence et le climat donnent ce que l’on ne reverra jamais au monde, les moeurs du quatorzième siècle 
 11
Anecdotes de la famille de Médicis 
 16
Aventures de Bianca Capello 
 17
Politique des Médicis 
 28
Politique de Venise, seconde patrie de la peinture 
 30
Politique de Rome, la capitale des arts au quinzième siècle 
 31
Considérations générales sur les moeurs de ce siècle 
 35
La peinture, après avoir donné tout ce qui était compatible avec la civilisation du seizième siècle, tombe dans le genre ennuyeux 
 38
Cause de la misère actuelle ; la vie est dans les idées et non dans les jouissances donnes par les beaux-arts 
 39
De la monarchie absolue et des arts 
 41
De la monarchie constitutionnelle 
 42


LIVRE PREMIER.


Chap. I. Des plus anciens monuments de la peinture 
 46
Chap. II. Nicolas Pisano voit la lumière, et il ose la suivre 
 48
Chap. III. Premiers sculpteurs 
 50
Chap. IV. Progrès de la mosaïque 
 51
Chap. V. Premiers peintres 
 Ib.
Chap. VI. Suite des premiers peintres vers 1230 
 54
Chap. VII. Cimabue 
 57
Chap. VIII. Giotto 
 59
Chap. IX, Suite du Giotto 
 60
Chap. X. Ôter le piédestal 
 61
Chap. XI. Suite du Giotto 
 62
Chap. XII. La beauté méconnue ; les Toscans trouvent les vases étrusques et ne les imitent pas 
 64


LIVRE SECOND.
Perfectionnement de la peinture de Giotto à Léonard de Vinci,
de 1349 à 1466.


Chap. XIII. Circonstances générales 
 66
Chap. XIV. Contemporains de Giotto 
 70
Chap. XV. Du goût français dans les arts ; voir des défauts dans ce que le public admire est sottise 
 72
Chap. XVI. Ecole de Giotto. lmitateurs plats : leur si,cle leur demandsit de peindre la Bible : ils n’y trouvent jamsis d l’inrs proprs quelq sntimml 9dnr 
Chap. XVII. Esprit public k Florence ; amour furieux pour la liberté.. 83 
Chap. XVIII. De. I sculpture & Florenve, Gbiberti et Donatello.. 86 
Chap. XIX. Paolo Ocello et la perspective.... ........ 87 
Chap. XX. Masaccio, premier hemme de gnie ......... 89 
Chap. XXI. Suite de Masaccio ................ 9t 
Chap. XXII. Dfinition. Gc que c’est que ’and/o, a ............ 9’2 
Chap. XXIII. De la pen.re spr Massc�o.... 
Chap. XXIV. Vie de frère Philippe, aventures romanesques . 97 
Chap. XXV. André del Castgno assassine le premier peintre I’huile ... 
Chap. XXVI. Invention de la peinture à l’huile imr Jean de Bruges, duquel iiy a deux tblesux au Musée royal .. 
Chap. XXVII. La chapelle Sixtine. Sixte IV y appelle, en &7&, Its meilleurs peintres de Florence.......... 
Chap. XXVIII. De Ghirlandajo et de la perspective arienne 
Chap. XXIX..Prédécesseurs immédiats des grands heroines .... O8 
Chap. XXX. Etat des esprits en 1500 ; on appelait beau ce qui était fidicment imit ; le/*eau ideal est passe pour incorrection. Corruption triste et cruelle de l’Ecosse, compare & la corruption voluptueuse de la belle Italie....... 
Chap. XXXI. Revue .................... t16 
Chap. XXXII. Les cinq grandes écoles Ib. 
Chap. XXXIII. Epreuve sous la statue d Isis 
Chap. XXXIV. Le véritable artiste toujours fou, souvent ridicule. lb. 
Chap. XXXV. Caractères des peintres de Florence ; bon dessin, style minutieux, peu de beauté, point d’expression ....... 
Chap. XXXVI. La fresque à Florence 
Chap. XXXVII. Différence entre Florence et Venise 
 125


LIVRE TROISIÈME.
Vie de Léonard de Vinci.


Chap. XXXVIII. Léonard fils naturel d’un notaire de la république (1452) 
 127
Gu,P. XXXIX. Les Apoques de ss vie. ........... i29 
cuA,. XL. Ses premters ouvrsges .............. 
Gu*r. XLI. Des trois styles de Lonari ...... � ...... 
CusP. XLII. L6ouard i Milan ............... 
Gur. XLIII. Vie prive de LAonard / la cour de Milan ..... 
G.*r. XLIY. Savm d’rtiste. Ii fait une rvolution dans les arts, mais peint fort peu ...... 
G.r. XLV. L6onard au ovn e ; rces. ’I1’ pein repas de J6sus avec les ap6tres ............... 
:.. XLYI. Ex6cutiou de .ce chef-d’muvre .......... 
G,*p. XLVII. lqoms. des personnsges ............. t44 
GuAr. XLVIII. !peque oL le �acl, fur fait .......... 242 
Chap. XLIX. Vestiges des études de Léonard .......... Ib. 
Chap.(HAP. L. Bandello conte la manire de pelndre de Vinci ..... 
C,AP. LI. Malheurs du tableau de la C ........... t48 
CHAp. LII. On !e restaure ; i ! n’en reste presque plu9 rien .... t50 
Char. LIII. Journal d’un voyageur 
..............
( :HAP. LIV. De la v&it h/storlque ; triomphe despdantesques,, . 
(laAP. L�. Chute de Ludovic, le prolecteur de Lonard.’ .... t55 
CHAP. LVI. Ltonard trouve en Toscane le leone Michel-Ange. Carton de la batagile d’Anghlari .................. 
CaAP. LVII. Malheura de Lonard. Sea trois grands ouvrages : le

�he*al colossal, la C/he et la aaill d’An9hiari , flexlatent plus

que dans l’iiistoire .................... 161 
CuAP. L�III, L/onard & /tome. Madones de l’Ermltage. Le Vinci pr6curseur du Corr6ge dans le clair-obscur ......... 16& 
Cua. LIX. Lonard et Ilaphal ............... t67 
Chap. LX. Léonard bon sculpteur 168 
CAp. LXI. Lonard voit les rapports lu physique et du moral de l’homme, fortdemerits de toate bonne philosophie ...... t69 
Cv. LXII. Pour/tre ausai c61kbre que Bacon, il n’a manqu6 L6onard que d’imprlmer ................. i71 
CaA. LXIII. L/onard suit Francois Ier en France ........ 
C,Av. LXI�. ’festameat et mort de Vinci ........... t76 
Cu. LXV. L’on ne pout courir la chance d’/tre grand qo’en s’appigquant / une seule chose ................ 1’77 
C, aAv. LX�I. @ue dans ce qui plait nous ne pourohs a/met que ce

qui nous plait. Lea jugements des grands artistes, lea uns sur lea

nutres, ne sont que des certificats de ressemblance ...... t78 


LIVRE QUATRIÈME.


Chap. LXVIL Histoire du beau . 
Chap. LXVIII. Philosophie des Grecs qui ne sentaient pas que tout est relatif ........ Ib. 
Chap. LXIX. Moyen simple d’imiter la nature, ........ 
Chap. LXX. 0t trouver ]es anciens Grecs .. lb. 
Chap. LXXI. De l’opinion publique chez lea sauvages...... t88 
Chap. LXXII. [,es sourages groasiers pour mille cbosea raisonnent fort juste ......................... lb. 
Chap. LXXIII. Oualit/s des dieux. t89 
Chap. LXXIV. Lea dieux perdent l’air de ia menace ....... 190 
Chap. LXXV. Le spectateur n’a qu’une certaine quantit/d’attention à donner .....191 
Chap. LXXVI. Chose singulière, il ne faut pas copier exactement la nature ........................ lb. 
Chap. LXXVII. Influence des pratres . t92 
Chap. LXXVIII. Conclusion Ib. 
Chap. LXXIX. Dieu est-il bon ou méchant ? Ib. 
Chap. LXXX. Douleur de l’artiste 
Chap. LX,XXI. Le prttre le console .. 
Chap. LXXXII. L’artiste s’éloigne de plus en plus de la nature.. Ib. 

450 UVRE$ DE

SUITE DU BEAU ASTIUE.

EHsp. LX. beaut antique t I’ession d’un re utile .......................... Cntp. X. Is froidcur de I’antique .......... Cn,p. Y. Ta plus ndi ue le Laoeom ..... Cntp. VI. ui que n a jamsis 1 fique ........ lb. C. XXI. nner nne phionomie anx muscle, e I’uuue tooyen de Is sculpture ................ C.p. X. s differences de forme sont moindres que eell de coule. L’llon rit bu ns plusieurs prties de I’Afrlque ............... ; ......... CnP. XX. Un sculpur ................ 205 r. XG. fficult6 de la peinture de Fart dmatique .... CaP. XGI. m6moirc de se, on n’a jamas vu mourlrde jardinier ......................... GAAP. XGII. Six class d’hommes .............. 210 Guxr. XGIII. Du temmt s, nguin ............ CHIP. XGIV. Du ramt biJie ............. xP. XGV. s trm jugements. Une civition taune ne permetpas de dre i un inconnu qJq ;m cse qul d6c !e ou hcoup tfeprit ou beaucoup d’me ............ Gr. XGVL Le fimatlque ; du*eni,tideM. Scbleghel. 2t7 GaP. XGVII. Du temrament m61ancolique .......... CHP. XGVIII. Temp6ramenls ath16tiques et nerveux, les ins. CHAP. XGIX. Suite de I’athltique et du neeux ........ CHAp. G. Influence d elimats ................ GAAP. CI. Comment l’emrter sur Rhal Imogne ..... GaP. Ell. Juu’i quel point l’homme -il oublier son int6t direct our se livrer aux charmes de h s m thie . Y .....

G,AP. Gl. De h muslque ................. CHxP. CIV. uel a raison 7 ................ lb. CP. CV. De I ad,istrion ................ GAAP. GVI. n Fra, on salt oujours ce quail est rkdicule de ne pas nvoir ........................ GP. GVII. Art de voit .................. lb. GP. GVilL Plus un artis a de tlo dans le portrait, tooins il a de m6fite aux yeux du phslonmiste .......... 2 Cn&r. GIX. ,ue la vi active tdla symthic ur les ar. CaP. GX. N y a-t-l p2s e difference entre la but et le b air ? .......................... LIVRE SIXIME.

9u Bu tOL o.

GH&P. GXI. l’homme aimable. Pour suivre ci, hut d’abord oublier ..... .................... CHAP. CXII. De la d6n d mouvements chez les Crees .... CHAP. GXIII. e i’6tourderie et de la gaiet dans Athn .... GHP. CXIV. e la u des fem.. ’ ..........

HISTOIRE DE LA PEITURE EN ITALIE.

Cp. CX�. Que la beaut antique eat incompatible avec lea pusslons modernes ...................... 26t � Cuap. CX�1. De I’amour .................. ur CXVI[. L’antiquit n’a rien de comparable ;, la gar/an,s de Marlvaux ........................

Cap. CXVI !I. Nous n’avons que faire des vertus antiques .... lb. ’ Cu,P. CXIX. De l’id&l’moderue ............... 206 Cusp. CXX. Itema_rques. Dans nos ramurn, c’est l’esprlt, accompa= _-,n d’un degr de force tra-ordinaire, qui eat la force. Wilkes, - eaumarcha’la, Mirabeau ................. lb. Ca. (XXI. Exemple : la beaut anglaise ........... 267 Ca. CXXII. Lea toiles successives .... � ......... CnA. C, XXIII. Noun aimohs bien le courage, mais nous aimons bien ausaiqu’il ne paraisse quc dans le beaoin .......... 270 (luP. CAX[V. Suite .................... 27t Cap. GXXV. Rvolutioas du vin.otime sicle .......... 272 Ca,. CXXVi. De l’amabilit antique ............. 276 Ca. CXXVII. La 15rce en d6shonoeur ............ 278 Ca. CXXVIIL Quc restera-t il donc aux anciens ? ...... 280 CuA. CXXIX. Lea Salons et le Forum ............ lb. (InP. CXXX. De la fetehue monarclfique ........... 285 Cu. CXXXI. Dispositions des peuplca pour le beau moderne : l’ltafie, l’Mlemagne, l’Espagne ............... �a. CXXXII. Le Francis d’autrefois ............. 291 E. CXXXIII. Qu’arrivera-t-il du beau moderne, et quarid arri-LIVRE $EPTIIME.

CuAp. (]XXXIV. Premieres armies .............. CnP. CXXX�. II voit l’antique ............... ’29l ; Ca. �3XXX�I. Bonheur unique de 1’6Aucation de Micbcl-Ange.--Laurent le Magnilique ................... 297 (aP. CXXXVII. Acre’dents de la monarchie ........... 50 ! (]u. CXXX�III. Voyage/ �enise ; Michel-Ange eat arrt6 A Bo-

!ogne ; gnroit d’un Aldrovandi ............. 502 

(]np. CXXXIX. Voulut-il imitev Pantique ? ........... 504 Cna. CXL. 11 fait compter et non s’mpathier avec sea personnages ..........................

(P. CXLI. Seclaclc touchant ............... (]ut. CXLII. ontradicthm ................ :509 (]nt. CXLIII. Explications ................. t0 (t. CXLI�. Quii n’y a point de vraie grandeur sans sacrifice.. Cu. CXL�. Michei-Ange, l’homme de son sicle ....... Cn. CXL�I. Le David colossal ............... ’517 C,P. CXI,VII. L’art d’id&lis’er reparalt apr ;s quinze siclea... 519 CuP. CXLV !1I. Jules II .................. 522 (n,, CXLIX. T0mbeau de Jules II ............. 525 Cn. CL. Disgrace..’ ........... ,, ....... 525 Cav. CLI. B&onciliation, statue colosale Bol%ne ...... 526 (lair. CLII. Intrigue, malbeur unique ............

Chap. CLIII. Chapelle Sixtine 
Chap. CLIV. Suite de la Sixtine 
Chap. CLV. Eu q.u. oi pr&iment MicheI-Auge dilTre de l’autique. 
Chap. CLVI. Froideur des arts avant Michel-Ange ........ 
Chap. CLVII. Suite de la Sixtine, ,rephtes .......... 
Chap. CLVIII. Effet de la Sixtine ; I’expression de tout ce qui pent ransurer ne pent pan se trouverdans la peintu’e des pouvantements de ia religion estholklue ............... 
Chap. CLIX. Sous Léon X, Michel-Ange est neuf ans sans rien faire. 
Chap. CLX. Dernier soupir de ia iibert ct dc i grandeur florentines ; Jésus roi ............... * ...... 
Chap. CLXI. Statues de sahit Laurent ............. 56t 
Chap. CLXII. Fidiit de Michel-Ange au principe de la terreur. -- Epoques de la découverte des statues antiques 
Chap. CLXIII. Malheur des relations avec les princes ... 
Chap. CLXIV. Le Mol,e Snn-Pietro-in-VincoJi ......... 558 
Chap. CLXV. Suite du l/oe ................. 559 
Chap. CLXVI. Le Christ de ! Misra, la Vittoria dc Florence... lb. 
Chap. CLXVII. Mot de Michel-Ange sur la peinture à l’huile... 561 
Chap. CLXVIII. Le Jugement dernier ........ Ib. 
Chap. CLXIX. Suite du Jugsmere dernir, proportions, coloris, cri-tlques ......................... 567 
Chap. CLXX. Suite du $u9m dsrn/er. Lea dfauts de Michel-Ange sent l’oppo de ceux de I’cole [ranise ........ 570 
Chap. CLXXI. J-ugements des trangers sur MicheI-Ange ..... 
Chap. CLXXII. Influence du Dante nor MicheloAnge..’ ..... 
Chap. CLXXIII. Fin du Ju9ement dsrnier ........... 577 
Chap. CLXXIV. Les deux fresques de la chapelle Pauline ..... 578 
Chap. CLXXV. Manière de travailler ............. 579 
Chap. CLXXVI. Tableaux de Michel-Ange ............ 880 
Chap. CLXXVII. Michel-Ange, architecte ........... 59 
Chap. CLXXVIII. Histoire de saint Pierre ........... 585 
Chap. CLXXIX. Un grand heroine en butte à la médiocrité .... 588 
Chap. CLXXX. CaractOrs de Michel-Ange ........... 595 
Chap. CLXXXI. Suite du caractOrs de icheI-Ange ....... 595 
Chap. CXXXXII. L’esprit, invention du dix-huitime sicle .... 597 
Chap. CLXXXIII. Houseurn rendus ;, Is cendre de Michel-Ange.. 400 
Chap. CLXXXIV. Le goût pour Michel-Ange renaîtra ; révolution de la poésie anglaise ; Pope et lord Byron 
 404
Épilogue. — Cours de cinquante heures. 
 407


AUTEURS QUI TRAITENT DE LA PEINTURE.


Vasari, Baldinucci, Ridolfi, Malvasia. Lanzi, Zanetti, Condive, Felibien, Mengs, Cochin, Reynolds, Richardson ......... Ib
Les meilleures estampes ........ 409 
Il vaut infiniment mieux ne pas voir ce qui est que de voir sur parole. 411 
Circonstances du traité de Tolentino.... 413 
Table chronologique des artistes les plus célèbres ....414 
Artistes vivants ............421 
Compositeurs célèbres ........422 
Compositeurs vivants .............423 
Liste des peintres les plus remarquables des cinq écoles...... 424 
Note pour la page 80 ....... 426