Ouvrir le menu principal

Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/243

Cette page n’a pas encore été corrigée
235
chapitre li.


aux Dents : l’Huille, aux Arbres. Car maintz d’iceux auons veu par tel vsaige finer leur vie hault & court : à l’exemple de Phyllis royne des Thraces : de Bonosus, Empereur de Rome : de Amate, femme du roy Latin : de Iphis, Auctolia, Licambe, Arachne, Phæda, Leda, Acheus roy de Lydie, & aultres : de ce seulement indignez, que sans estre aultrement mallades, par le Pantagruelion on leurs oppiloit les conduictz, par les quelz sortent les bons motz, & encrent les bons morseaulx, plus villainemcnt que ne feroit la male Angine & mortelle Squinanche.

Aultres auons ouy sus l’instant que Atropos leurs couppoit le fillet de vie, soy griefuement complaignans & lamentans de ce que Pantagruel les tenoit à la guorge. Mais (las) ce n’estoit mie Pantagruel. Il ne feut oncques rouart, c’estoit Pantagruelion, faisant office de hart, & leurs seruant de cornette. Et parloient improprement & en Solœcisme. Si non qu’on les excusast par figure Synecdochique, prenens l’inuention pour l’inuenteur. Comme on prent Ceres pour pain, Bacchus pour vin. Ie vous iure icy par les bons motz qui sont dedans ceste bouteille là qui refraichist dedans ce bac, que le noble Pantagruel ne print oncques à la guorge si non ceulx qui sont negligens de obuier à la soif imminente.

Aultrement est dicte Pantagruelion par similitude. Car Pantagruel naissant on monde estoit autant grand que l’herbe dont ie vous parle : & en feut prinse la mesure aisement : veu qu’il nasquit on temps de alteration, lors qu’on cuille ladiste herbe, & que le chien de Icarus par les aboys qu’il faict au Soleil, rend tout le monde Troglodyte, & constrainct habiter es caues & lieux subterrains.

Aultrement est dicte Pantagruelion par ses vertus