À propos de ce flux de discussion

La discussion précédente a été archivée dans Discussion utilisateur:ElioPrrl/Archive 1 le 2020-01-16.

Modèle:P début : pas certain de comprendre

3
Viticulum (discussioncontributions)
ElioPrrl (discussioncontributions)

Ne vous inquiétez pas, cela fait partie des problèmes que je signale dans le dernier message du Scriptorium, liés à la tentative pour régler le problème de fausse indentation au début de chaque Page:. Le problème est circonscrit à cet espace Page:, sans affecter la transclusion ; on peut continuer à employer le modèle. Normalement, la modification que je suggère dans le Scriptorium devrait remettre les choses en ordre Sourire ; si elle ne marche pas, on révoquera la tentative, sans corriger le bug de faux alinéa.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Voilà, normalement, grâce à Vigneron, tout est réglé

Jahl de Vautban (discussioncontributions)

Bonjour ElioPrrl ,

Je comptais entreprendre la validation de ce texte, mais je vois que tu n'as défini aucun choix éditorial ; est-ce qu'il y a tout de même des particularités que je dois prendre en compte ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Bonjour Jahl ! Je me doutais un peu que ce texte ne resterait pas longtemps sans être validé Je suis bien embarrassé, parce que je suis assez insatisfait de mes propres choix, ce qui me retient de définir des choix éditoriaux définitifs. Je vais essayer de lister les principales spécificités de la mise en pages, et mes doutes qui y correspondent :

  • Pas de {{lang|grc}} pour les lettres grecques, puisque, ici, elles jouent le rôle de simples symboles.
  • Aucune formule LaTeX (sauf dans la préface de Painlevé, où il y avait des intégrales) : je me suis dit au début que ce choix serait préférable pour la compatibilité avec les différents dispositifs de lecture ; comme le contenu en formules mathématiques se réduit à des fractions (pouvant être rendues en pur HTML/CSS avec {{sfrac}}), cela ne pose pas fondamentalement de problèmes. Seulement la syntaxe en devient très lourde — par exemple, les signes = doivent tous être placés entre balises nowiki. À la réflexion, ce choix est critiquable, surtout pour le point suivant.
  • Le surlignage des longueurs mises au carré (par exemple AB²) laisse beaucoup à désirer : il se confond souvent avec la barre de fraction, et, après export, il peut parfois être très mal rendu en fonction de la police (seulement, je ne connais aucun autre moyen que text-decoration: overline pour avoir cet effet sans passer par LaTeX). Je vais essayer de modifier {{sfrac}} et {{lignesup}} pour y remédier. À noter que, si la pratique majoritaire du fac-similé est de surligner les longueurs quand elles sont élevées au carré, elle est abandonnée dans les notes, et à quelques endroits dans le corps du texte. Aussi je me suis demandé si je ne pouvais pas enlever ces barres surplombantes, qui ne sont pas partout utilisées dans le fac-similé, et qui ne seraient plus utilisées de nos jours dans ce sens (et, même au début du xxe siècle, puisque, depuis Argand, on utilise cette notation pour un autre objet, les mesures algébriques).
  • Je suis assez scrupuleusement la règle (Imprimerie Nationale, rubrique « Coupure des mots ») qui veut que, si on doit couper une équation, on le fait avant un signe binaire (plus, moins, fois, égal, supérieur ou égal, etc.) ; de là les {{nobr}} répandus un peu partout dans le texte.
  • je reproduis le plus fidèlement possible les variations de taille de police. En particulier : les équations centrées sont en plus petits caractères (à peu près 80% de la fonte normale, si on mesure sur le scan ; mais je précise plutôt smaller, pour que la taille soit ajustée par les liseuses de manière plus souple) ; la note finale est aussi en petits caractères. Là encore, ce choix est critiquable.
  • toutes les images ont été reproduites en SVG et sont incluses avec {{Img float}} ; normalement, la taille des images et les paramètres du modèle sont ajustés pour que toutes les images aient des traits de la même épaisseur et des lettres de la même hauteur, et pour que les images se répartissent dans le fichier exporté de manière harmonieuse.

Parmi les choses à regarder attentivement : malgré toute mon attention, il se peut que soient restées des lettres latines dans des notations en lettres grecques (un A, B, E pour un Alpha, Beta, Epsilon, etc.) ; je peux aussi avoir parfois substitué une lettre grecque pour une autre (typiquement un Λ pour un Α, ou un Η pour un Π), parce que le scan et la couche texte étaient plutôt de mauvaise qualité — et pour cause, je les avais préparés moi-même . Pour déceler ces dernières erreurs, il vaut mieux toujours se référer aux figures.

Enfin, je te préviens tout de même, ce texte est vraiment un texte de mathématique (là où le Traité des corps flottants était essentiellement un texte de physique, donc plus facilement abordable, je pense), et en plus assez aride. Rien ne dépasse cependant le niveau seconde je pense, à part quelques résultats sur les coniques. Par rapport aux Corps flottants, le fait que Reinach ait rendu les calculs originels en langage naturel par la notation algébrique moderne facilite la lecture, mais complique la transcription. Bon courage ! Sourire

Jahl de Vautban (discussioncontributions)

Tu connais très certainement mieux que moi les spécificités techniques du rendu des formules mathématiques ; sur ce point je n'avais pas l'intention de faire autre chose que de vérifier que le rendu correspondait au fac-similé

En fait ce qui m'intéresse dans ce genre de texte c'est ce qui peut exister autour, à la fois du point de vue antique (ex. le préambule) et du point de vue moderne (ex. les notes d'érudition). Mais comme les uns et les autres ne vont pas sans le texte principal, je le validerai également !

Jahl de Vautban (discussioncontributions)

Et voilà, c'est validé ! Ce sera sûrement mon dernier Archimède : mon manque de connaissances mathématiques est assez pénalisant.

Avant que je passe à la mise à jour de l'avancement des transclusions : j'aime bien individualiser les chapitres pour ne conserver que les auteurs pertinents à chacun : dans le cas présent par exemple, Archimède et Théodore Reinach n'ont rien commis vis-à-vis de l'Introduction, et Paul Painlevé n'est pas intervenu sur le reste de l'ouvrage. M'autorises-tu à modifier les entêtes pour refléter cela ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Tu veux dire changer le champ auteur des pagelist ? Aucun problème, je le fais de temps à autres (notamment pour les préfaces aux dialogues de Platon) Sourire

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci Jahl pour la validation, et la mise à jour des Nouveautés, de la page Auteur:, des niveaux de validation des pages, etc. Je peux imaginer à quel point ce travail peut être pénible quand on ne comprend pas de quoi il en retourne, donc chapeau  !

Répondre à « Nouveau texte d'Archimède »
Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour, j'ai voulu faire un test de réalisation d'un fichier au format djvu du tome I entier de Buffon - Œuvres complètes, éd. Lanessan que tu as mis en ligne au format pdf. Pour le moment c'est un test, mais plutôt encourageant car c'est une version en noir et blanc de bonne qualité (j'ai réalisé les images .tiff avec scantailor, puis ocrisé avec abbyy et converti le pdf final en djvu avec pdf2djvu). J'ai conservé la page de titre et les superbes planches couleurs. Le tout pèse 25,6 Mo seulement pour les 928 pages en 400 dpi.

Si tu es intéressé (aucune obligation), je peux finaliser le test et le mettre en ligne ce qui serait plus simple que de séparer les volumes en deux parties comme tu as été obligé de faire.

En tout cas c'est un sacré défi que la transcription de ce monument du XVIIIe siècle.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci beaucoup ! J'y connais absolument rien en conversion, et j'avais essayé naïvement de convertir le fichier pdf en djvu avec résolution 600dpi, et déjà que la résolution du PDF était pas extraordinaire, j'avais obtenu quelque chose de beaucoup moins lisible, pour un poids à peu près équivalent, d'où ma décision. Je veux bien voir le fichier ! Je vérifierai que la couche texte de Gallica, très satisfaisante, a été préservée ; je ne pense pas retéléverser les tomes I et II, que j'ai divisés et dont j'ai mis en partie les index en conformité avec les originaux, mais si c'est concluant, pourrais-je te solliciter pour la conversion des autres volumes de la série ?

Je ne sais pas si j'irai au bout (je mène trop de projets de front...), mais au moins mettre les choses sur des rails en corrigeant quelques volumes, pour voir les problèmes, édicter des règles générales et permettre ainsi une correction unifiée avec les autres contributeurs, cela serait déjà super.

Encore merci ;)

Cunegonde1 (discussioncontributions)

J'ai mis en ligne cette version de test non finalisée : Fichier:Buffon - Œuvres complètes, éd. Lanessan, 1884, tome I-test.djvu. S'agissant de l'ocr, dans une version finalisée, l'ocr que je réalise est en général meilleur que celui de la BNF car je sélectionne les zones de reconnaissance "à la main" et j'utilise le même logiciel de reconnaissance. J'ai oublié d'indiquer que je récupère les livres sur la BNF avec Gallica.ml qui permet de télécharger les images (une par une) de façon automatisée avec un script dans la meilleure résolution possible.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Ça m'a l'air vraiment bien ! Il n'y a plus toutes ces marges qui dévorent la page, et le texte est très lisible comme ça (bon, j'avoue aimer la couleur originale des pages, mais c'est tout à fait anecdotique ^^) ; quand aux quelques pages dont j'ai consulté la couche texte, c'est impeccable.

Ça doit prendre un temps fou de tout "corriger" à la main ainsi ! C'est vraiment sympa de porter de l'intérêt à ce projet, en tout cas. Je comprends très bien que tu as toi-même d'autres projets, donc ne t'inquiète pas, le temps que je corrige rien que le premier tome, tu as de la marge. Ne te sens donc pas obligée ; quand je voudrai importer un nouveau tome (pas forcément dans l'ordre d'ailleurs), je te le signalerai, et tu auras toute permission de m'envoyer bouler x)

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Ok, pas de problème fait moi signe ça me fait plaisir de contribuer à cet ouvrage. PS : c'est le passage en noir et blanc qui allège de façon drastique le poids de fichiers.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Ayant terminé les deux premiers tomes des Œuvres complètes de Buffon, je reviens vers vous/toi (? je ne sais jamais qui vouvoyer et tutoyer ici ), @Cunegonde1, pour savoir si ce serait possible de convertir en djvu le tome III (les liens pour consulter tous les tomes sont disponibles sur Gallica), comme proposé dans les précédents messages ? Le temps ne presse pas, loin de là : je compte faire une pause sur ce projet, et corriger des textes mathématiques pour changer ; ne te sens donc pas obligée de faire ça tout de suite ^^ Bon courage pour ce travail que je peux imaginer assez rébarbatif, et surtout grand merci !

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour ElioPrrl, pour le (vouv/tut)oiement, je crois que c'est une question de génération, pour ma part, je fait partie de celle qui a commencé à utiliser Internet à son début ; à l'époque, l'usage était que tout le monde se tutoyait sur Internet. Il est vrai que j'ai repéré depuis quelques temps l'apparition du vouvoiement sur wikisource, ce qui est amusant. Bref, ok pour le Buffon, je regarde quelle est la meilleure solution technique et je te tiens au courant.

Pour les planches, souhaites-tu que je les traite également pour les téléverser en plus du djvu, séparément sur Common ? ce qui permet de les intégrer facilement ensuite, mais prends également du temps, mais si tu n'es pas pressé...

ElioPrrl (discussioncontributions)

Pour les planches, tu peux les traiter comme le reste du texte, pas de traitement de faveur . Je les transclurai de toute façon tout à la fin, en les téléchargeant directement de Gallica en HD puis en leur donnant probablement un petit coup de Photoshop. Les planches sont distribuées assez aléatoirement entre les volumes, et je les inclurai à des endroits plus logiques. Et comme je le disais, tu as tout ton temps, je suis en période de partiels donc je ne toucherai pas beaucoup à Wikisource pendant deux semaines. Merci beaucoup !!!

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Ok.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Encore Merci !

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour ElioPrrl, j’ai terminé la préparation et le téléversement du tome III de Buffon : Livre:Buffon - Œuvres complètes, éd. Lanessan, 1884, tome III.djvu, le djvu ne pèse qu’environ 40 Mo. Le traitement est le suivant :

  • Mise en noir et blanc à l'exception des pages de titre et illustration,
  • gommage des pétouilles les plus visibles,
  • Passage à l'Ocr sur Abby finereader 15 :
    • Vérification et correction des zones de reconnaissance,
    • Ocr de bonne qualité en français et latin, plus mitigé pour les quelques passages en grec ; pour les tableaux, pages 510 à 523, pas de miracle, la reconnaissance est bonne mais tout le boulot reste à faire.
    • Pré-correction du texte sur Abby.
  • Passage d'une expression régulière reconnaissant les principales scanilles et correction avant création du djvu.
  • J’ai laissé les coquilles pas trop nombreuses mais surtout des a/à.

Je suis disponible pour le prochain volume, prévoir 15 jours à l'avance. Bon courage pour la suite.

PS : Il faut retirer l'avertissement qui apparaît au dessus du pagelist.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Un immense merci Cunégonde ! Vous avez même créé la page Livre:, merveilleux ! Le temps déjà que je finisse celui-là, il y a le temps de voir venir le suivant... Un an pour les deux premiers (bon, ils étaient particulièrement pénible car contenaient beaucoup de mathématiques), alors il ne faut pas attendre de nouvelle demande avant six mois . Merci infiniment !

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour @ElioPrrl, j'ai vu ce jour sur le scriptorium que le tome 3 de Buffon avance sérieusement. Souhaites-tu continuer ce projet ? Dois-je commencer à préparer le tome 4 ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Sérieusement, sérieusement... c’est vite dit, je suis bien loin de la fin ! Si tu as du temps, pourquoi pas, mais fais passer tes projets avant. Seulement, pour ce tome, pourrais-tu faire comme j’avais fait au début, diviser ce tome en deux parties (entre le Traité de l’aimant, qui appartient encore à l’Histoire des minéraux, et le début de l’Histoire des animaux) ; pas tant pour des questions de poids, mais cela me facilitera la tâche lors de la transclusion, pour remplir les boîtes de titre. Merci de proposer en tout cas

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Ok, pour la division en deux parties ça ne pose pas de problème, sinon, le scan de gallica est un peu problématique (Livre mal ouvert => lignes courbées) normalement je peux le rectifier, mais ce ne sera sans doute pas parfait. Si j'ai un doute sur l'endroit précis de la césure, je te demanderai au moment de fabriquer le djvu (c'est à dire à la fin) du processus.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci beaucoup ! J’espère que ça ne te donneras pas trop de fil à retordre

Répondre à « Oeuvres complètes de Buffon »
Résumé par ElioPrrl

Deux colonnes pour un Index. Validation de Bréal, Essai de Sémantique.

Le ciel est par dessus le toit (discussioncontributions)

Bonjour sur cette modif tu as mis en colonnes l'index, le problème c'est qu'à l'export l'index sera en vrac et que l'ordre des entrées ne sera plus respecté (et même à la transclusion!). Voilà pour quoi on n'utilise plus la mise en colonnes pour ceux-ci

ElioPrrl (discussioncontributions)

Bonjour @Le ciel est par dessus le toit ! Il me semble que class=deuxcolonnes a un effet limité au mode Page:. En effet, dans la transclusion, le texte est présenté sur une seule colonne, et dans le bon ordre. Idem après export epub, en tout cas sur Calibre. Je ne pense pas forcer un affichage sur deux colonnes ni en transclusion ni dans les fichiers exportés.

Le ciel est par dessus le toit (discussioncontributions)

Ok, je me suis un peu emballé, désolé pour le dérangement

ElioPrrl (discussioncontributions)

Non non, aucun problème Comme c’est la première fois que j’essaye de mettre un texte en deux colonnes, cela me met en garde pour les (rares) fois futures.

Est-ce que je peux abuser un peu de votre temps, et vous demander de valider les trois petites pages d’index de l’Essai de Sémantique ? J’ai peur que si personne ne le fait tout de suite, le livre reste catégorisé indéfiniment comme « à valider », alors que tout le texte l’est en réalité... Si vous ne le voulez pas, aucun problème, je mettrais au moins la catégorie Bon pour export.

Le ciel est par dessus le toit (discussioncontributions)

Pour cette page, je ne peux pas mais les autres sont faite

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci beaucoup !

Nalou (discussioncontributions)

Bonjour !

J'ai suivi vos modifications sur l'ouvrage de Lebesgue. Je suis impressionné par tout le travail que vous avez fourni en 2020. Je suis très content que vous nous aillez rejoint pour enrichir la partie scientifique de WS. J'avais initié un projet Wikisource:Science où j'avais centralisé quelques éléments. Je n'ai malheureusement plus beaucoup de temps à consacrer à WS. J'avais également comme ambition de faire un guide du LaTeX pour Wikisource. Je vois que vous maîtrisez bien le langage. N'hésitez pas à contribuer. J'ai des avis peut-être tranchés sur certaines choses. Par exemple, je suis plutôt d'avis de rendre les formules plus simples ou en tout cas de ne pas se forcer à coller parfaitement au fac-similé si cela ne donne pas une formule propre. Je pense notamment que pour l'affichage des pages ou l'export en pdf/epub, il faut se garder de mettre des espaces supplémentaires ou de modifier la taille de la police (chose que j'ai pu voir sur certaines corrections il y a quelques années, pas de votre fait donc). L'interpréteur LaTeX étant censé gérer lui-même les espacements, il faut à mon sens lui laisser la main dessus. Aussi, je recommande d'utiliser \textstyle pour les formules dans le texte. Cela permet d'adapter automatiquement la taille d'un signe intégral ou somme, par exemple. Si vous souhaitez discuter de choix éditoriaux LaTeX, je suis preneur.

Je m'arrête là, j'espère que vous poursuivrez. Cela me motive de vous voir à l'œuvre. J'ai un petit faible pour la mécanique des fluides, d'où le fait qu'il y ait une sous-page dédiée. N'hésitez pas à contribuer sur le projet Science. J'ai aussi mis quelques liens vers des philosophes et historiens des sciences.

Bonne correction et encore une fois, merci pour votre travail !

ElioPrrl (discussioncontributions)

Bonjour Nalou !

Si je suis allé si vite, c’est que j’ai déjà corrigé presque entièrement la seconde édition du livre, considérablement augmentée, ce qui me prend beaucoup plus de temps que la première édition. Il se peut ainsi que j’ai laissé passer dans la première édition des modifications intervenues dans la seconde édition en faisant mes copier-coller, mais le validateur n’aura pas de mal à les déceler.

Pour LaTeX, en tant qu’étudiant en mathématiques, je suis bien forcé d’en connaître les arcanes ! Je verrai si je peux contribuer à ce guide. Je dois avouer que j’ai un avis un peu moins tranché que vous sur les diverses questions que vous abordez : pour \textstyle et \displaystyle, je crois qu’il faut vraiment faire du cas par cas (dans le livre de Lebesgue, il y a une claire distinction entre des signes somme grands et d’autres petits, sans que ce soit nécessairement les grands dans les formules centrées et les petits dans les formules plein texte, j’ai donc suivi la distinction du facsimilé), de sorte que dans les Leçons je n’ai jamais utilisé \textstyle, puisque le fac-similé montrait des grandes formules dans le texte qui faisait augmenter l’interligne, tandis que dans les Atomes de Perrin je l’ai utilisé, parce que les interlignes y étaient bien plus réguliers ; pour les espacements, il est parfois bon de forcer un peu la main de l’interpréteur, ainsi entre l’intégrande et l’élément différentiel d’une intégrale : \int_a^b f(x) \, dx ; mais hors quelques cas de ce genre, pour séparer ou rapprocher des variables en plusieurs groupes selon le sens (ce que LaTeX ne peut deviner tout seul), je suis d’accord qu’il faut être assez peu interventionniste.

Enfin, il faut bien dire que la gestion des formules sur les pages (via des images PNG générées à partir de SVG) et, pire encore, à l’export, laisse beaucoup à désirer. J’ai déposé en ce sens un vœu lors de la dernière consultation de la communauté — mais que voulez-vous, dès que ça touche à la science, plus personne ou presque ne s’y intéresse, et le vœu n’a pas recueilli assez de votes pour qu’il soit vraisemblable qu’on l’exauce sous peu.

Je vais continuer de corriger des textes de mathématique et de physique (en ce moment je suis sur deux traités d’Archimède, par exemple) ; outre ce projet, je crois qu’il vaut la peine de se pencher sur la catégorisation des pages, qui pourra ensuite être mise à profit pour alimenter les portails que Koreller refond en ce moment.

Merci pour vos encouragements

Nalou (discussioncontributions)

Concernant l'affichage des formules, il est possible de faire afficher du MathML. Il faut aller dans les Préférences puis Apparence. Tout en bas, il y a une option Rendu des maths. J'utilise aussi les deux extensions Firefox suivantes : Native MathML et MathML Font Settings. Cela permet de jouer un peu avec la police pour améliorer le rendu.

Concernant l'export, j'ai fait remonter le besoin lors de la dernière campagne de requête pour l'amélioration de WS. J'avais initié une discussion ici. J'espère que l'équipe qui a pris en charge l'export va pouvoir faire quelque chose. J'aimerai pouvoir récupérer le code exporté pour en refaire proprement une édition en LaTeX. Mais ça nécessite d'avoir accès au formule. Or l'export ne passe que par les images pour l'instant. Bref, affaire à suivre mais j'ai bon espoir.

Je vais jeter un œil à la catégorisation également. Il est vrai que cela mériterai d'être un peu mieux rangé.

Résumé par ElioPrrl

Quelques points de typographie mathématique ; modification du modèle {{MathForm1}}.

Raymonde Lanthier (discussioncontributions)

Votre avis

Dans les exemples ci-dessous placés à l’intérieur des balises <nowiki><math></nowiki>,

* <math>(\mathrm{int\acute{e}grale~\acute{e}tendue~au~volume~T),}</math>

* <math>(\mathrm{int\acute{e}grale~\acute{e}tendue~\grave{a}~}s),</math>

j’ai utilisé des tildes (~) à la place de \; pour espacer les mots. Cette pratique est-elle acceptable (y compris pour espacer des éléments d’une formule mathématique), ou faut-il plutôt s’en tenir à l’oblique inversée ?

Raymonde Lanthier (discussioncontributions)

Pendant qu’on y est, vous seriez gentil de m’expliquer comment j’aurais dû m’y prendre pour que les exemples s’affichent comme en mode page.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je pense que ce que vous voulez faire est fait par la commande

\text{intégrale étendue au volume }\mathrm{T}

(faites attention aux espaces, notamment à la fin), qui donne ceci dans une balise math :

Cependant, je ne saurais trop vous conseillez de limiter au plus la part de texte « en français » dans une balise math ; je ne connais pas le contexte de votre exemple, mais il vaut mieux écrire, je trouve :

<math>x =</math> intégrale étendue au volume <math>\mathrm{T}</math>
intégrale étendue au volume

que

<math>x = \text{intégrale étendue au volume }\mathrm{T}</math>
.

Le résultat est moins lourd (en termes de bits) au chargement des pages ou pendant leur export, plus modulable selon les dispositifs de lecture, et plus esthétique souvent. Mais je reconnais que parfois il est impossible de le faire.

Pour espacer les éléments mathématiques, il vaut mieux utiliser \,, ou \;, ou \: (par ordre de longueur croissante), et pour les rapprocher, \!. Par exemple, je disjoins les intégrande et élément différentiel dans une intégrale avec \, : .


Quant à votre dernière question, je dois avouer que je ne comprends pas à quoi vous faites référence... Peut-être que regarder le code de ma réponse vous fournira indirectement une réponse à votre question ?

Raymonde Lanthier (discussioncontributions)

Désolée pour mon manque de clarté et de précision.

Sur la p. 104 de la Théorie mathématique de la lumière, j’ai remarqué que le texte écrit après les formules comportait des lettres accentuées dont l’aspect différait du reste du texte, exactement comme les deux « é » dans l’exemple que vous donnez ici sous « (faites attention…) ». J’en ai fait part à F0x1 (d · c), sous le titre Théorie mathématique de la lumière, et lui ai indiqué que l’utilisation de \mathrm permettait d’uniformiser l’apparence de toutes les lettres. Je n’ai donc pas mis en question l’inclusion du texte entre les balises <math> — je voulais seulement améliorer l’apparence du texte.

Mon deuxième message : j’avais rédigé mon premier message sur une page ordinaire plutôt que directement ici parce que je voulais m’assurer que mes deux exemples s’affichent correctement. Après avoir copié mon message ici et l’avoir publié, toutes les balises se sont affichées en plus du texte. Pour une prochaine fois, où faut-il cliquer, sur une page de discussion comme celle-ci, pour pouvoir regarder les codes utilisés, comme vous le suggérez, ou avoir accès à l’équivalent de « prévisualiser » ?

Enfin, si je comprends bien, le tilde est à éviter dans les formules mathématiques ?

ElioPrrl (discussioncontributions)
  • Sur la page qui vous intéresse, je mettrais tout simplement un tableau ; je vais le faire de ce pas, et vous verrez si le résultat vous convient.
  • Dans ces fils de discussion, on peut passer du mode visuel au mode classique (identique à celui des Page:), et inversement, grâce au stylo en bas à droite ; peut-être que si on colle du texte écrit en mode classique alors que la boîte de message ici est en mode visuel, il y a conflit dans le traitement des balises ?
  • Pour le tilde, en langage Latex, il est utilisé pour les espaces insécables (à la manière de {{lié}} ici) en texte normal ; en mode math, je ne sais pas si son comportement diffère de celui des différentes barres obliques. Disons que les barres obliques permettent un meilleur contrôle des espaces, puisque chacune a une largeur différente, à utiliser selon les besoins.
ElioPrrl (discussioncontributions)

Les changements sont faits pour la Théorie mathématique. Je pense que le résultat est bien meilleur, surtout que si la justification devient plus faible, le texte de la deuxième colonne peut aller à la ligne, ce que ne peuvent pas les formules LaTeX. Mais si cela ne convient pas, vous pourrez toujours révoquer mes modifications.

Raymonde Lanthier (discussioncontributions)

Merci !

F0x1 (discussioncontributions)

Bonjour et merci à @ElioPrrl pour ses éclairages ! En regardant les modification de la p. 104 de la Théorie mathématique de la lumière, je me pose deux questions:

  • l'utilisation d'une table plutôt que le mode mathématique : ça me semble apporter un surplus de complexité dans ce mélange de langages différents (latex et wikicode), pour pallier peut-être à une inhomogénéité dans les choix des tailles de police de caractères pour ces 2 langages, qui pourrait être corrigée ?
  • le modèle {{SansAlinea}} pour la continuation d'un texte qui suit une équation : j'utilisais plutôt les 2 lignes vides qui mettent à la fois un espacement vertical et un cadrage à gauche, sans qu'il soit besoin de se soucier des coupures de page. Quel modèle faudrait-il préférer ? J'imaginais que, en faisant suivre le modèle {{centré}} ou {{MathForm1}} par la continuation du texte sans ajouter de ligne blanche, il n'y aurait pas d'indentation (comme ça se passe avec latex après un \end{equation}: pas de ligne blanche indique une continuation, et donc pas d'indentation, tandis qu’une ligne blanche indique un nouveau paragraphe, et donc insère une indentation). Mais ce n'est pas le cas, et je me demandais si c'est un bug (comme l'indentation qui apparaît à chaque début de page lorsqu'une en-tête de page est présente), ou un « feature » (l'indentation apparaît aussi dans les versions epub générées) ?
ElioPrrl (discussioncontributions)
  • Je crois que ce surplus de complexité est apparent seulement. Quand on sait à quel point une formule TeX est lourde par rapport à du texte formaté en HTML/CSS, il n’y a pas de doute que la solution que j’ai implémentée est peut-être plus complexe pour le contributeur, mais plus simple et plus légère pour la liseuse. De plus, cette solution à cet avantage que le texte de la seconde colonne se comporte comme du texte « normal », c’est-à-dire qu’on peut couper la ligne au milieu de ce texte, que sa couleur changera avec la couleur du texte environnant, etc. ce qui garantit une meilleure adaptation du texte exporté aux différents dispositifs de lecture : par exemple, si la largeur de l’écran est trop étroite, au lieu que la formule « tout LaTeX » déborde hors de l’écran et soit à moitié seulement lisible, le tableau adaptera sa largeur à celle de l’écran, quitte à répartir le texte de la deuxième colonne sur plusieurs lignes.
  • J’ai développé ce modèle {{SansAlinéa}} spécifiquement pour ce genre de situation (paragraphe interrompu par une formule, une citation, une image, etc. centrée), à la demande de plusieurs contributeurs, dont Raymonde Lanthier au premier chef. En effet, lorsqu’on insère une interruption avec {{centré}} ou quelqu’autre modèle du même genre, le paragraphe qui le précède est en fait automatiquement fermé par l’interpréteur de Wikisource ; en conséquence, le texte qui suit est logiquement considéré comme ouvrant un nouveau paragraphe, et est donc indenté comme n’importe quel autre paragraphe — et ceci sur internet comme à l’export.
Techniquement, si l’on insère deux retours chariot après l’interruption, le paragraphe suivant est toujours indenté, mais comme son premier caractère est <br /> — c’est-à-dire une ligne blanche, — cela ne se voit pas. Malheureusement, cette ligne blanche introduit un blanc visuel trop grand après l’interruption, non désirable sur le plan sémantique comme sur le plan esthétique. Le modèle {{SansAlinéa}} permet de créer un nouveau paragraphe en tout point semblable aux autres (même espacement vertical avant et après, même interligne, etc.), simplement sans indentation. C’est donc le modèle à privilégier.
F0x1 (discussioncontributions)

Merci pour ce modèle {{SansAlinéa}}, l'esthétique est effectivement meilleure Sourire. Si j'ai bien compris, dans les (nombreux) cas où un tel paragraphe s'étend au-delà de la page courante, il faut utiliser {{SansAlinéa/o}} ; et pour la page où l'alinéa se termine, il faut commencer la page avec {{SansAlinéa/f}}. Et si ce paragraphe s'étend sur 3 pages, il n'y a rien à mettre sur la page intermédiaire ? Et pourquoi choisir des conventions différentes du modèle {{Alinéa}} qui utilise les options |début=1 ou |fin=1 ? J'imagine bien que c'est compliqué de garder de la cohérence sur tous ces modèles développés par des contributeurs différents…

C'est vrai que latex fige l'espace dans son mode mathématique (difficile de faire autrement sans risquer de dénaturer totalement une formule), et c'est souvent un problème… Mais ça reste un langage incontournable pour les équations, malgré son âge canonique (35 ans déjà!)

En tout cas Merci !

ElioPrrl (discussioncontributions)

Pour SansAlinéa, j’ai suivi Bloc centré, je crois.

Et, en tant qu’étudiant en mathématiques, je remercie Knuth tous les jours de m’avoir rendu la composition mathématique sur ordinateur plus simple !

F0x1 (discussioncontributions)

Ah d'accord si c'est comme {{bloc centré}} il faudrait logiquement rajouter des {{SansAlinéa/f}} dans le footer (donc en mode <noinclude>) et des {{SansAlinéa/o}} dans les headers. Peut-être serait-il utile de le préciser dans la description du modèle ?

… sauf que ça ne marche pas, exemple dans les pages 30 et 31 du livre de Henri Poincaré, il y a sûrement quelque chose que je n'ai pas compris ?

Merci encore, et tous mes vœux de succès pour tes études mathématiques Sourire

.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Non non, je me suis mal exprimé Sourire : la « notation » est inspirée de {{Bloc centré}} (avec /o, /f, mais pas du tout la syntaxe, les modalités d’usage. Il faut l’utiliser ainsi :

{{SA/o|Un début de paragraphe non indenté qui court sur deux pages...}}
———— ''changement de page'' ————
{{SA/f|... et qui se termine page suivante.}}

Ni en-tête ni pied de page donc, le texte du paragraphe est « encapsulé » dans un seul modèle, pas encadré par deux modèles. Le dernier exemple de la documentation donne un exemple.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je me suis permis de faire les modifications aux pages mentionnées pour rendre ça plus clair.

F0x1 (discussioncontributions)

Merci ce serait super si en plus tu pouvais faire passer le statut de page corrigée en page validée (en vert) Sourire

ElioPrrl (discussioncontributions)

F0x1 : Fait Par ailleurs, le modèle {{MathForm1}} a été modifié par mes soins pour ne plus avoir à utiliser {{g|...|1em}} afin de créer des marges verticales. Maintenant ces marges sont par défaut prises égales à 1em. Si par ailleurs vous souhaitez agrandir ou diminuer la marge autour de {{MathForm1}}, il faut passer par le paramètre m=.

Pas la peine de changer les pages déjà validées (les marges de {{MathForm1}} et {{g}} ne seront pas additionnées), mais cela vous simplifiera la vie pour les pages encore à valider.

Raymonde Lanthier (discussioncontributions)

Je me trompe ou il n’y a pas de modèle pour faire passer la numération à droite des formules ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Vous ne vous trompez pas. Vous voulez que je le crée ? Personnellement je ne connais des exemples que de numéros à gauche, ou alors de numéro alternant de côté selon les pages pages ou impaires (mais alors je rapatrie tout le monde à gauche puisque sur une liseuse la distinction paire/impaire est sans aucun sens).

Raymonde Lanthier (discussioncontributions)

Voir cet article des Annales de mathématiques pures et appliquées, p. 52 et suivantes. C’est un exemple où la numérotation peut difficilement être déplacée à gauche.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Raymonde Lanthier : Dans le cas que vous présentez, personnellement je ne changerais rien. Si on numérote les équations avec un hypothétique MathForm2, les numéros seront séparés des accolades pour être alignés sur la marge de droite.

F0x1 (discussioncontributions)

Magnifique ! Merci ! Je me proposais justement de demander pourquoi le paramètre m=… était ignoré dans le modèle {{MathForm1}} !

À propos de {{MathForm1}} il y a encore un petit souci, quand le numéro d'équation contient un blanc ou quelque chose qui ressemble à plusieurs mots (par exemple j'avais rencontré l’équation (1bis)), le bis se mettait sous le 1, pour donner quelque chose comme

(1
bis)

J'avais résolu le problème en mettant le numéro d’équation en mode math : {{MathForm1|<math>(1bis)</math>|...etc...}}, mais du coup la typographie de ce n° d'équation est différente de celle des autres numéros… Ou bien faudrait-il envisager de mettre tous les numéros d'équation en mode math ? Un peu inutilement lourd probablement ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

F0x1 : Alors il faut modifier la largeur de la cellule contenant le label (par défaut 2em) avec l=. La documentation donne un exemple là encore.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Par précaution, je vais mettre une instruction dans le code pour que les retours à la ligne soient interdits dans le label, mais il vaut mieux être habitué à changer l=, disons dès que le label est plus long que deux chiffres ou deux lettres entre parenthèses — sans cela la formule ne sera plus rigoureusement centrée. Pour savoir la longueur approximative en em, le mieux est de comparer avec des tirets longs : par exemple

(1bis)

———

Le label est plus court que trois tirets longs = 3em pour la largeur de la balise devraient suffire : le label aura assez de place dans la cellule, mais mieux vaut ne pas lui en donner plus de risque de rogner sur la place disponible pour la formule.

F0x1 (discussioncontributions)

ElioPrrl : Merci encore, je penserai au paramètre l= ; j'avais regardé les explications sur ce modèle il y a quelques mois et je ne me souviens pas d'y avoir vu ce paramètre (pas plus que le m=). Et il me semble bien me souvenir aussi qu'un modèle MathForm2 existait, en tout cas je l'avais noté ainsi dans mes archives…

Pour la numérotation des équations, il me semble que latex dans l'environnement {equation} rajoute les numéros à droite et pas à gauche — mais bon c’est habituel que les conventions françaises et anglo-saxonnes soient apposées Sourire

ElioPrrl (discussioncontributions)

F0x1 : Justement, mes modifications sur ce modèle datent de hier ou avant-hier ! Je dois avouer que je ne connaissais pas le modèle avant que vous ne mettiez les liens vers la théorie de la lumière sur ma page de discussion (je codais directement avec des tableaux, comme le modèle en fait, mais à la main). Quant à MathForm2, Wikisource ne connaît aucun modèle de ce nom.

F0x1 (discussioncontributions)

ElioPrrl : Je viens juste de tomber sur un cas où je trouverais utile, dans le modèle {{MathForm1}}, d'avoir en plus de m= les marges supérieures (mt=) et inférieures (mb=), comme pour d'autres modèles (gauche, centré, SansAlinéa entre autres). Toujours dans la théorie mathématique de la lumière de Henri Poincaré page 179, il y a une équation (4), et une ligne avec juste 'et' et la 2ème équation, et il faudrait n'ajouter d'espace que au-dessus de l'équation (4), mais pas en-dessous. En espérant que ce soit simple à faire…

ElioPrrl (discussioncontributions)

Fait

F0x1 (discussioncontributions)

Bravo pour l'efficacité, et Merci

Résumé par ElioPrrl

modification refusée

Koreller (discussioncontributions)

Bonjour ElioPrrl,

Avec la transcription des Constitution de la Suisse j'utilise pas mal ton modèle Modèle:Art., mais il ne permet pas d'avoir le texte en small-capitals (comme pour respecter la transcription sur cette page : Page:Constitution Suisse, 1848.pdf/4.

Est-ce que ce serait possible d'ajouter un argument pour que le texte se transforme en sc ?

En te remerciant !

ElioPrrl (discussioncontributions)

Bonjour Koreller !

Honnêtement, dans ce cas, je vous conseillerais de faire simplement {{sc|{{art.|4|cap}}}}, par exemple. Le code de ces modèles bibliographiques (fig., p., t., vol., et ainsi de suite) fait usage de {{abréviation}}, et pas de balise HTML, et à ce titre, ne prévoit pas actuellement de personnalisation de la mise en forme (ni petites capitales, ni italiques, ni taille ou graisse de la fonte, etc.). Bien évidemment, je pourrais inclure cet appel à {{abréviation}} dans un span avec des paramètres supplémentaires optionnels. Seulement, si on utilise le modèle sans vouloir de mise en forme particulière, ce span sera tout à fait inutile ; et, en présence de mise en forme, le résultat ne serait pas plus léger que celui créé par la solution que je vous propose. De plus, à moins de faire une croix sur la permutabilité des paramètres, il faudrait multiplier les tests #switch ou #ifeq, ce qui ne peut être souhaitable dans des pages avec de nombreuses inclusions de modèles (ce qui est arrivé pour moi avec les Mémoires sur le refroidissement des planètes de Buffon, où je faisais emploi de {{sfrac}} très souvent, modèle qui assurait sa très grande souplesse grâce à de nombreux tests, mais qui en contre-partie coûtait très cher lors de la transclusion ; ce modèle a été simplifié depuis, mais au prix de moins de souplesse).

Je suis bien conscient que ma réponse peut paraître très peu optimale, mais honnêtement je ne crois pas que cela rallongera significativement le temps de correction que de taper {{sc|{{art.|4|cap}}}} plutôt que {{art.|4|cap|sc}}. En espérant avoir été convaincant dans cette réponse forcément décevante ^^

Koreller (discussioncontributions)

Pas de souci !

Œuvres complètes de Hugo : poésie

2
Résumé par ElioPrrl

Choix éditoriaux pour les Œuvres de Hugo, éd. Imprimerie nationale

Zyephyrus (discussioncontributions)

Bonjour, ElioPrrl, je me demande si les liens que j'ai ajoutés tome 1 vers les choix détaillés du tome 10 sont ou non pertinents, et éventuellement pour d'autres tomes : as-tu un avis à ce sujet ?

Je n'essaierai pas de te remercier de ton merveilleux travail, pour ne pas peser davantage sur ton temps :-)

ElioPrrl (discussioncontributions)

Zyephyrus : Je suis en effet favorable à une unification de la mise en forme des volumes de poésie de la collection, et plus largement de la collection entière. Au début de ma correction, je crois ne pas avoir vu de préconisations dans aucune des pages de discussion de la collection, donc je pouvais avoir « les coudées franches », disons, pour mettre en forme Les Quatre Vents de l’Esprit ; j’ai essayé de coller au plus près au fac-simile, mais je ne me flatte pas d’y avoir réussi plus qu’un autre. Donc unifier les pratiques, oui ; de là à ériger mes pratiques en référence, j’en serai très honoré, mais dans cette histoire vous me faites juge et partie ! Le cas échéant je retoucherai les règles pour les rendre plus claires, et parce que j’ai fait évoluer ma pratique sur certains points ; après on pourra les transclure dans tous les volumes de poésie de la collection.

Résumé par ElioPrrl

Organisation de la page Auteur: de Gauss

Fabrice Dury (discussioncontributions)

Bonjour. Dans la page Auteur:Carl Friedrich Gauss, dont vous avez amélioré la présentation, je suggère d'apporter les modifications suivantes : 1°) mettre dans la colonne de gauche plutôt les dates des traductions ; 2°) ajouter une (troisième) colonne avec les dates des ouvrages en langue originale ; 3°) ajouter une (quatrième) colonne mentionnant la langue originale {{la}} ou {{de}} devant le titre. Est-ce possible ? Merci.

ElioPrrl (discussioncontributions)

À mon avis, je pense qu'il vaut mieux classer par ordre de parution originale ; une page Auteur, en tout cas telle que je la conçois, est plutôt faite pour présenter le travail de l'auteur que sa fortune éditoriale ; l'ordre chronologique de parution est de ce point de vue moins arbitraire que celui de première traduction, qui change de langue à langue et ne reflète pas l'évolution de la pensée ou des travaux de l'auteur. Par ailleurs, si par exemple deux traductions d'un même ouvrage devaient se trouver sur Wikisource, ce serait incompréhensible de faire figurer deux fois la même œuvre sous deux dates différentes ; au contraire, avec une classification par date de publication en langue originale, on dispose d'un seul lien pour chaque œuvre, renvoyant au besoin à une page recensant les différentes éditions disponibles sur Wikisource. D'ailleurs, je ne vois pas de pages Auteur qui adoptent cet ordre par date de traduction.

Pour la question de la date de traduction, on peut au besoin ajouter une colonne à la table avec la date et le nom du traducteur ; mais, pour les mêmes raisons, je trouve cela superflu - si on dispose de plusieurs éditions, la page recensant les éditions donne leur date ; sinon, la date de traduction apparaît dans la transclusion.

Pour l'ajout de la langue, cela pourrait être utile en effet ; il doit y avoir des modèles pour faire ça (comme sur Wikipédia), je pourrais regarder demain.

Merci pour vos retours, en tout cas !

ElioPrrl (discussioncontributions)

D'ailleurs, cet ordre chronologique n'est tenable que lorsqu'il y a peu d'œuvres ; à terme, si cette page Auteur venait à s'étoffer, je crois que je préférerais un classement thématique (par disciplines scientifiques), où dans chaque rubrique on suivrait l'ordre chronologique de parution ; cela rendrait la recherche d'une œuvre vraisemblablement plus simple pour un auteur aussi touche-à-tout et qui publiait sans ordre ou presque.

Résumé par ElioPrrl

Sauts de lignes

Acélan (discussioncontributions)

Bonjour,

Merci pour la validation de ce texte. Cependant, je ne vois pas bien l'intérêt de supprimer les sauts de ligne ; on peut les laisser ou les supprimer, bien sûr, mais respecter le choix fait antérieurement permet de donner une idée des modifications éventuellement faites lors de la validation - ce qui est impossible dans le cas présent.

Cordialement,

ElioPrrl (discussioncontributions)

Ah, pardon, j'arrêterai alors ; c'est mon habitude pour tous les textes que de supprimer ces sauts de ligne, rien de particulier à ce livre...