Poésies de Schiller/L’Enfant au berceau

Traduction par Xavier Marmier.
Poésies de SchillerCharpentier (p. 251).



L’ENFANT AU BERCEAU.


Heureux enfant ! ton berceau te présente un large espace. Deviens homme, et le monde immense te paraîtra étroit.