Ouvrir le menu principal

Modifications

<noinclude><pagequality level="3" user="Seudo" /></noinclude>Agostino de Sienne&nbsp;{{refl|15|nosup|num=(15)}}, il entoura de saints un saint
Christophe en relief.

De Sienne étant allé à Florence pour connaître
les oeuvres des anciens maîtres et de ceux qui vivaient
alors, Luca Signorelli donna à Laurent de
Médicis quelques figures nues de divinités païennes
peintes sur toile, et une Madone accompagnée de
deux petits prophètes que l’on voit aujourd’hui dans
la villa Castello du duc Cosme. Il peignit encore une
Vierge dans un médaillon pour la salle des capitaines
guelfes. À Chiusuri, couvent principal des moines
de Monte-Oliveto, il figura sur l’un des côtés du
cloître onze épisodes de la vie de saint Benoît. De
Cortona il envoya un grand nombre de ses ouvrages
à Montepulciano et en divers endroits de Valdichiana :
ainsi le tableau du maître-autel de l’église
paroissiale de Foiano est de sa main. Il acheva ensuite
dans la cathédrale d’Orvieto la chapelle commencée
autrefois par Fra Giovanni de Fiesole. Il y
traita avec une richesse et une bizarrerie d’invention
extraordinaires l’Histoire de la fin du monde.
Les miracles de l’Antechrist et les démons qui se
débattent au milieu des ruines et des flammes sont
rendus avec une énergie qui prouve que Signorelli
s’était profondément pénétré de l’horreur qui doit
marquer ce dernier et terrible jour. Il aborda dans
cette composition les nus et les raccourcis d’une
manière si heureuse, que tous les artistes qui lui ont
succédé ont triomphé facilement de ces difficultés.
Aussi je ne sois point étonné que Michel-Ange ait
toujours vivement admiré ce morceau dont il imita<noinclude>
<references/></noinclude>
20 982

modifications