Ouvrir le menu principal

Page:Tagore - L’Offrande lyrique.djvu/184

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Quand je lâcherai le gouvernail 134
Quand je t’apporte des jouets coloriés 87
Quand la création était neuve 107
Quand le cœur est dur et desséché 51
Quand les guerriers sortirent d’abord 116
Quand nous jouions ensemble 131
Quand tu m’ordonnes de chanter 12
Que j’aie dû foisonner beaucoup et me retourner 99
Quel divin breuvage espères-tu, mon Dieu 92
Que tous les accents de la joie 82
Quitte ton chapelet, laisse ton chant 21
Ravissant est ton bracelet gemmé d’étoiles 75
Si ce n’est pas mon lot de te rencontrer 109
Si le jour est passé, si les oiseaux 35
Si tu ne parles pas, certes j’endurerai 30
Sur cette terre que j’habite 96
Sur la berge du fleuve désolé 90
Sur le rivage des mondes infinis 83