« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Charnier » : différence entre les versions

m
aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
 
{{TextQuality|100%}}<div class="text">
{{NAD|C|Chapiteau|Charpente|3}}
{| width=100% border="0"
| width=33%<pages styleindex="background: #ffe4b5"Viollet-le-Duc |- <center>< [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, Tometome 3.djvu" from=4 to=4 onlysection=s1 2, Chapiteau|Chapiteau]]</center>
<references />
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index alphabétique - C|Index alphabétique - C]]</center>
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 3, Charpente|Charpente]] ></center>
|-
|
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index Tome 3|Index par tome]]</center>
|
|}
 
 
=== CHARNIER ===
 
s. m. Signifie proprement un vaisseau où l'on conserve des
viandes salées. On donna aussi ce nom aux cimetières, aux enclos réservés
à la sépulture. On désignait encore, à la fin du siècle dernier, le cimetière
des Innocents à Paris sous le nom de <i>Charnier des Innocents</i> (voy. [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 3, Cimetière|Cimetière]]).
113 164

modifications