Le Symbolisme

Le Symbolisme
essai historique sur le mouvement symboliste en France de 1885 à 1900, suivi d’une Bibliographie de la poésie symboliste
Jouve et Cie, éditeurs.

TABLE DES MATIÈRES




 vii


PREMIÈRE PARTIE
Les Origines du Symbolisme

I. — La Genèse du mouvement Symboliste.

  
Tableau général des lettres françaises vers 1885. — 1. La philosophie et la renaissance de l’idéalisme. — 2. Le Parnasse. — 3. Le Naturalisme. — 4. Les tendances nouvelles dans la peinture et dans la sculpture. — 5. Influence anglaise. — 6. Influence russe. — 7. Influence allemande. — 8. L’idéal Symboliste 
 1

II. — Les Précurseurs du Symbolisme.

  
1. Du Symbolisme dans la littérature française. — 2. L’École de Lyon et les mystiques du xvie siècle. — 3. Chateaubriand. — 4. Lamartine. — 5. Alfred de Vigny. — 6. Victor Hugo. — 7. Sainte-Beuve. — 8. Balzac. — 9. Gérard de Nerval. — 10. Baudelaire. — 11. Villiers de l’Isle-Adam 
 24


DEUXIÈME PARTIE
Les Premiers pas du Symbolisme

I. — Les Milieux Symbolistes.

  
Les Cercles : 1. Les Hydropathes. — 2. Les Hirsutes, Nous autres. — 3. Le Chat-Noir. — 4. Les Décadents, les Jeunes, les Zutistes, les Jemenfoutistes. — 5. Psychologie du Décadent 
 67
  
Les Revues : 6. La Nouvelle Rive gauche ; Lutèce. — 7. La Revue indépendante ; la Revue wagnérienne. — 8. Le Décadent ; le Symboliste. — 9. La Cravache. — 10. La Vogue ; Art et Critique. — 11. Revues belges et Revues françaises 
 82
  
Les Écoles : 12. Les Décadents, les Symbolistes, les Instrumentistes, l’École romane 
 96

II. — Le Symbolisme et la Presse.

  
Le chemin de Croix des Symbolistes : 1. Le Gil Blas : Paul Arène. — 2. La Justice : Sutter-Laumann. — 3. Le Temps : Paul Bourde. — 4. Le xixe siècle : Jean Moréas. — 5. La France libre : André Vervoort. — 6. Le Figaro : La Bruyère. — 7. La France libre : Paul d’Armon. — 8. Supplément du Figaro : Jean Moréas. — 9. La Justice : Sutter-Laumann. — 10. Le Temps : Anatole France. — 11. Le Symboliste : Jean Moréas, Paul Adam. — 12. L’Événement : Paul de Bart. — 13. L’Écho de Paris : Maxime Boucheron. — 14. La Nouvelle Revue : Maurice Peyrot. — 15. La Revue bleue : Jules Lemaître. — 16. La Revue des Deux-Mondes : Ferdinand Brunetière. — 17. Les excuses et les injures de la critique 
 101

III. — Les Chaperons du Symbolisme.

  
À Rebours, par J.-K. Huysmann. Les Déliquescences, d’Adoré Floupette 
 132


TROISIÈME PARTIE
Les Maîtres du Symbolisme

I. — Verlaine.

  
I. Son esthétique : ses opinions en littérature et en art. — 2. Son expression de l’amour : la femme : chasteté, libertinage précieux, sensualité, perversité. — 3. Son expression du mysticisme : tradition et science, douleur, prière, espérance, altruisme. — 4. Son Baudelairianisme. — 5. Son art poétique : sa prosodie, sa syntaxe 
 157

II. — Mallarmé.

  
1. Son esthétique : le procédé évocatoire. — L’art de composer. — 3. L’art d’écrire. — 4. Du vers. — 5. De la syntaxe. — 6. Du style 
 198

III. — Moréas.

  
Ses quatre manières : 1. La manière symboliste. — 2. La manière moyenâgeuse. — 3. La manière romane. — 4. La manière classique. — 5. Les trois groupes symbolistes 
 219


QUATRIÈME PARTIE
Les Groupes Symbolistes

I. — Les Verlainiens.

  
Les Mélancoliques : 1. Le Cardonnel. — 2. Mikhaël. — 3. Samain. — 4. Rodenbach. — 5. Mæterlinck 
 241
  
Les Excentriques : 6. Cros. — 7. Corbière. — 8. Rimbaud. — 9. Jammes. 
 271

II. — Les Mallarméens.

  
Les Harmonistes : 1. Ghil. — 2. Dubus. — 3. Mockel. — 4. Mauclair. — 5. Stuart Merrill. — 6. Verhaeren. 
 303
  
Les Verslibristes : 7. Kahn. — 8. Laforgue. — 9. Vielé-Griffin. — 10. Dujardin. — 11. Retté. — 12. De Régnier. 
 329

III. — Les Néo-classiques.

  
L’École romane : 1. Raynaud, Du Plessys, de la Tailhède. 
 373
  
Les Indépendants : 2. Hérold. — 3. Quillard. — 4. Tailhade. 
 382


CINQUIÈME PARTIE
  
Le bilan du Symbolisme : ce qu’il a apporté d’original à la littérature française 
 389
  
 401