Page:Lorin - L'air et la vitesse, 1919.djvu/101

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Pages
Le canon à longue portée. — Sa limitation donnée par la considération de l’homothétie. — Le projectile à propulsion et à sustentation continues. — La torpille aérienne dirigeable.
 
Les différentes méthodes d’atterrissage. — Difficultés et dangers des méthodes à vitesse sensiblement nulle. — L’atterrissage tangentiel.
 
Le châssis de roulement est un moyen de fortune. — Son utilité pendant la période héroïque. — Son illogisme. — Ses dangers. — Là n’est pas la solution définitive de l’atterrissage.
 
XII. — Le parachute 
 61
Son utilité sur le sphérique. — Sa faillite sur l’avion. — Sa renaissance sur le Drachen. Son amélioration par la vitesse. — L’amortissement au sol.
 
Conditions que doit remplir un atterrissage sûr. — L’atterrissage tangentiel ne les remplit pas. — Principe de l’atterrissage incident. — Les objections.
 
 67
Le problème de l’amortissement des chutes. — Chocs, percussions, freinages. — Le choc n’est qu’un freinage intense. — Frei-