Page:Lamarck - Philosophie zoologique 2.djvu/471

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


TABLE


DES MATIÈRES


Contenues dans ce Volume.


suite de la seconde partie


CHAPITRE III.
Que les mouvemens organiques, ainsi que ceux qui constituent les actions des animaux n’étant point communiqués, mais seulement excités, ne s’exécutent que par l’action d’une Cause excitatrice, étrangère aux corps qu’elle vivifie et qui ne périt pas comme eux ; que cette cause réside dans des.fluides invisibles, subtils, expansifs, et toujours agités, qui pénètrent, ou se développent sans cesse, dans les corps qu’ils animent.
CHAPITRE IV.
Que la Cause excitatrice des mouvemens organiques entretient dans les parties souples des corps vivans, et principalement dans celles des animaux un orgasme nécessaire au maintien de la vie dans ces corps ; lequel, dans les animaux, donne aux parties qui le possèdent la faculté d’être irritables.