Poésies de Schiller/La Clef

Traduction par Xavier Marmier.
Poésies de SchillerCharpentier (p. 252).



LA CLEF.


Veux-tu te connaître toi-même, vois ce que font les autres. Veux-tu connaître les autres, regarde dans ton propre cœur.




AMI ET ENNEMI.


Mon ami m’est cher ; mais mon ennemi peut m’être utile. Si mon ami me montre ce que je puis faire, mon ennemi m’enseigne ce que je dois faire.




LA DESTINÉE COMMUNE.


Regarde : nous haïssons, nous discutons ; nos penchants, nos opinions nous divisent, et pendant ce temps tes cheveux blanchissent comme les miens.