Poésies de Schiller/L’Agriculteur

Traduction par Xavier Marmier.
Poésies de SchillerCharpentier (p. 250).



L’AGRICULTEUR.


Vois, tu confies avec espoir la semence dorée au sillon, et tu attends qu’elle pousse des germes au retour de la belle saison. Mais penses-tu à répandre dans les sillons du temps des actions qui, semées par la sagesse, fructifient pour l’éternité ?