Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 8

Académie royale des sciences de l’Institut de France
Tome 8
.
TABLE

des mémoires contenus dans ce volume,

Qui est le huitième de la collection des Mémoires de l’Académie des sciences, depuis l’Ordonnance du 21 Mars 1816.




Pages
Mémoire sur la figure de la terre, par M. Biot 
 1
Rapport sur un Mémoire de M. Jacobson, MM. Duméril et de Blainville, Commissaires 
 57
Mémoire sur divers points d’analyse, par M. A. L. Cauchy 
 97
Mémoire sur le développement de f(ξ) suivant les puissances ascendantes de h, ξ étant une racine de l’équation
 
z - x - hω(z) = 0 ;
par M. A. L. Cauchy 
 130
Mémoire sur l’origine, le développement et l’organisation du liber et du bois, par M. Mirbel 
 139
Troisième mémoire sur les canaux de navigation, considérés sous le rapport de la chute et de la distribution de leurs écluses, par M. P. S. Girard 
 165
Mémoire sur la comète périodique de 6 ans ¾ par M. de Damoiseau 
 215
Recherches sur la manière de discuter les analyses chimiques pour parvenir à déterminer exactement la composition des minéraux, par M. F. S. Beudant 
 221
Mémoire sur l’équilibre et le mouvement des corps élastiques, par M. Poisson 
 357
Note sur le problème des ondes par M. Poisson 
 571
Mémoire sur la théorie analytique de la chaleur, par M. Fourier 
 581
Additions au Mémoire sur l’équilibre et le mouvement des corps élastiques, inséré dans ce volume par M. Poisson 
 623


HISTOIRE DE L’ACADÉMIE.


Analyse des travaux de l’Académie royale des sciences, pendant l’année 1825.


PARTIE MATHÉMATIQUE,


Par M. le baron Fourier, secrétaire-perpétuel 
 j
Éloge historique de M. Charles, par M. le baron Fourier, secrétaire-perpétuel 


Analyse des travaux de l’Académie royale des sciences pendant l’année 1825.


PARTIE PHYSIQUE,


Par M. le baron Cuvier, secrétaire-perpétuel 
Éloge historique de M. Haüy, par M. le baron Cuvier, secrétaire-perpétuel 
Éloge historique de M. le comte Berthollet, par M. le baron Cuvier, secrétaire-perpétuel 
Éloge historique de M. le comte de Lacépède, par M. le baron Cuvier, secrétaire-perpétuel