Ouvrir le menu principal

Page:Coignet - Les Cahiers du capitaine Coignet, 1883.djvu/9

Cette page a été validée par deux contributeurs.



DÉTAILS SUR L’AUTEUR ET SUR SON ŒUVRE. — PARALLÈLE DE COIGNET ET DE FRICASSExv. — ENSEIGNEMENTS À TIRER DE CES CAHIERSxx. — LA DISCIPLINE ET L’ESPRIT MILITAIRE DU PREMIER EMPIRExxviii. — POURQUOI IL NE FAUT RIEN OUBLIER DE SON HISTOIRExxxvii [1].


Le journal du sergent Fricasse m’a permis de faire revivre un type accompli du soldat de la République. Avec les Cahiers du capitaine Coignet, qui peuvent passer pour un chef-d’œuvre du genre familier, nous tenons le type du soldat du premier Empire, car chez lui le grade ne modifia point l’homme ; il resta sous l’épaulette un vrai sergent de grenadiers.

Le manuscrit de Fricasse avait été mis à la disposition de ceux qui voudraient en constater l’authenticité. Pour Coignet, je ferai la même offre. En telle matière il est bon de poser la question de confiance dès le début, et ceci m’amène à dire comment les Cahiers sont en ma possession.

  1. On trouvera dans cet avant-propos beaucoup de renvois aux pages du texte ; ils m’ont paru nécessaires pour appuyer la partie analytique, en épargnant au lecteur les incertitudes de recherche.