Ouvrir le menu principal

Page:Stendhal - Vies de Haydn, de Mozart et de Métastase, Lévy, 1854.djvu/91

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rége, cet ennuyeux Paul Véronèse, soyez dur et heurté comme moi. »

    Un jour les grenouilles se levèrent,
Et dirent aux coucous ; Illustres compagnons.

Voltaire.