Poésies de Schiller/Les Chevaliers de l’ordre de Saint-Jean

Traduction par Xavier Marmier.
Poésies de SchillerCharpentier (p. 159).



LES CHEVALIERS

DE L’ORDRE DE SAINT-JEAN.


L’armure redoutable de la Croix vous sied à merveille, lorsque, lions des combats, vous défendez Saint-Jean-d’Acre et Rhodes, lorsque vous conduisez le pèlerin tremblant dans les déserts de la Syrie, et que vous gardez l’entrée du saint sépulcre avec l’épée du Chérubin. Mais le vêtement du simple gardien vous sied encore mieux, lorsque, lions des combats, fils des plus nobles races, vous vous placez près du lit du malade pour présenter la boisson à celui qui souffre, pour accomplir les plus humbles devoirs de la compassion chrétienne. Religion du Christ, c’est toi seule qui unis dans la même couronne la palme de la force et celle de l’humilité.