Vie, travaux et doctrine scientifique d’Étienne Geoffroy Saint-Hilaire

VIE, TRAVAUX
ET
DOCTRINE SCIENTIFIQUE
D’ÉTIENNE
GEOFFROY SAINT-HILAIRE ;
PAR SON FILS
M. ISIDORE GEOFFROY SAINT-HILAIRE,

MEMBRE DE L’INSTITUT (ACADÉMIE DES SCIENCES),
CONSEILLER ORDINAIRE ET INSPECTEUR GÉNÉRAL DE L’UNIVERSITÉ,
PROFESSEUR-ADMINISTRATEUR AU MUSÉUM D’HISTOIRE NATURELLE.


Je ne juge pas ; je raconte.
Gœthe : Sur la discussion académique

entre Cuvier et Geoffroy Saint-Hilaire.


PARIS,
Chez P. BERTRAND, ÉDITEUR,
LIBRAIRE DE LA SOCIÉTÉ GÉOLOGIQUE DE FRANCE,
rue Saint-André-des-arcs, 65.
STRASBOURG,
Chez Veuve Levrault, libraire, rue des Juifs, 55.

1847.


Vie, travaux et doctrine scientifique d'Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, médaillon.png

À MA MÈRE,

I. GEOFFROY SAINT-HILAIRE

TABLE DES MATIÈRES.


 page j
CHAPITRE PREMIER. Enfance et première jeunesse de Geoffroy Saint-Hilaire 
 1
I. Origine. — Enfance et éducation. — Premières études scientifiques sous Brisson. — II. Premières relations avec Haüy, Lhomond et Daubenton. — Études de minéralogie et de cristallographie. — III. Haüy et treize autres ecclésiastiques sauvés des massacres de septembre 1792. — IV. Retour à Étampes. — Lettres d’Haüy. — V. Circonstances de l’entrée de Geoffroy Saint-Hilaire au Jardin des plantes. — Offre faite à Lacépède, et noble refus de celui-ci.
(1772 — 1793.)
CHAPITRE II. Premiers travaux dans la science et au muséum, et premières relations avec Cuvier 
 29
I. Résumé de l’histoire du Muséum d’histoire naturelle. — II. Réorganisation faite, en 1793, par la Convention nationale. — Pauvreté extrême des collections zoologiques à cette époque. — Geoffroy Saint-Hilaire, minéralogiste, et Lamarck, botaniste, créateurs de l’enseignement zoologique en France. — Premiers développements des collections. — Premier cours de zoologie. — Premier mémoire. — III. Création et premiers développements de la Ménagerie. — IV. Dévouement et services rendus en 1793 et 1794 au poëte Roucher, à Daubenton, à Lacépède. — V. Premières relations avec Cuvier ; union intime et communauté de travaux. — VI. Mémoires communs de Cuvier et de Geoffroy Saint-Hilaire sur la classification des Mammifères. — Premier aperçu du principe de la Subordination des caractères. — Mémoires propres à Geoffroy Saint-Hilaire. — Vues générales. — Premier énoncé de l’Unité de composition organique.
(1793 — 1798.)
CHAPITRE III. Expédition d’Égypte 
 74
I. Départ. — Relâche à Malte. — Arrivée en Égypte. — II. Premières difficultés et premiers travaux. — Création de l’Institut d’Égypte. — Séjour au Caire. — Relations avec Bonaparte. — III. Voyages dans le Delta, dans la Haute-Égypte et à la mer Rouge. — Événements d’El Arich. — IV. Apprêts de départ. — Retour au Caire. — Travaux divers. — Dernier séjour au Caire. — Arrivée à Alexandrie. — Mise à la voile ; retour forcé. — V. Travaux faits pendant le siége d’Alexandrie. — Recherches sur les Poissons électriques. — VI. Capitulation livrant aux Anglais les collections de la Commission des sciences. — Vives réclamations des savants. — Menace énergique de Geoffroy Saint-Hilaire. — Renonciation des Anglais à leurs prétentions sur les collections.
(1798 — 1801.)
CHAPITRE IV. Travaux de zoologie descriptive 
 109
I. Retour en France. — Collections d’Égypte. — II. Travaux divers. — Catalogue descriptif des Mammifères du Muséum. — Interruption de cet ouvrage. — Premier dissentiment scientifique avec Cuvier. — Imperfection inévitable et insuffisance des travaux de classification. — III. Monographies mammalogiques. — Caractère et tendances de ces mémoires.
(1802 — 1806.)
CHAPITRE V. Premiers travaux sur l’unité de composition 
 124
I. Changement apparent de direction. — Caractère et tendances des travaux de cette époque. — II. Origine des idées de l’auteur sur l’Unité de composition. — III. Premier énoncé en 1796. — Nouveaux énoncés, première application aux faits, et indication du principe du Balancement des organes, dans les mémoires composés en Égypte. — IV. L’Unité de composition pressentie par plusieurs grands esprits à diverses époques. — Trois phases qu’il importe de distinguer : la conception, la première application aux faits, la démonstration. — V. Position de la question en 1806. — VI. Mémoires sur les membres et le thorax des Poissons. — VII. Mémoires sur le crâne. — Énoncé du Principe des connexions et de la loi du Balancement des organes. — Analogie des conditions ichthyologiques avec les conditions fétales des animaux supérieurs. — VIII. Accueil fait à ces travaux à l’époque de leur publication.
(1806 — 1807.)
CHAPITRE VI. Voyage en Espagne et en Portugal 
 169
I. Mission de Geoffroy Saint-Hilaire. — Arrivée en Espagne au moment du couronnement de Ferdinand VII. — Abdication de ce prince, et massacre des Français à Madrid. — II. Première arrestation à Meajadas. — Seconde arrestation et incarcération à Mérida. — Délivrance. — Arrivée en Portugal. — III. Séjour à Lisbonne. — Visite des collections et des dépôts des couvents. — IV. Conduite de Geoffroy Saint-Hilaire envers plusieurs Portugais. — V. Il secourt les blessés à la bataille de Vimeiro. — Ses collections menacées. — Retour en France. — Souvenirs laissés en Portugal.
(1808.)
CHAPITRE VII. Enseignement et travaux divers 
 190
I. Création de la Faculté des Sciences de Paris. — Offre faite à Lamarck, et noble refus de celui-ci. — Enseignement de l’anatomie philosophique. — II. Collections faites en Portugal. — Collaboration au grand ouvrage sur l’Égypte. — Monographies. — III. Chambre des Cent jours. — Protestation.
(1809 — 1815.)
CHAPITRE VIII. Travaux et doctrine de Geoffroy Saint-Hilaire en anatomie philosophique 
 202
I. Caractère et difficulté des travaux synthétiques. — II. Caractère et but de la Philosophie anatomique. — Nécessité d’une réforme dans la méthode. — Point de départ de la Théorie des analogues. — III. Enchaînement des idées fondamentales de cette théorie. — Principe des connexions. — Organes rudimentaires. — Balancement des organes. — IV. Différence essentielle et indépendance réciproque de la Théorie des analogues et de la loi de l’Unité de composition. — V. Prédilection apparente de Geoffroy Saint-Hilaire pour les questions les plus difficiles. — VI. Détermination de l’opercule des Poissons. — VII. Découverte d’un système dentaire chez les Oiseaux. — VIII. Travaux sur les animaux articulés. — IX. Premiers travaux sur les Monstruosités. — X. Direction imprimée à la science par la Philosophie anatomique. – L’école de Cuvier, l’école de Schelling, et l’école de Geoffroy Saint-Hilaire.
(1816 — 1824.)
CHAPITRE IX. Travaux et doctrine de Geoffroy Saint-Hilaire en tératologie 
 270
I. Résumé. — II. État de la Tératologie avant Meckel et Geoffroy Saint-Hilaire. — III. Introduction de la Méthode naturelle en tératologie. — IV. Causes des anomalies. — Réfutation expérimentale de l’hypothèse de la Monstruosité originelle. — V. Théorie des Arrêts ou du Retardement de développement. — VI. Loi de l’Union similaire. — VII. Loi de l’Affinité ou de l’Attraction de soi pour soi.
(1825 — 1827.)
CHAPITRE X. Travaux et doctrine de Geoffroy Saint-Hilaire en zoologie 
 305
I. Retour à la zoologie. — Caractère des travaux de cette époque. — II. Travaux spéciaux. — III. Descriptions et caractéristiques. — IV. Classifications. — Premier dissentiment entre Cuvier et Geoffroy Saint-Hilaire. — V. Rapport entre les organes, les fonctions et les mœurs des animaux. — Réforme des abus du finalisme. — VI. Réfutation de l’hypothèse de l’immutabilité des espèces. — Influence modificatrice des circonstances extérieures. — Possibilité que les races actuelles descendent des races antiques. — VII. Concordance des vues de Geoffroy Saint-Hilaire en zoologie. — Concordance générale de sa doctrine.
(1827 — 1828.)
CHAPITRE XI. Derniers travaux de Geoffroy Saint-Hilaire, et discussion académique de 1830 
 366
I. Caractère et but des travaux de Geoffroy Saint-Hilaire depuis la fin de 1828. — Défense de sa doctrine. — II. Discussion académique de 1830 entre Cuvier et Geoffroy Saint-Hilaire ; son origine ; sa nécessité ; ses résultats. — III. Événements de juillet 1830 : l’Archevêque de Paris réfugié chez Geoffroy Saint-Hilaire. — IV. Reprise de la discussion sous une autre forme. — Dernière leçon et mort de Cuvier. — Dernier écrit et mort de Gœthe. — V. Nouveau débat scientifique, et derniers travaux d’observation.
(1828 — 1840.)
CHAPITRE XII. Dernières années 
 407
I. Cécité. — Derniers écrits. — Démission. — II. Dernier entretien scientifique. — Dernière maladie.
(1840 — 1844.)
Appendice. Honneurs funèbres 
 416
Statue de Geoffroy Saint-Hilaire 
 418

NOTES PRINCIPALES ET PIÈCES JUSTIFICATIVES.
A
Unité de composition organique et Théorie des analogues 
 ibid.
B
Variabilité des êtres organisés, et succession des animaux à la surface du globe 
 427
C
État présent et tendances des sciences zoologiques 
 429
A
Mammifères 
 ibid.
B
Oiseaux 
 438
C
Reptiles 
 439
D
Poissons 
 440
A
Squelette 
 ibid.
B
Système nerveux 
 451
C
Organes électriques des Poissons 
 ibid.
D
Organes de la respiration, de la circulation et de la digestion 
 452
E
Organes génito-urinaires 
 ibid.
F
Squelette des Articulés, et rapports de ces animaux avec les Vertébrés 
 453
A
Sensations 
 455
B
Locomotion 
 ibid.
C
Respiration 
 456
D
Génération 
 ibid.
 459
A
Travaux d’ensemble ; généralités 
 ibid.
B
Faits divers 
 461
C
Hémitéries 
 ibid.
D
Hermaphrodismes 
 462
E
Monstruosités 
 ibid.
A
Articles biographiques et appréciations scientifiques 
 ibid.
B
Rapports et notes diverses 
 470
C
Notes relatives à l’organisation de l’Académie des sciences 
 471
FIN.